UNE RECETTE DE QUALITE POUR CONFECTIONNER SES PAINS DE CHENEVIS. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

PRECISIONS

 

Un article existe déjà sur ce site à propos de ce thème qui consiste à confectionner des pains de chènevis avec du caramel.

 

Pour relire l'article "confectionner ses pains de chènevis soi-même", cliquer sur le lien bouton ci-dessous. (Code html du lien bouton disponible sur mytesting)

 

 

Relire l'article sur la confection des pains de chènevis.

 

 

L' article ci-dessous traite d'une méthode différente qui s'incrit dans le sujet que je traite actuellement concernant l'utilisation des oeufs.

 

Tout d'abord, commençons par dire que les pains de chènevis du commerce sont quasi-introuvables en magasin, à l'exception de quelques petits fournisseurs qui vont directement les chercher dans une huilerie.

 

                            

 

Comme ceci appartient au passé, il ne nous reste plus qu'à nous débrouiller nous-mêmes en échangeant les méthodes artisanales de fabrication.

 

A)-LE CHENEVIS:

 

Vous avez le choix entre trois moûtures

 

1-Le chènevis moulu:

 

Cette dénomination en magasin indique qu'il s'agit d'un chènevis pressé, dépourvu de son huile et qui ne possède donc plus l'élément le plus attractif de cette amorce.

 

 

A n'utiliser qu'en désespoir de cause dans le présent sujet mais ce n'est pas pour autant que ce dispersant n'ait pas des qualités dans d'autres circonstances.

 

2-Le chènevis grillé moulu

 

 Sous cette appellation, on trouve du chènevis d'abord passé au grill puis broyé et qui conserve toute son huile. 

 

Même acheté dans le commerce, votre préférence ira vers celui-ci que vous reconnaitrez facilement à sa couleur foncée et à la luisance que lui donne l'huile encore présente.

 

3-Le chènevis grillé moulu préparé par soi-même.

 

Il n'y a rien de meilleur que celui que l'on prépare soi-même, à conditon de disposer d'un moulin électrique uniquement dévolu à cet effet.

 

Le gôut du chènevis est si tenace qu' il sera toujours présent.

 

GRILLER à sec puis moûdre le chènevis cru sans trop insister car il est préférable de ne pas obtenir une poudre.

 

Voici, ci-dessous, le meilleur résultat. Certains grains sont presque entiers.

 

B)-CONFECTIONNER LES PAINS DE CHENEVIS.

 

-Placer environ un kilo de chènevis grillé moulu dans un seau.

 

-Casser six oeufs entiers et mélanger.

Vous obtenez alors une pâte déjà très collante et qui pourrait presque suffire pour une utilisation rapide mais pour constituer des vrais pains de chènevis, il faut les durcir et pouvoir les conserver. 

 

C)-LES DURCISSEURS 

 

Vous avez le choix entre plusieurs produits plus ou moins faciles à trouver mais la condition essentielle est qu'il s'agisse de DURCISSEURS ALIMENTAIRES pour préserver le milieu aquatique.

 

1)-La gomme arabique comme durcisseur alimentaire.

La gomme arabique est une fibre alimentaire aux propriétés épaississantes. Elle entre dans la composition de la plupart des confiseries où elle est utilisée pour ses propriétés épaississantes, émulsifiantes, stabilisantes ou encore comme agent d'enrobage ou de glaçage.
Insipide, inodore et incolore, elle est facile d'utilisation.

La gomme arablque s'achète très facilement sur internet mais se trouve aussi en magasin.

 

                                           

 

          

 

ASTUCE

 

Si vous connaissez un acacia, faites une entaille dans le tronc, planter un drain sous l'entaille et placez un petit pot dans lequel la sève se déversera.

 

Vous possèderez en permanence l'équivalent de la gomme arabique. 

2-La gomme adragante comme durcisseur alimentaire

La gomme adragante est reconnue pour sa viscosité, qui peut atteindre 3400 centipoises pour une solution de 1 % de la meilleure qualité de gomme.
Elle résiste aussi très bien à la chaleur et au passage du temps et elle est inodore.


La gomme adragante s'achète facilement sur internet mais se trouve aussi en grande surface                                           

 

           

3)-La résine

 

C'est sans doute le meilleur produit et le plus facile à trouver.

 

ASTUCE

 

Si vous connaissez un pin, faites une entaille dans le tronc, clouer un petit drain sous l'entaille et placez un pot de façon à disposer de résine en permanence.

 

4)-La cellulose

La cellulose est un sucre, polymère du glucose, de formule (C6H10O5)n (n compris entre 200 et 3 000). C'est le principal constituant des végétaux et en particulier de la paroi de leurs cellules. À ce titre, c'est aussi le principal constituant du bois. Elle n'est pas digérée par l'homme, mais est cependant utile au bon fonctionnement des intestins sous forme de fibres végétales.

Produit que l'on se procure sans aucune difficulté.

 

La cellulose est insoluble dans l'eau mais la présence des fonctions hydroxylées lui donne un caractère hydrophile ce qui lui permet de fixer un grand nombre de molécules d'eau et entraîne son gonflement: c'est un hydrocolloïde.

 

Pour la rendre partiellement soluble, mélangez-la à du bicarbonate de soude que vous trouverez en grande surface ou en pharmacie.

 

Elle permet ainsi à tous les autres composants du pain de chènevis de se libérer lentement.

 

 

CELLULOSE                                                          BICARBONATE DE SOUDE

 

ASTUCE

 

Rien de plus facile que de se procurer de la cellulose.

 

Si vous connaissez un sureau, récoltez la moëlle blanche qui se trouve à l'intérieur des branches.

 

C'est de la cellulose pure à 97 ou 98 pour cent.

D)-LE CONSERVATEUR

 

Si votre utilisation du pain se fait dans les 3 jours, inutile de prévoir un conservateur.

 

Par contre, si votre utilisation est à plus long terme, les oeufs risquent de se corrompre.

 

Encore, une fois, faites simple ! 

 

Mettez une plus forte dose de bicarbonate de soude, puisque c'est le meilleur conservateur qui soit et totalement inoffensif pour le milieu aquatique en désinfectant et en neutralisant les acides qui risquent de se former.

 

Ce produit est si facile à trouver et est d'une utilisation si multiple et si variée qu'il faut toujours en avoir, d'autant que son prix est parfatement abordable.

 

C)-LA CUISSON

 

Cet article semble particulièrement long parce que j'ai donné beaucoup d'explications mais en réalité, la confection de ces pains de chènevis ne vous prendra pas beaucoup de temps.

 

Passons donc à la phase terminale: LA CUISSON 

 

-Etalez la pâte obtenue sur une plaque à mettre au four.

 

-N'oubliez pas, avant cuisson, de délimiter avec la pointe d'un couteau, la dimension des carrés que vous voudrez prélever.

 

-Faites cuire quelques minutes au four.

 

Vous venez d'obtenir, avec un peu de travail, des pains de chènevis d'une qualité incomparable.

 

A titre d'exemple et bien que je pêche peu en ce moment, j'ai réussi à réveiller les gardons hier.

 

Certes, il m'a fallu du temps et de la patience mais ensuite, entre les vandoises de 25 centimètres comme je n'en ai jamais vues et les gardons de 3 à 4 doigts, je me suis régalé sur les rives du Grand Morin.

 

Là où tu sais, Serge. Crois-moi que je leur ai passé une sacré friction hier et comme c'est du très beau poisson, cela augure des sessions à la graîne qui me font déjà réver.

 

Pour ton information, l'année qui se prépare est une année à vandoises et d'une sacré taille.

 

Dommage que l'utilisation comme vif ne soit pas autorisée !   

Tag(s) : #La pêche au chènevis

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :