"La pêche en Seine-et-Marne"

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

TAPEZ VOTRE MOT-CLE.

 

 

VISITEURS EN LIGNE 

 

           Hier

 1.640 Visiteurs

Record absolu 

 

  1er et 24 juillet 2017

 32.140 Visiteurs

 

DEPUIS LA CREATION

1.232.408 Visiteurs

   

TOTAL ARTICLES LUS 

20.046.560   

 

 

CONTACTS

Contact André MARINI

 

Cliquer sur la photo

Contact Président

Cliquer sur la photo

 

SOMMAIRE ACTIF

 

La pêche au coup, les amorces.

 

La pêche au coup, le matériel.

 

La pêche au coup, les additifs.

 

La pêche au coup, la pratique.  

 

La pêche du BROCHET au vif

 

La pêche du SANDRE au vif

 

TECHNIQUES ET MATERIEL pour la pêche au vif.

 

La pêche au leurre

 

La pêche au feeder

 

La pêche à la plombée

 

La pêche au pater-noster

 

La pêche au chènevis

 

Astuces de pêcheurs

 

Faune halieutique

 

Anguille menacée

 

Manifestations, concours

 

Correspondance

 

Divers

 

Réglementation

 

Jeux et quizs

">

JUMELAGE AVEC L'AAPPMA DE CRECY

LES PLUS QUE JE VOUS PROPOSE

LES "PLUS" QUE JE VOUS PROPOSE

 

VOIR LES AUTRES BLOGS DE André MARINI

 

NATURE POUR VOUS créé le 18 avril 2013

 

ASTUCES DE BLOGUEUR

 

JOUER A TOUS LES QUIZS PROPOSES PAR André MARINI

 

Toutes les vidéos de André MARINI sur DAILYMOTION

FLORILEGE DE BLOGS DE PECHEURS PASSIONNES

LES INGREDIENTS ET ADDITIFS DE L'AMORCE

1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 07:26

Il existe maintenant bien des fils sur le marché mais les pêcheurs "lambda" comme moi utilisent toujours la crinelle ou le fil d'acier pour traquer le brochet et ne pas se faire couper.

 

Puis, quand un vif un peu remuant a évolué une bonne partie de la journée ou quand une prise a mis le fil à rude épreuve ou, tout simplement, quand la canne montée est resté pliée un assez long moment, voici ce qui arrive.

 

 

La crinelle en bas de ligne a pris des formes qu'il est impossible de redresser.

 

C'est ce que l'on appelle la MEMOIRE.

 

En cas d'utilisation, ce tortillonnage ne gêne pas forcément la touche mais permet au nouveau vif de retrouver les plis et de recommencer son tricotage.

De plus le fil a été blessé et sa résistance s'en trouve forcément considérablement diminuée. 

 

Il n' y a que deux solutions

 

1)-Changer la crinelle a chaque fois que la mémoire l'a rendu inutilisable ou presque.

 

2)-Prévenir plutôt que guérir en supprimant les risques de mémoire.

 

Ceci va demander un peu de manipulation mais l'économie puis le temps gagné en valent la peine.

 

Pour que votre crinelle perde sa mémoire, il suffit de la TRESSER avec deux fils de nylon. En faisant une bonne longueur du premier coup, on équipe toutes les cannes puis on est tranquille pour un bon moment. 

 

 

Voici la préparation puis vient la tresse, qui consiste à repasser alternativement un fil d'extérieur gauche puis d'extérieur droit vers le milieu, restant bien entendu que ce sera parfois la crinelle qui se trouvera en position extérieure et qui subira la torsion.

 

Je ne suis pas capable d'expliquer pourquoi mais manipulée ainsi, une crinelle 7 ou 14 brins perd sa capacité négative de mémoire.

 

Pour 49 brins, je ne sais pas puisque je ne l'utilise pas mais rien ne vous empêche d'essayer et de me faire savoir si cela marche aussi.

Publié par André Marini - dans Trucs et astuces de pêcheurs
commenter cet article

commentaires

manu36 06/10/2016 12:20

Peut être pas le bonne endroit pour demander ça, mais j'aurai voulu savoir l'astuce pour faire une boucle ou un nœud avec du fluorocabone sans lui enlevé sa résistance! En gros pour pas qui vrille en serrant le nœud ou la boucle! La salive ne conviens pas comme sur le nylon, et pour le sandre, ça reste un atout de première! Bien que dans mon coin de pêche il s'en ai pas pris un maillé depuis 3ans, à se demander si il y a encore des gros !!!! Je vous inviterai André, le temps d'un week end, peut être saurez vous les débusqués ....

André MARINI 06/10/2016 20:51

Oh tu sais Manu, je connais beaucoup de choses pour la pêche, y compris les capots et plus souvent qu'à mon tour.
Quand ça ne veut pas, il n'y a rien à faire.
Pour les sandres, si l'implantation est récente ou si la rivière se régénère ce n'est pas étonnant que les sandres soient à peine maillés mais dis-toi bien que s'il y a des petits, ils ne sont pas venus seuls !
Maintenant, le gros sandre est d'une extrême méfiance et quelquefois, ses touches passent même inaperçues mais ce qui est plus probable, est qu'ils ne sortent que la nuit.
Plus le sandre est gros, plus il est lucifuge parce que ses yeux sont plus grands et craignent encore plus la lumière.
Les plus gros, il faut les chercher sous un arbre qui surplombe l'eau et le matin, juste à l'heure légale, mais lorsqu'ils grossissent, ils deviennent de plus en plus solitaires.
Pour le fluoro, pour augmenter la résistance d'une boucle, tu fais un noeud sur ton fil puis une boucle lasso qui se bloque sur le noeud. Ainsi, tu ne le chauffes pas et tu l'écrases un peu moins.
Regarde sur le forum, j'ai donné un montage de boucle pour de la fibre optique.
Tu peux aussi faire cela.
Pour le sandre, pêche au quiver, à la plombée perdue attachée avec du 8 centièmes (Doucement quand on lance...) et sans tube rigide ou souple. N'oublie pas que dans l'eau, le tube fait ventouse.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -