SE DEBARRASSER DU POISSON-CHAT ? - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

Fléau de nos étangs et parfois de nos rivières, le poisson-chat possède toutes les ruses pour échapper à l'éradication.

 

Rien ne lui résiste. Il touche à toutes les esches, les vifs, détruit les alevins et les jeunes poissons et se reproduit à grande vitesse.

 

Comble de bonheur, il est orné de trois piquants venimeux qui ne permettent même pas de le prendre à mains nues sous peine de s'infliger des piqûres cuisantes et a l'habitude d'avaler bien au fond de son énorme gueule.

SE DEBARRASSER DU POISSON-CHAT ?

Il n'y a, bien entendu, pas lieu de le confondre avec le silure.

 

Mais quand on est envahi par cet hôte indésirable, comment s'en débarasser ?

 

Personnellement, je connais trois méthodes qui valent ce qu'elles valent mais sans doute y en a-t-il d'autres que j'ignore et que je ne demande qu'à apprendre.

 

On pourrait ajouter la récupération des alevins lorsqu'ils sont en boule, les nasses à poissons-chats ou, tout simplement, la pêche.

 

1ère méthode, en étang.

 

 Si la configuration le permet, vider l'étang, ramasser tous les poissons-chats et les mettre en tas avec de la chaux vive.

 

C'est ce qui se pratique le plus mais avec tous les inconvénients que l'on connait.

-Certains de ces poissons restent dans les trous d'eau.

-D'autres s'envasent et peuvent rester longtemps avec un minimum d'humidité.

-Tous les autres poissons doivent être épargnés en les épuisant et en les mettant dans des bacs bien ventilés jusqu'à ce que l'étang soit remis en eau.

-Sinon, il faut réempoissoner, pour peu de temps puisque le chat revient vite, soit sorti de sa vase, soit amené sous forme d'oeufs collés aux pattes des canards. 

-Ceci n'est évidemment pas possible en rivière.

 

2ème méthode, en étang et en rivière.

 

Implanter du black-bass qui est son seul prédateur avec le silure mais il faut que la température convienne, qu'il y ait présence d'herbes pour la reproduction et c'est une solution de très longue haleine qui ne détruit d'ailleurs pas les gros specimens.

 

Par contre, pour l'avoir vécu dans des rivières du Sud-Ouest, c'est une méthode très efficace.

 

 

3ème méthode

 

Implanter 1 silure et UN SEUL pour éviter la reproduction,  puisque c'est le seul prédateur du poisson-chat.

 

5ème méthode

 

Implanter 1 silure et UN SEUL.

 

Capturer des poissons-chats que l'on confine, serrés dans un bac de façon à ce qu'il se piquent mutuellement et en meurrent.

 

Broyer les poissons empoisonnés et les déverser dans l'étang. Le silure mangera cette bouillie mais n'en sera pas affecté. Par contre, les chats mangeront les excréments empoisonnés et en mourront.

Tag(s) : #Trucs et astuces de pêcheurs

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :