"La pêche en Seine-et-Marne"

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

TAPEZ VOTRE MOT-CLE.

 

 

 

Actuellement en ligne

 

1er au 17 septembre 

 21.035 Visiteurs

 

DEPUIS LA CREATION

1.315.060 Visiteurs

  

TOTAL ARTICLES LUS 

21.216.040   

 

 

CONTACTS

Contact André MARINI

 

Cliquer sur la photo

Contact Président

Cliquer sur la photo

 

SOMMAIRE ACTIF

 

La pêche au coup, les amorces.

 

La pêche au coup, le matériel.

 

La pêche au coup, les additifs.

 

La pêche au coup, la pratique.  

 

La pêche du BROCHET au vif

 

La pêche du SANDRE au vif

 

TECHNIQUES ET MATERIEL pour la pêche au vif.

 

La pêche au leurre

 

La pêche au feeder

 

La pêche à la plombée

 

La pêche au pater-noster

 

La pêche au chènevis

 

Astuces de pêcheurs

 

Faune halieutique

 

Anguille menacée

 

Manifestations, concours

 

Correspondance

 

Divers

 

Réglementation

 

Jeux et quizs

">

JUMELAGE AVEC L'AAPPMA DE CRECY

LES PLUS QUE JE VOUS PROPOSE

LES "PLUS" QUE JE VOUS PROPOSE

 

VOIR LES AUTRES BLOGS DE André MARINI

 

NATURE POUR VOUS créé le 18 avril 2013

 

ASTUCES DE BLOGUEUR

 

JOUER A TOUS LES QUIZS PROPOSES PAR André MARINI

 

Toutes les vidéos de André MARINI sur DAILYMOTION

FLORILEGE DE BLOGS DE PECHEURS PASSIONNES

LES INGREDIENTS ET ADDITIFS DE L'AMORCE

28 novembre 2015 6 28 /11 /novembre /2015 10:51

 

Bien évidemment, les résultats ne sont pas comparables à ce que l'on obtient en été, par eau relativement chaude, mais il est tout à fait possible de pêcher au chènevis en fin d'automne, donc à cette période de l'année.

 

Je le fais chaque année et j'obtiens des résultats convenables en notant toutefois que le coup doit être MOINS amorcé, que la préparation doit débuter plus tôt qu'en été et que les touches sont parfois un peu plus longues à venir.

 

Actuellement, l'eau est à 10 degrés en surface, ce qui laisse supposer qu'elle est à 13 ou 14 degrés au fond, bien que la thermocline s'abaisse progressivement.

 

LE MATERIEL

 

Identique à celui que l'on utilise en période faste, corps de ligne de 10 à 12 centièmes et hameçon de 16 sur bas de ligne en 8 centièmes.

 

Plume fine bien équilibrée, canne permettant un ferrage immédiat et peu de bannière.

 

L'AMORCAGE

 

Pains de chènevis, bien sûr, comme amorce de fixation mais c'est largement suffisant à une période où l'eau se refroidissant, le métabolisme du poisson ralentit et où l'on arrive rapidement au gavage.

 

C'est aussi, paradoxalement, une période où le poisson fait ses réserves pour l'hiver et reste tout de même actif.

 

De la même façon qu'en été, dispersion d'une bonne poignée de grains en tête de coulée afin de rassembler le poisson en début de partie de pêche.

 

LE GRAIN

 

C'est lui qui fait toute la différence.

 

A l'inverse de l'été, il vaut mieux utiliser du petit grain, certes plus difficile à faire tenir à l'hameçon mais bien meilleur au niveau des résultats parce qu'il évite le gavage.

 

Et maintenant, la particularité du grain:

 

Il est bien connu que par eau se refroidissant, les esches très huileuses sont particulièrement recommandées et c'est ce qu'il faut appliquer.

 

Après avoir fait cuire normalement votre chènevis et l'avoir consciencieusement égoutté, conservez-le dans de l'HUILE DE CHENEVIS, à défaut de toute autre. 

 

 

Pas d'huile de sardine, d'huile de table ou autre. Huile de chènevis exclusivement.

 

VOTRE EQUIPEMENT

 

Prévoyez de mettre un tablier et d'avoir plusieurs chiffons à proximité.

 

Entourez le pommeau de la canne avec du chatterton.

 

Vos doigts seront très gras et sans ces précautions, les taches d'huile sur vos vêtements ne sont pas près de partir.

 

ACTION DE PECHE

 

Eschez et amorcez avec le même chènevis. Au contact de l'eau, vous verrez une petite tache huileuse se former et concernant votre amorce, l'huile, plus légère que l'eau, formera un nuage au-dessus de votre grain qui restera au fond.

 

Vous inciterez ainsi les gardons à monter d'avantage au-devant de la graine.

 

Les retenues et les relachers doivent être plus amples et plus fréquents qu'en saison pour déclencher le réflexe d'attaque du poisson un peu léthargique.

 

Ne pêcher que les jours de soleil et en plein soleil. Ce n'est pas la hausse minime de température qui réveillera le poisson mais la luminosité.

 

J'écris justement cet article aujourd'hui parce que c'est un temps idéal pour une partie sur un coup ensoleillé que j'ai préparé depuis quelques jours. 

Publié par André MARINI - dans La pêche au chènevis
commenter cet article

commentaires

avanzini 30/11/2015 10:31

bonne fête André
Amitiés
Serge

André MARINI 30/11/2015 12:01

Merci Serge, petit cadeau pour les membres du CA dans l'article d'aujourd'hui parce que c'est la saint André

Pierre Flabbée 30/11/2015 10:13

Accessoirement, voilà de quoi entretenir l'activité des carpes sur le coup malgré le refroidissement. Pourquoi pas quelques bouillettes "Hemp & Tiger" en plus, ou une boule de graines de chènevis agglomérées au Mystic sur un montage carpe?

André MARINI 30/11/2015 12:31

Merci Pierre.

André MARINI 30/11/2015 11:59

Parce que c'est le gardon que je cherche, Pierre.

boulette59 29/11/2015 15:54

moi je fait bel peche en hivere au chenevie

Pierre Flabbée 30/11/2015 12:17

Bien sur, mais je pensais à une ligne posée en plus, histoire de voir.
Et Bonne Fête, André!

André MARINI 29/11/2015 19:05

ça ne m'étonne pas mais par n'importe quel temps ? Essaie quand même ma combine, Boulette, j'aimerais avoir ton avis.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -