C'EST LA PLEINE SAISON DE LA PÊCHE AU POLLEN. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

Jean-Claude GAUTHIER, guide de pêche de son état et metteur au point de bouillettes pour une grande marque, me dit toujours: "Lorsque c'est la période du pollen, pêche à ça, c'est le seul moyen de faire une belle bourriche".

 

Inexorablement, je lui réponds: "Pas d'accord ! Si tu pêches au pollen lorsque ça voltige dans tous les sens, autant pêcher avec un grain de sable sur une plage."

 

Et je suis persuadé d'avoir raison.

 

Comment rassembler le poisson avec une amorce contenant du pollen lorsqu'il y en a à profusion et que les cyprinidés s'en gavent ?

 

Mais à la fin de la période, lorsque un vent assez fort a terminé de tout détacher des arbres, le poisson y est habitué mais reste sur sa faim.

 

Compte-tenu des conditions actuelles, c'est donc le moment !

N'hésitez donc plus à ajouter à votre amorce ce produit qui nous cause bien des soucis de santé.

 

Ce petit plus peut vous rapporter gros et ce n'est pas nouveau puisque cela fait plus de 15 ans que je l'utilise dans les conditions que je viens de citer plus haut mais, plus tôt en saison, je reste persuadé que c'est inutilie donc décevant.

 

Désolé Jean-Claude ! 

Le grain de pollen est la partie microscopique qui se forme dans l'anthère et qui sert d'agent mâle de fécondation des végétaux à fleurs.

 

L'enrobement de cellulose forme un épaississement fibreux sur la couche externe.

 

La couche interne  contient des noyaux de contrôle de l'activité cellulaire.

 

Mélangé à l'amorce, ce pollen est un véritable aimant à cyprinidés, parfaitement habitués à en consommer jusqu'à s'en gaver et ne plus mordre.

 

En ce moment, il n'y en a presque plus...heureusement pour notre nez et nos yeux !

Vous le trouverez sans difficultés en grande surface, soit en poudre:

 

 

Soit en grains qu'il faudra réduire en poudre.

 

 

Mais sous quelque forme que vous le trouviez, réduisez-le en poudre et n'hésitez pas à ajouter 2 cuillerées à soupe par 250 grammes d'amorce. 

Pour moi qui suis habitué à l' utiliser en fin de période, je le récolte sans trop me fatiguer en plaçant une toile en forêt comme un hamac avec un trou au milieu placé au-dessus d'un seau.

 

Lorsque la saison est terminée ou presque, je récolte le tout, étamines, pétales et...pollen que je réduis en poudre et que je mélange à l'amorce mais au début, je l'achetais, comme tout le monde !

 

C'est un plus incontestable et peu connu alors que le pollen mérite des lettres de noblesse juste à la fin de la saison.

Tag(s) : #las additifs pour la pêche au coup.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :