LA PÊCHE AU CHENEVIS: Comment remplacer le grain par une esche équivalente. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

Pour bon nombre de pêcheurs qui pêcheraient volontiers à la graine, faire tenir le grain à l'hameçon relève de la performance et en décourage beaucoup.

 

Pourtant, il suffit, dans les premiers temps, de remplacer la graine A ESCHER par un ersatz, qui, sans procurer autant de touches que la graine dans ses moments de folie, n'en reste pas moins efficace et ne présente pas les mêmes inconvénients.

 

Il arrive même parfois que cette esche de remplacement procure plus de touches si elle s' adresse à des poissons saturés et gavés dans les endroits surpêchés puisqu'elle agit comme une friandise très odorante.

 

En voici la recette, en toute simplicité, considérant qu'il faut à peine un petit quart d'heure pour la préparer, à condition d'avoir réuni tous les ingrédients.

 

 

1)-LE CHENEVIS MOULU

 

Prenez du chènevis cru, en grains, que vous passez au moulin à café électrique jusqu'à obtenir une farine très fine 

 

 

2)-LA FARINE DE BLE

 

Prenez une quantité équivalente de farine de blé.

 

 

3)-AJOUTEZ DU CURCUMA

 

 

Vous avez ainsi réuni les trois indrédients essentiels qui vous permettent d'obtenir une farine extrêmement fine qu'il ne vous reste plus qu'à lier.

 

La seule précaution à prendre est qu'elle soit TRES FINE et ceci tient surtout à la graine de chènevis qui risque de laisser quelques morceaux de cosses.

Si nécessaire, tamisez votre farine mais la finesse est déterminante.

Vous pouvez aussi, pour l'obtenir bien fine, ajouter de la farine de blé dans le moulin.

C'est ainsi qu'il faut procéder lorsque le chènevis se colle sur les parois du moulin.

Ajouter un ingrédient permet de combler les vides et de remplir le réservoir pour faire repasser les morceaux de cosse dans le rotor.

4)-LIEZ LE TOUT AVEC DES OEUFS

 

Blancs et jaunes, bien entendu pour obtenir un liant. Ajoutez des oeufs en pétrissant jusqu'à obtenir une pâte bien fine et très collante.

 

 

J'ai utilisé des oeufs de faisane parce que j'en dispose à volonté mais des oeufs de poule font parfatement l'affaire.

 

5)-L'OBTENTION DE LA PATE A ESCHER.

 

Il ne reste qu'à pétrir pour obtenir une pâte bien collante qui tient parfaitement à l'hameçon lorsque, en action de pêche, vous prélèverez des petits morceaux que vous roulerez en petites boules A ESCHER.

 

 

Critique de la fabrication que je vous présente.

 

Je n'ai pas moulu le chènevis assez fin et je n'ai pas mis suffisament d'oeufs pour otenir une pâte très fine et très collante.

 

J'aurai forcément du mal à la faire tenir à l'hameçon.

  

VARIANTE:

 

La fabrication reste la même mais vous ajoutez du colorant noir. La poudre traçante convient parfaitement et vous permet d'obtenir une pâte aussi sombre qu'un grain de chènevis.

 

Lorsque la boule est fixée à l'hameçon, plantez un grain de riz PEU cuit ou un flocon d'avoine en diagonale de façon à imiter un grain de chènevis.

 

L'effet est saisissant et vous pêchez ainsi avec un "ersatz" de grain bien plus odorant et digeste qu'un gain de chènevis sans avoir la difficulté de faire tenir un véritable grain.

 

C'est vers cette esche que le gardon tournera sa préférence, A CONDITION DE GRAINER SUR LA PLUME COMME POUR LA PECHE TRADITIONNELLE AU CHENEVIS.

 

MAIS LA, PEU IMPORTE QUE VOTRE GRAIN SOIT TROP OU PAS ASSEZ CUIT PUISQUE VOUS NE L'UTILISEREZ QUE POUR L'AMORCAGE.

 

AUTRE VARIANTE:

 

-Pêchez avec cette esche.

 

-Amorcez avec cette pâte sous forme de petites noix que vous jetterez au premier tiers de la coulée.

Dans ce cas, évidemment, il faut en fabriquer une plus grosse quantité et jeter une noix à chaque coulée.

 

-Cette pratique permet parfois de réveiller un gardon récalcitrant, lassé d'avaler des cosses difficiles à digérer, d'autant que certains de ces produits sont laxatifs. 

Tag(s) : #La pêche au chènevis

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :