L'INFLUENCE DE LA LUNE SUR LE COMPORTEMENT DES POISSONS ET LES TABLES DE KNIGHT. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

Parmi tous les facteurs qui sont à considérer à la pêche, il y en a un auquel je crois dur comme fer : L'influence lunaire...et ce n'est pas d'aujourd'hui puisque quand j'ai commencé à pêcher, vers l'âge de 6 ans, je me faisais un petit carnet où je notais l'humeur des poissons en fonction de la phase lunaire.

 

Evidemment, chacun ses croyances mais au moins, moi j'en ai une pour justifier mes mauvaises périodes et espérer des jours meilleurs.

 

Je ne suis tout de même pas naïf et je sais parfaitement que ce n'est pas le seul facteur qui entre en jeu et je sais tenir compte de tous les autres.

 

Sans aller aussi loin que certains chercheurs, j'avais remarqué, en recoupant mes informations que la période de pleine lune n'était gère favorable et que les jours qui précédaient les quartiers étaient bons ainsi que le jour qui précédait la pleine lune. 

PROCEDE MNEMOTECHNIQUE

 

Pour savoir si nous sommes au premier ou dernier quartier, un petit procédé vous l'indique tout de suite.

 

Lorsqu'on regarde la lune, il suffit d'imaginer une barre sur le diamètre 

 

Mais, comme vous l'imaginez bien, je ne suis pas le seul à m'être intéressé à notre astre lunaire et à son influence sur les comportements animaux.

 

Un certain John Alden Knight, passionné et chercheur américain, a mis au point, après de longues années d'observations, ce que l'on appelle les tables solunaires.

SOL pour soleil.

LUNAR pour lune.

 

Peu connues en France alors qu'elles datent de 1930, ces tables sont censées déterminer les périodes fastes pour la pêche en eau douce comme en mer. 

 

Théorie de John Alden KNIGHT

Knight avait dressé une liste de 33 éléments lesquels selon lui, pourraient influencer le comportement des poissons.

Après une étude méthodique, il arriva à la conclusion que l’activité des poissons est principalement liée à l’influence de deux acteurs: le soleil et la lune.

John Alden Knight a forcément pris en compte le phénomène des marées tant celui-ci guide la pêche. 

MAIS il n’y a pas de marées en eau douce.

L’activité des poissons serait-elle plus liée à l’influence du soleil et de la lune qu'aux fluxs et refluxs des marées ?

Ainsi pour John Alden Knight , l’activité des poissons d’eau douce comme ceux de mer suit la conjugaison des forces exercées par la lune et le soleil sur notre planète, les marées n'en étant que la résultante...

Afin de vérifier sa théorie, il échantillonna près de 200 prises, 90% des poissons avaient été capturés à la NOUVELLE LUNE.

Ses premières tables furent publiées en 1936.

Obtenir les prédictions en ligne

Le site ebierzo.com propose d’éditer les tables solunaires.

Il vous suffit de sélectionner la zone géographique,  le mois, l’année et le système horaire.

Sources de documentation et photographies

TABLES DE KNIGHT

Voici ci-dessous, un lien qui, à défaut de vous faire prendre du poisson aura au moins le mérite de vous amuser.

 

Cliquez sur la bande déroulante des mois et sélectionnez celui qui vous intéresse.

 

Téléchargez. Cette opération est très rapide.

 

Cliquez avec votre souris sur la page qui s'affiche pour la développer et vous saurez quels sont les bons jours pour tremper votre fil.

 

Vous ne voulez tout de même pas que l'on vous dise aussi, si ce jour-là, c'est le brochet ou le sandre qui mordra !

 

Vous n'êtes jamais contents ! Toujours plus !

Tag(s) : #Articles divers

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :