LA PECHE AU CHENEVIS: On ne revient jamais assez sur la cuisson du grain. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

Il me parait d'autant plus important d'y revenir que l'un de nos confrères m'a fait savoir que, malgré ses efforts...et je ne doute pas une seule seconde qu'il ait fait le maximum...il n'était parvenu à aucun résultat avec une graine dont les germes n'ont jamais voulu sortir.

Il faut savoir que les germes d'un chènevis de plus d'un an sont souvent complètement secs et, quoi que vous fassiez, ne pourront pas sortir.

Parfois, même en magasin, vous pouvez tomber sur un vendeur peu scrupuleux qui "oubliera" cette règle et vous vendra un fond de rayon.

IL Y A UNE DATE SUR LES SACHETS.

AU RISQUE DE PARAITRE TATILLON, REGARDEZ-LA !

LA PECHE AU CHENEVIS: On ne revient jamais assez sur la cuisson du grain.

Une fois cette précaution prise, voici la méthode que j'utilise.

PRE-TREMPAGE

1- la veille, au matin, je lave une quantité suffisante de chènevis pour la journée du lendemain.

2- En été, je change une fois l'eau de trempage par rinçage au bout de quelques heures car le grain tourne très vite, surtout si le temps est orageux.

C'est une précaution d'autant plus importante que cette pêche se pratique essentiellement à cette saison.

  Attention: Si vous faites pré-tremper 48 heures, il faudra changer l'eau encore plus souvent.

3- Je retire les débris flottants.

CUISSON

1- Le lendemain matin, jour de pêche, je rince à l'eau froide et j'égoutte.

2- Je mets dans une casserole prévue à ce seul effet et je mets une quantité suffisante d'eau pour, si possible, aller jusqu'au bout de la cuisson.

LA PECHE AU CHENEVIS: On ne revient jamais assez sur la cuisson du grain.

3- J' AJOUTE TROIS MORCEAUX DE SUCRE POUR FAIRE NOIRCIR LES COSSES ET LES RENDRE PLUS BRILLANTES.

LA PECHE AU CHENEVIS: On ne revient jamais assez sur la cuisson du grain.

4- Je porte à ébullition puis je couvre en mettant le gaz à feu doux mais, très important, je remue de temps en temps pour obtenir une cuisson homogène.

Le temps de cuisson dépend de la taille des grains et de leur fraîcheur.

En général, il faut entre vingt à trente minutes avec des graines telles que je les prépare contre trente à quarante cinq minutes pour des graines sèches sans prétrempage.

Bon à savoir, car il arrive que l'envie d'une partie de graine nous prenne subitement et que, dans ce cas, nous utilisions des grains non prélablement trempés.

5- Je surveille pour qu'une fois les grains bien éclatés et le germe dépassant à peine, j'interrompe la cuisson.

LA PECHE AU CHENEVIS: On ne revient jamais assez sur la cuisson du grain.

6- Je vide le chènevis dans une passoire et je le rince abondamment à l'eau froide.

LA PECHE AU CHENEVIS: On ne revient jamais assez sur la cuisson du grain.

7- Je place le chènevis dans un bocal avec couvercle et je le recouvre d'eau froide.

8- J'AJOUTE UNE PINCEE DE SEL POUR DURCIR LES GERMES.

LA PECHE AU CHENEVIS: On ne revient jamais assez sur la cuisson du grain.

Je suis enfin prêt pour une partie.

Il existe bien d'autres méthodes de cuisson:

-Sans prétrempage.

-Avec une bouteille thermos.

-Faire la cuisson le soir et laisser dans l'eau bouillante pour terminer le lendemain matin.

Je ne fais qu'exposer ma technique qui rejoint d'ailleurs celle de beaucoup d'autres pêcheurs mais au moins, si je n'ai pas de touches, je sais que ce n'est pas le jour et que cela ne provient pas de mon esche et de mon amorce.

Si d'aventure, vous voulez faire un copier-coller de cet article, mettez-le en surbrillance et faites CTRL+C, ouvrez une page vierge Word et faites CTRL+V.

Faites sauter les photos. Elles ne vous servent à rien puis "print".

Pas de clic droit de la souris. Cela ne sert à rien car je l'ai neutralisé.

LA PECHE AU CHENEVIS: On ne revient jamais assez sur la cuisson du grain.
Tag(s) : #La pêche au chènevis

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :