LE PRINCIPE DE PECHE A L'ANGLAISE. LE MONTAGE D'UNE LIGNE. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

 

 

Cette technique de pêche se pratique en eau calme et à courant lent au risque de voir le bouchon s'enfoncer à la moindre dérive ou au moindre rappel.

 

 

 

En effet, le flotteur un peu particulier utilisé pour cette technique et nommé waggler, n'est fixé à la ligne que par son extrémité inférieure.

 

 

En eau close à ou à faible courant, le poisson est plus méfiant et toujours susceptible de refuser l'esche.

On utilise donc de petits hameçons et des lignes fines dont la posée sur l'eau doit se faire le plus naturellement possible.

 

Il y a donc là un antagonisme entre les impératifs de diposer d'une ligne fine et l'obligation, pour pêcher loin, de disposer d'un lest important qui permette le lancer.

 

Comment disposer d'une ligne fine pour le lancer, pourvue d'un lest relativement important pour l'action de pêche ?

 

Voici le mode de plombée recommandé par Julien de "Pêche maniac"

 

 

Le lest est partagé en deux:

 

-La partie "passive" porte la plombée principale composée de gros plombs du type chevrotine.

-La partie "active" ou partie pêchante ne porte que quelques cendrées.

 

 

Entre ces deux parties, passive et active,  le rapport ne doit pas dépasser 1/4 de la portance totale du flotteur, déduction faite de son propre lest.

Si le flotteur porte 4 grammmes, la partie ACTIVE doit porter 1 gramme.

 

Le lest PASSIF de 3 grammes sera pincé en haut de la ligne, près du flotteur ou waggler.

 

En action de pêche, le lest passif n’est perçu par le poisson qu'au moment où le waggler a coulé. S'ajoute à cela un bas de ligne long pouvant aller jusqu'à 1 mètre et aussi fin que possible, en fonction du poisson recherché.

 

Pour éviter les emmêlages, on relie le bas de ligne au corps de ligne par un micro-émerillon baril mais on peut aussi assurer cette liaison par la "double boutonnière".

 

 

 

 

Tag(s) : #Le matériel pour la pêche au coup.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :