EMPOISSONNEMENT D'UN ETANG DESTINE A LA PÊCHE. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

Puisque la question m'est posée par un ami lecteur, autant y répondre sous forme d'article.

 

ETAT DES LIEUX

 

Tout d'abord, un état des lieux s'impose lorsque cet étang est destiné à la pêche.

 

A ce niveau, la faune aquatique qui sera introduite dépendra de ces facteurs.

 

Superficie, profondeur, nature des fonds et végétation existante mais aussi qualité de l'eau et mode d'alimentation de l'étang sont forcément primordiaux.

 

L'eau d'un ruisseau passant dans les cultures est chargée de nitrates et aura pour effet de recouvrir la surface d'une épaisse couche d'algues vertes en été, étouffant toute vie aquatique.

 

De même, si, en été, le mode d'alimentation en eau est tari, on risque d'être obligé de prévoir une pompe qui brasse l'eau pour la réoxygner.

 

REGLES DE BASE

 

Favoriser la végétation aquatique et planter si nécessaire.

 

 

Limiter la compétition entre espèces et entre individus.

 

Introduire plusieurs classes d'âges de poissons fourrage dont des géniteurs qui pourront assurer le renouvellement du stock chaque année.

 

Pour cela, introduire des gardons d'un été qui seront l'alimentation des prédateurs la première année mais aussi de 2 et 3 étés pour la reproduction.

 

Ne pas introduire sandre et brochet sur un petit plan d'eau.

 

Le brochet peut parfaitement s'y adapter mais le sandre ne trouvera pas un habitat favorable du fait du manque d'espace et de profondeur.

 

Ne pas créer une surpopulation qui entrainerait un déséquilibre écologique et une eutrophisation des milieux, une forte pression sur la végétation aquatique et la petite faune.

 

A terme on s'expose à une mortalité importante ou au nanisme de ce qui survit.

 

EMPOISSONNEMENT

 

C'est ce que l'on appelle la "mise en charge".

 

Quelles espèces introduire à l'hectare et pour moins de 1 mètre de profondeur ?

 

Pour un étang à friture

 

-Gardons tout-venant 55 kg à l'hectare

-Gardons reproducteurs 50 Kg à l'hectare

-6 brochets de moins de 1 kg.

 

Pour un étang riche en carnassiers

 

-200 kg de gardons de 1 à 2 étés.

-10 à 15 brochets de 1 kg,


Après deux ans, il faut rééquilibrer les densités de gardons ou de brochets en fonction de la reproduction des uns ou des autres.

 

Un petit volume d'eau oblige à équilibrer en permanence les populations de poissons présents, en éliminant les espèces excédentaires et en réintroduisant les espèces déficitaires.

 

Et, dans les deux cas.

 

-30 Kg de tanches de 2 ou 3 étés à l'hectare.

-25 Kg de carpes d'un été à l'hectare

 

Si la végétation est envahissante, il y a intérêt à introduire quelques carpes amours pour l'entretien mais pas la première année.

 

ENTRETIEN 

 

Ne jamais faucarder (Arracher la végétation aquatique) mais plutôt introduire quelques amours blancs.

 

 

A chaque fois que c'est possible, il est important de prévoir la possibilité d'une vidange totale afin de détruire toutes les espèces indésirables qui peuvent avoir été introduites.

 

A titre d'exemple, le poisson-chat, hautement indésirable, peut être introduit par ses oeufs collés aux pattes de canards qui ne manquent pas de venir se poser à un moment ou à un autre.

 

GESTION

 

. Immerger des branches sur une portion non dévolue à la pêche. 

 

 

Ces branches doivent dépasser de l'eau et être visibles pour la reproduction du brochet.

  • Ne pas ouvrir toute la berge à la pêche.
  • Conserver d’importantes zones de végétation aquatique favorable à la reproduction.
  • Bannir tout traitement chimique de l’étang.
  • Privilégier les espèces de poissons pouvant se reproduire sur place.

TABLEAU DE MISE EN CHARGE SELON LA DESTINATION DE L'ETANG

Tag(s) : #Faune halieutique d'ici ou d'ailleurs

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :