TRUCS ET ASTUCES DE PECHEURS: Conserver ses vers de terre. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

Ce que nous trouvons naturellement et le plus facilement sont les lombrics.

Nous avons profité de cette période pluvieuse pour les récolter mais encore faut-il les conserver pendant toute la saison pour ne pas avoir à acheter ce que l'on trouve dans tous les jardins.

Se procurer une caisse en bois que l'on place dans un endroit frais, en prenant bien soin de percer quelques petits trous au fond pour que l'eau s'évacue lorsqu'on arrose l'élevage.

le compost doit être constitué pour moitié d'une bonne terre bien friable et pour moitié de marc de café qui apporte l'élément nutritif.

Placer du papier journal et des feuilles mortes au-dessus de votre mélange pour garder la fraîcheur. L'inconvénient est que vos vers de terre apprendront à lire.

En principe le lombric ne se reproduit pas en captivité.

La respiration du lombric est une respiration cutanée aérienne donc aucun mouvement respiratoire n’est perceptible à l’œil nu.

 

La peau du lombric est très fine et est recouverte d’un mucus permettant les échanges gazeux respiratoires avec l’air.

 

Il ne peut pas dépasser une certaine taille sinon la surface de la peau, et donc de son organe respiratoire, deviendrait insuffisante et le lombric mourrait par asphyxie.

 

Il peut aussi mourir d’asphyxie s’il reste trop longtemps dans l’eau, car l’eau est proportionnellement moins riche en dioxygène que l’air pur.

 

Pour humidifier l'élevage, il est donc préférable d'utiliser un vaporisateur.

Les lombrics sont hermaphrodites, portant à la fois des organes reproducteurs mâles et femelle. Ils doivent néanmoins s’accoupler pour se reproduire.


Les vers de terre peuvent se reproduire de façon biparentale en échangeant du matériel génétique avec un autre ver de la même espèce seulement.

 

Le ver possède à la fois les organes mâles et femelles et les deux vers se fécondent simultanément l’un l’autre.

 

Avant l'accouplement, le clitellum situé du 33e au 38e segment se gonfle et sécrète un mucus collant qui aide deux individus à s'accoler tête-bêche.



L’un des partenaires émet du sperme qui sera provisoirement conservé dans les réceptacles séminaux des 9e et 10e segments de l’autre.

 

Une sorte de cocon sécrété par le clitellum protègera les œufs.

 

Ce cocon est poussé vers l'avant par le ver, de manière à ce que les spermatozoïdes puissent y pénétrer lorsqu'il passe devant les 9e et 10e segments.

 

C'est le moment de la fécondation. Les deux vers produisent alors des cocons.


Les petits vers atteignent leur maturité sexuelle à 3 mois
.

ACCOUPLEMENT DE LOMBRICS

Tag(s) : #Trucs et astuces de pêcheurs

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :