MONTAGE POUR LA PÊCHE DU SANDRE: Voici un complément intéressant donné par Jean-Jacques C. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

Par principe et par souci de discrétion, je ne mets que l'initiale du nom du correspondant, sauf autorisation expresse de sa part.

J'ai longuement exposé le montage très efficace que j'utilise pour la recherche du sandre avec une canne équipée d'un scion quiver mais voici un complément d'information donné par notre ami Jean-Jacques qui utilise un montage très proche du mien.

 

RAPPEL DE MON MONTAGE

 

 

Par ailleurs, je suis descendu à 12/100 pour tenir ma plombée perdue.

 

En effet, les herbiers commencent à se détacher et la quantité que je ramène me permet de descendre sans perdre le plomb à chaque contrôle de la ligne.

 

Par contre, à la touche, la ferrée plus brutale fait que le 12/100 casse et me laisse libre avec le sandre...et je commence à accumuler les prises donc je pense être proche du montage vraiment adapté.

Mais je ne savais pas qu'existait dans le commerce, sous le nom de Pater-noster boom John Roberts, un montage à la fois voisin du pater-noster et du simple tube.

 

Voici donc le montage voisin du mien, réalisé par Jean-Jacques, considérant évidemment que sa canne est une canne équipée d'un scion quiver.

 

MES COMMENTAIRES

 

Ne jamais oublier qu'un tube creux plongé dans l'eau se remplit et FORME VENTOUSE, donc plus il est court, moins il offre de résistance à la traction.

 

Ce qui est présenté en 10 cm est, à mon avis, un peu trop long et, personnellement, je descends à 7 centimètres au maximum, 6 le plus souvent.

 

Pour ce qui concerne l'effet de ventouse, 3 ou 4 centimètres de plus ou de moins est énorme.

 

Ce qui est présenté en 4 centimètres me paraît un peu court parce que lorsque on prépare la ligne pour le lancer, le tube tourne facilement et c'est justement la seule précaution qu'il faut prendre.

 

AU MOMENT DU LANCER, TENIR LE PLOMB D' UNE MAIN ET LA CANNE DE L'AUTRE EN EFFECTUANT UN MOUVEMENT DE BALANCIER POUR QUE LE BAS DE LIGNE NE SE PRENNE PAS DANS LE FIL QUI SOUTIENT LA PLOMBEE. 

 

Par ailleurs, ce petit instrument me parait bien fragile puisqu'il est susceptible de supporter une plombée lourde et je me demande ce que devient l'angle formé par le tube coulissant et la branche supportant la plombée.

 

Par contre, dans le montage présenté par Jean-Jacques, j'apprécie qu'il couvre la partie non tournante de ses émerillons et je vais m'en inspirer.

 

 

Par contre, je pense que le corps de ligne en fluorocarbone n'est pas nécessaire.

 

Si le fluorocarbone est réputé pour ne pas avoir de mémoire, et c'est un avantage avec le petit anneau du quiver, il coûte très cher et monter toute une ligne se ressent au niveau du porte-monnaie.

 

Je préfère la tresse fine ou le nylon simple.

 

Tag(s) : #La pêche du sandre

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :