LA PECHE AU VIF: Le sandre au poisson salé, bonne affaire ou coïncidence ? - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

Il y a bien longtemps que cette idée me trottait par la tête mais je n'avais jamais essayé.

Pourtant, puisque l'on tente le brochet avec un maquereau ou un autre poisson de mer, pourquoi le sandre n'aurait-il pas la même attirance ?

A tout hasard, hier, considérant que l'eau de la Marne est encore particulièrement trouble, je n'ai pas hésité à pêcher au pater-noster de ma fabrication et à la crinelle.

Celui-ci ? JAMAIS ! En espérant ne froisser personne.

Celui-ci ? JAMAIS ! En espérant ne froisser personne.

Après avoir pris quelques ablettes, je les ai mises dans un seau contenant de l'eau copieusement salée, pensant qu'elles ne tiendraient pas longtemps.

Surprise ! Même dans une eau saturée en sel, mes ablettes se sont parfaitement adaptées à leur environnement éphémère et, après deux bonnes heures de "trempage", je suis monté chercher ma première canne pour, au moins, faire une tentative.

Eschage de la première ablette, mise à l'eau, débrayage du tambour et je monte chercher ma deuxième canne.

Lorsque je redescends, mon scion d'une sensibilité extrême est plié et le moulinet, débrayé, laisse filer à toute vitesse.

Ferrage, ça prend ! A la défense, je déduis que c'est un sandre moyen. Effectivement, 60 cm...Je me m'étais pas trompé.

Pas de doute, on insiste ! Allez savoir ?

Je m'approche du seau contenant mes ablettes qui se gardent bien en cette saison où l'eau ne se réchauffe pas et reste normalement oxygénée.

Stupeur ! Pendant que je suis monté, ma chienne a presque tout mangé et il ne m'en reste que deux !

Deux cannes, deux ablettes, ça devrait faire l'affaire...surtout s'il s'agit d'une coïncidence...Et bien non, elles sont "parties" en peu de temps et j'ai pris deux autres sandres de taille équivalente.

Mais j'ai eu beau repêcher et reprendre d'autres ablettes de régime "sans sel", je n'ai plus eu une seule touche.

 

N'y a-t-il pas là, matière à réfléchir et à retenter l'expérience ?

Trois sandres de taille raisonnable et un setter anglais en quelques minutes !

 

Je relâche systématiquement depuis de longues années maintenant, en forme de rédemption pour en avoir beaucoup (Beaucoup trop!) pris durant ma jeunesse dans la rivière le Lot où il est implanté depuis fort longtemps.

122 en un mois de vacances ! J'en ai rêvé pendant des années mais je fais des cauchemars maintenant.

Essayez, mes amis. Peut-être n'est-ce qu'une coïncidence mais c'est sans risque puisque les ablettes ont été prises donc elles ne repoussent pas.

Dans un seau contenant environ 4 litres d'eau, verser deux bonnes poignées de sel fin de cuisine bon marché puis ajouter en petite quantité jusqu'à saturation, c'est-à-dire jusqu'à ce que le sel ne se dissolve plus.

J'ai goûté ce breuvage...loin de la concentration à 0,9 du sérum physiologique ! Après tout, le poisson d'eau douce vit parfois en eau saumâtre !

Pour ne pas modifier cette concentration supportée par les vifs, il ne faut pas changer l'eau mais utiliser le bulleur.

LA PECHE AU VIF: Le sandre au poisson salé, bonne affaire ou coïncidence ?
LA PECHE AU VIF: Le sandre au poisson salé, bonne affaire ou coïncidence ?

J'ai utilisé mes cannes avec montage pater-noster parce que l'eau est particulièrement trouble et, pour revenir d'un safari photos en période de migration au lac du Der, je peux vous dire que cela ne va pas s'arranger tout de suite.

Par eau plus claire, il me suffira de changer le bas de ligne, mes montages étant d'une sensibilité extrême et n'offrant que peu de résistance à la tirée.

...Et oui, même avec un montage pater-noster...Il suffit de bricoler l'émerillon pour qu'il permette au fil de coulisser.

Dans ce cas, le bouchon qui tire le vif vers le haut doit être placé le plus haut possible pour que le carnassier ait pris suffisamment d'élan pour casser le fil de couturière qui retient la plombée perdue.

Je n'utilise plus ce modèle depuis longtemps.

Je n'utilise plus ce modèle depuis longtemps.

Mais j'utilise ce petit bricolage particulièrement efficace. Quant à la plombée, comme elle est cassante, elle peut être lourde et empêcher toute dérive en eau très courante, ce qui est le cas de la Marne en ce moment.

Mais j'utilise ce petit bricolage particulièrement efficace. Quant à la plombée, comme elle est cassante, elle peut être lourde et empêcher toute dérive en eau très courante, ce qui est le cas de la Marne en ce moment.

Donc affaire à suivre ou, plutôt, à poursuivre mais en tout cas, je veux en avoir le coeur net.

Si après une séance de pêche, toutes les ablettes meurent, en les conservant dans le sel on peut aboutir au même résultat pour pêcher au poisson mort et revenir à un montage plus traditionnel mais poissons morts lochés à l'aiguille, cette fois.

Moi, je ne peux pas car si l'endroit que je fréquente est profond et riche en gros specimens de toutes espèces, le fond est très sale.

Tag(s) : #La pêche du sandre

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :