TROIS SESSIONS A LA GRAINE EN JUILLET 2015 - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

Voici trois sessions à la graine réalisées l'après-midi durant trois jours, sachant que ce n'est pas forcément le meilleur moment de la journée.

 

20 juillet après-midi:

 

Temps couvert donc sans contre-jour sur l'eau.

 

Conditions idéales pour 3 heures de pêche.

 

Seul, avec un chènevis parfaitement réussi en cuisson dont les germes à peine sortis peuvent être sortis avec la pointe de l'hameçon.

 

Pas une coulée sans touche mais 50 à 60 pour cent de réussite.

 

 

21 juillet après-midi

 

Temps très ensoleillé avec un important contre-jour quand le soleil est haut dans sa courbe.

 

Conditions difficiles pour moi quand le soleil provoque l'alternance de soleil et d'ombre. J'ai dû arrêter de pêcher une partie de l'après-midi.

 

A deux, avec mon frère, avec un chènevis trop petit, difficile à faire tenir en fin de partie.

 

Touches moins nombreuses que la veille mais régulières pendant 4 heures de pêche.

 

22 juillet après-midi

 

Echaudé par les inconvénient de la veille, je décide d'utiliser cette plume plutôt sortie d'un livre de contes pour enfants.

 

 

1ère coulée, une prise.

2ème coulée, une prise.

3ème coulée, une prise.

 

Et là, je prends conscience que non seulement je la vois bien mais que surtout, elle me permet d'anticiper les touches et de ferrer au moment ou ma légère voile touche l'eau.

 

A poursuivre et à améliorer car c'est vraiment à la fois surprenant et extra !

 

-Réduire la "voilure"

-La rendre démontable par un jeu de gaine en silicone que l'on enfile en haut de l'antenne en cas de besoin.

-Lui donner une forme très hydrodynamique.

-La rendre visible sur les quatre faces.

-Conserver sa légèreté qui n'affecte en rien la sensibilité de la plume et équivaut à peine à un plomb de 10.

 

4 heures de pêche à deux, avec mon frère avec un chènevis de grosse taille qui m'oblige à changer mon 16 pour du 14

 

Mon frère conserve le 16.

 

Temps ensoleillé en début d'après-midi qui se couvre un peu ensuite avec des variations de vitesse dues à un filet d'air inverse qui pousse l'eau en surface dans le sens du courant.

 

Rien de pire qu'une plume qui dérive en surface plus vite que la plombée et l'esche.

Malgré cela, assez bonne journée avec un poisson présent mais méfiant qui nous oblige à changer souvent de fond et à réamorcer très en avant pour le faire remonter.

 

Périodes de creux, sans doute à cause de brochets qui passent puisque je vois des chasses en surface qui coïncident avec les creux.

 

Tantôt mon frère prend deux ou trois poissons de suite, tantôt c'est moi.

 

Au bout des 4 heures, nous sommes satisfaits.

 

MAIS IL Y A UNE CONCLUSION A CES TROIS DEMI-JOURNEES EXCEPTIONNELLES DE FRATERNITE ET DE PLAISIR DE LA PECHE ET DE LA PRISE.

MONSIEUR Serge AVANZINI, notre Président, c'est grâce à ta compétence de gestionnaire et à ton combat sans relâche que nous pouvons encore nous offrir des journées de plaisir dans un cadre merveilleux.
Grand Président, Grand Monsieur, Homme de Coeur et d'Honneur, Ami fidèle et dévoué, mon frère et moi te disons un grand merci du fond du coeur pour nous permettre de retrouver ainsi les moments intenses de plaisir partagé de notre jeunesse.
Crois-moi, nous savons ce que nous te devons !

Tag(s) : #La pêche au chènevis

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :