LA PECHE AU POISSON MORT POSE SUR LE FOND. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

Cette méthode consiste simplement à laisser reposer sur le fond une ligne eschée d'un poisson mort.
Elle nécessite peu de connaissances et peu de matériel et se révèle parfois très prenante.

On recherche essentiellement le sandre et, accessoirement, l'anguille ou le brochet qui ne lésinent pas à prendre un poisson mort.

Tous les poissons peuvent servir d'appâts, à condition qu'ils soient de petite taille ou coupés en deux car ils dégagent plus d'effluves, attirant les carnassiers de loin.

La plupart des pêcheurs utilisent des poissons d'une dizaine de centimètres que l'on peut conserver congelés, à condition qu'ils soient frais.

Mais le meilleur reste, et de loin, le poisson de mer acheté frais ou gardé congelé.

LA PECHE AU POISSON MORT POSE SUR LE FOND.
LA PECHE AU POISSON MORT POSE SUR LE FOND.

Pour le brochet, le maquereau, entier s'il est petit, coupé s'il est un peu plus gros, mais ce qui compte surtout est de faire des entailles sur les flancs afin qu'il dégage sa très forte odeur.

LA PECHE AU POISSON MORT POSE SUR LE FOND.

On peut aussi utiliser du poisson de rivière conservé dans le sel.

Cette pêche, tranquille pour qui ne veut pas ou ne peut pas se livrer à une pêche sportive, est peu pratiquée mais donne pourtant de bons résultats en grande rivière.

L' ESCHAGE

Il consiste à locher le bas de ligne avec une aiguille à locher que l'on passe sous la peau.

 

C'EST TRES IMPORTANT, UTILISER UNE AUTRE METHODE D'ESCHAGE CONDUIT A DE NOMBREUX LOUPES.

 

On pique derrière la tête et on ressort près de la queue puis, après avoir pris le bas de ligne dans l'ergot de l'aiguille, on le tire en prenant soin de passer la tige de l'hameçon triple sous la peau.

LA PECHE AU POISSON MORT POSE SUR LE FOND.

Petite astuce:

-Couper l'extrémité de la queue évite le vrillage du bas de ligne à la récupération.

Cet eschage à l'avantage d'être efficace et solide.


Inconvénients :

-Ce montage discret est facile à avaler donc parfait pour le débutant qui ne sait pas à quel moment il doit ferrer, mais c'est aussi le montage des viandards qui préfèrent condamner un sandre de 30 cm plutôt que d'en rater un plus gros.

-Lorsque, certains jours, les sandres recrachent rapidement l'appât sans l'avaler. Cet eschage est alors quasiment inefficace.

LE MONTAGE

La ligne est passée dans l'oeillet du plomb, puis dans une perle servant d'amortisseur et attachée à l'émerillon à agrafe.

Le bas de ligne de 60 à 80 cm est attaché à l'hameçon et se termine par une boucle. Cette boucle permet d'utiliser l'aiguille à locher, puis est passée dans l'agrafe de l'émerillon.
On préfère un plomb à oeillet à un plomb coulissant parce que la ligne glisse dans l'oeillet avec un minimum de frottement.

 

Corps de ligne en 22 à 25 centièmes, bas de ligne de 70 cm en 18 à 22 centièmes, si possible en fluorocarbone.

LA PECHE AU POISSON MORT POSE SUR LE FOND.

On pêche

-moulinet ouvert

-fil simplement retenu par un petit cube en polystyrène fendu, remonté jusqu'à hauteur du premier anneau de la canne. .

LA PECHE AU POISSON MORT POSE SUR LE FOND.

FERRAGE

Ferrage immédiat dés que le carnassier a pris quelques mètres de fil.

Avec un appât de petite taille, on peut même ferrer à la touche.

Certains pêcheurs attendent avant de ferrer, ce qui a pour conséquence un sandre piqué profond et condamné ou manqué car il finit par sentir une résistance et recrache l'appât.

Dans les endroit encombrés il y a aussi le risque qu'il entraîne la ligne dans un accroc.

Tag(s) : #techniques et matériel pour la PËCHE AU VIF

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :