"La pêche en Seine-et-Marne"

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

TAPEZ VOTRE MOT-CLE.

 

 

VISITEURS EN LIGNE 

 

           Hier

 1.640 Visiteurs

Record absolu 

 

  1er et 24 juillet 2017

 32.140 Visiteurs

 

DEPUIS LA CREATION

1.232.408 Visiteurs

   

TOTAL ARTICLES LUS 

20.046.560   

 

 

CONTACTS

Contact André MARINI

 

Cliquer sur la photo

Contact Président

Cliquer sur la photo

 

SOMMAIRE ACTIF

 

La pêche au coup, les amorces.

 

La pêche au coup, le matériel.

 

La pêche au coup, les additifs.

 

La pêche au coup, la pratique.  

 

La pêche du BROCHET au vif

 

La pêche du SANDRE au vif

 

TECHNIQUES ET MATERIEL pour la pêche au vif.

 

La pêche au leurre

 

La pêche au feeder

 

La pêche à la plombée

 

La pêche au pater-noster

 

La pêche au chènevis

 

Astuces de pêcheurs

 

Faune halieutique

 

Anguille menacée

 

Manifestations, concours

 

Correspondance

 

Divers

 

Réglementation

 

Jeux et quizs

">

JUMELAGE AVEC L'AAPPMA DE CRECY

LES PLUS QUE JE VOUS PROPOSE

LES "PLUS" QUE JE VOUS PROPOSE

 

VOIR LES AUTRES BLOGS DE André MARINI

 

NATURE POUR VOUS créé le 18 avril 2013

 

ASTUCES DE BLOGUEUR

 

JOUER A TOUS LES QUIZS PROPOSES PAR André MARINI

 

Toutes les vidéos de André MARINI sur DAILYMOTION

FLORILEGE DE BLOGS DE PECHEURS PASSIONNES

LES INGREDIENTS ET ADDITIFS DE L'AMORCE

15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 08:00

 

Dans un précédent article, j'ai rapidement évoqué l'astuce qui consiste à attacher le vif avec un élastique mais elle présente de tels avantages qu'elle me semble mériter d'être développée.

 

Pour ne pas se faire arracher le vif lors d'un départ, voici comment procéder.

 

Avec un triple.

 

 

-Piquer le vif par le dos avec une branche du triple.

 

-A ce moment-là, les deux branches libres du triple viendront se plaquer contre le corps du poisson.

 

-Dans un seau pour que le vif ne meure pas, passer un élastique dans la branche LIBRE qui se trouve VERS LA TETE DU VIF.

C'est important car avec l'autre branche, plus près de la queue, l'élastique va glisser vers l'arrière.

 

-Faire le tour du vif avec l'élastique et le passer dans la pointe piquée dans le poisson. L'ardillon le maintiendra en place.  

 

Avec un hameçon simple à boucle.

 

 

-Faire un noeud coulant avec l'élastique dans la boucle de l'hameçon.

 

-Piquer le vif par le dos avec la branche du simple.

 

-Dans un seau pour que le vif ne meure pas, faire le tour du vif avec l'élastique et le passer dans la pointe piquée dans le poisson. L'ardillon le maintiendra en place.  

 

Je ne parle même pas d'un autre type d'hameçon qui, à mon avis et à part le ryder que l'on montera comme un triple, n'a pas sa place dans ce genre de montage.

 

Grâce à ce petit stratagème, pas bien difficile à réaiiser à condition d'utiliser un élastique adapté à la taille du vif, vous ne connaîtrez plus aucun manqué.

 

AVANTAGES

 

1-Le vif ne peut pas se défaire de l'hameçon, ce qui arrive parfois lorsqu'à force de tirer, la plaie s'aggrandit.

 

2-L'hameçon simple ne peut pas tourner et se piquer dans la chair du poisson assurant un inévitable manqué.

Ceci se produit souvent sous la puissance des mâchoires.

 

3- Le prédateur ne peut pas arracher le vif.

 

INCONVENIENTS

 

AUCUN..............Donc adopté à l'unanité !

 

Publié par André Marini - dans La pêche du brochet.
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -