LA PECHE AU LEURRE SOUPLE: Les différentes méthodes pour le manier. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

Le leurre souple présente beaucoup d’avantages pratiques et financiers mais son efficacité réside surtout dans la manière de le faire évoluer.

 

Personnellement, j’en pratique trois que j’alterne obligatoirement.

 

Se cantonner à une seule forme de lancer-récupération peut rapporter une prise par hasard mais elle n'est pas de nature à déclencher le réflexe d'attaque d'un prédateur méfiant ou peu enclin à mordre.

 

Il ne faut, en effet, jamais oublier que le fait d'agacer rapporte plus de touches que si l'on mise sur le besoin de se nourrir.  

LA PECHE AU LEURRE SOUPLE: Les différentes méthodes pour le manier.

Les allures de nage d'un leurre souple.

-Ramené en moulinant normalement, il simule l’allure d’un poisson en bonne santé.

-Ramené lentement, il simule l'allure d'un poisson qui n'est pas en parfaite forme et qui devient une proie facile pour un prédateur.

-Ramené rapidement, il simule l'allure d'une proie pourchassé par un carnassier.

Le lest plombé de tête

LA PECHE AU LEURRE SOUPLE: Les différentes méthodes pour le manier.

-Une tête plombée trop lourde plonge très vite, surtout au moment du lancer mais même quand elle est ramené par mouvements saccadés.

 

-Une tête plombée trop légère remontera en surface et ne rendra pas votre leurre assez performant en échappant aux couches d'eau intermédiaires dans lesquelles peut se trouver le prédateur.

 

-Lorsqu'un leurre est bien lesté, il doit être vu par le carnassier pendant sa descente.

C'est cet élément qui conditionne la réussite parce que c'est la preuve qu'il semble naturel.

Le lancer proprement dit

Vous devez garder la ligne tendue et accompagner la descente du leurre pour qu’il semble naturel, sinon il aura éveillé la méfiance de votre proie avant même que vous ne commenciez à le ramener.

 

Ensuite, commencez par une petite tirée assez sèche pour le décoller du fond et pour qu'il commence ses évolutions.

LA PECHE AU LEURRE SOUPLE: Les différentes méthodes pour le manier.

Les types d'animation couramment pratiqués.

J'en pratique trois.

 

Le lancer-ramener

Comme son nom l'indique, ce lancer consiste à envoyer le leurre et à le ramener dès qu'il touche l’eau mais, dans ce cas, il restera près de la surface et ne deviendra un avantage que si vous variez la vitesse de récupération qui le fera plonger d'une manière naturelle.

Dans ce cas, votre leurre évoluera comme un poisson en bonne forme mais prospectera les différentes couches d’eau.

 

Le lancer-couler

Dans ce cas de figure, vous contrôlerez la descente mais, à l’inverse du lancer précédent, le leurre ira au fond, ligne tendue.

Vous ramènerez ensuite par tirées successives, lentes avec quelques tirées plus sèches mais courtes pour le remonter, puis vous l’accompagnerez dans sa descente comme un poisson en mauvaise forme.

Dans ce cas, vous devez toujours avoir votre fil tendu.

Dans la plupart des cas, si c'est un brochet, la prise a lieu, soit pendant la descente, soit au moment d'une tirée un peu brusque qui simule la proie qui risque de lui échapper.

 

Le jerking

Il s’agit des mouvements complémentaires de canne, soit de gauche à droite soit de haut en bas, après que votre leurre ait touché le fond.

Lorsque vous le ramenez, en plus de sa nage, il se désaxe totalement pendant la phase de récupération.

Cette technique permet une nage désordonnée à votre leurre qui imitera un poisson chassé, essayant d'échapper au prédateur qui le suit.

Dans ce cas, la compétition alimentaire pourra déclencher l'attaque. 

LA PECHE AU LEURRE SOUPLE: Les différentes méthodes pour le manier.

En choisissant avec soin votre tête plombée, en maîtrisant votre leurre et en changeant souvent de technique, vous augmenterez de manière significative vos cances de réussite.

Tag(s) : #La pêche au leurre

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :