LE BARBEAU OU LA PERSISTANCE SUR UN LIEU BIEN AMORCE. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

Quatrième journée sur ce coup très prolifique en barbeaux où deux prises sur quatre présentent des signes particuliers de reconnaissance.

 

1er poisson

 

 

Rien de particulier si ce n'est qu'il est légèrement blessé, peut-être par un cormoran.

 

2ème poisson.

 

 

Celui-ci indique clairement qu'il a déjà eu affaire à moi.

 

Malgré la prise, il est revenu sur le lieu d'amorçage.

 

3ème poisson

 

 

Malgré une très belle défense due à son calibre, ce poisson ne présente rien de particulier.

 

4ème et dernier poisson de l'après-midi.

 

 

Encore un beau specimen mais qui présente la particularité d'avoir un de mes hameçons planté dans une nageoire pectorale.

 

Je me souviens en effet, d'un poisson tirant fort et partant au large d'une façon particulière jusqu'à ce qu'il me casse. Il est donc revenu sur le lieu d'amorçage.

 

 

Deux sur quatre font donc partie de mes connaissances et sont revenus à l'endroit précis où ils savent trouver de la nourriture.

 

Voici qui conforte mon affirmation de l'efficacité de l'amorce de rappel que j'utilise et qui est pourtant réduite à sa plus simple expression.

 

-1 part de chènevis grillé moulu.

 

-1/2 part d'épicéine.

 

-1/2 part de PV1.

 

-1 boite de maïs en grains.

 

Tag(s) : #Les amorces pour la pêche au coup.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :