LA PECHE AU CHENEVIS: Le choix et la préparation du coup. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

Le grain de chènevis est considéré comme un aimant à gardons mais pas comme un aimant à pêcheurs du fait de quelques difficultés à contourner :

-La perte de la graine à chaque ferrage. 

-L'eschage avant chaque coulée.

-La cuisson de la graine.

-La préparation du coup.

C'est bien dommage puisque avec un peu de pratique, on contourne très vite ce qui apparaît, a priori, comme des inconvénients.

En tous cas, c'est une pêche passionnante qui entretient les réflexes, oblige à se poser quelques questions sur notre pratique et qui, au bout du compte, est plus facile à pratiquer qu'on ne le dit ou qu'on ne le croit.

 

Je crois avoir traité toutes les étapes sauf :

-le choix du coup.

-la préparation du coup.

LE CHOIX DU COUP.

LA PECHE AU CHENEVIS: Le choix et la préparation du coup.

Choisissez un poste à courant lent, de 2 à trois mètres de profondeur, sinon vous serez obligés de jeter la poignée de rappel très en amont, sans la précision nécessaire ou hors de votre portée pour lancer ces grains légers.

Le courant est nécessaire: étangs, lacs et canaux sont donc à proscrire, à moins que vous ne soyez un spécialiste de la "fausse coulée"..
Choisissez un poste de rivière au fond régulier mais, si possible, se relevant en fin de coulée afin que les grains se "calent".

Sinon, inquiétés par les confrères qui décollent du fond à toute vitesse, les gardons iront se positionner en aval, loin de votre coulée, et attendront que les esches dérivent à leur portée.

Quant à la profondeur, 2 mètres sont suffisants, en évitant de dépasser 4 mètres.
Il convient d' éviter les fonds vaseux que le gardon n'affectionne pas, mais si vous n'avez pas d'autre choix, tapissez votre coulée de terre de somme.

Les meilleurs fonds doivent être pierreux, moussus, avec un obstacle ou un herbier à proximité. Vous aurez ainsi un refuge contre le prédateur.

LA PECHE AU CHENEVIS: Le choix et la préparation du coup.
LA PECHE AU CHENEVIS: Le choix et la préparation du coup.

La préparation du coup.

3 jours avant vos parties de pêche, déposez un pain de chènevis.

Là, vous avez le choix entre le pain que vous confectionnez vous-même ou celui du commerce, de plus en plus difficile à trouver.

2 jours avant vos parties de pêche, déposez un autre pain de chènevis.

La veille de vos parties de pêche, éparpillez, EN EVENTAIL, 600 à 800 g de grains de chènevis cuit.

Le jour de votre partie de pêche, avant de déplier le matériel, jetez quelques bonnes poignées de graines en amont, en tenant compte de la force du courant.

Vous pouvez aussi, le matin en arrivant, amorcer avec 1 litre de Sensas 3000, spécial gardons, fine mouture et agrainer avec quelques poignées de chènevis.

Lorsque j'étais très jeune pêcheur, je jetais 3 boulettes de pain, de farine d'arachide et de chènevis grillé avec les quelques poignées de grains.

En action de pêche les grains doivent être jetés sur la plume, en début de coulée.

Votre coup est prêt, il ne reste qu'à vous amuser car les touches sont nombreuses.

 

A moins qu'il n'y ait pas un seul gardon dans cette rivière !

LA PECHE AU CHENEVIS: Le choix et la préparation du coup.
Tag(s) : #La pêche au chènevis

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :