Procédé et composition pour attirer et retenir les poissons et REGLEMENTATION. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

 

Voici les deux articles du Code de l'Environnement qui posent éventuellement question à l'utilisation de la composition que j'ai annoncée dans les deux articles précédents.

 

ARTICLES D'INTERDICTION DU CODE DE L' ENVIRONNEMENT

Article L.432-2

 

Le fait de jeter, déverser ou laisser écouler dans les eaux mentionnées à l'article L.431-3 (eaux libres), directement ou indirectement, des substances quelconques dont l'action ou les réactions ont détruit le poisson ou nui à sa nutrition, à sa reproduction ou à sa valeur alimentaire.

Article L.436-7 al. 1

 

Le fait de jeter dans les eaux libres des drogues ou appâts en vue d'enivrer le poisson ou de le détruire.

 

COMMENTAIRES

1-Cette composition est déposée sous forme de deux brevets aux fins d'être utilisée par les pêcheurs.

Peut-on, une seule seconde, imaginer que les chercheurs aient fait breveter des compostions non utilisables ?

 

2-Article L432-2

 

En aucun cas, ces substances n'ont pour action ou pour réaction de détruire le poisson ou de nuire à sa nutrition, à sa reproduction ou à sa valeur alimentaire.

 

3-Article L.436-7       al. 1

 

En aucun cas les substances présentes n'ont pour effet d'enivrer le poisson ou de le détruire, bien au contraire.

LE BUT RECHERCHE EST D'ATTIRER ET DE RETENIR LE POISSON comme le ferait n'importe quelle amorce.

 

Il n'y a donc aucune raison pour que la composition soit interdite ou l'un de ses composants.

 

LA PREUVE EN IMAGES

 

Quelques échantillons de la pêche réalisée hier de 17 à 18 heures, soit une heure de pêche.

 

Arrivent instantanément les chevesnes, puis les gardons, assez monstrueux à cette période de l'année puis les barbeaux.

 

 

 

 

 

 

 

Pour que tout soit clair, je prends l'attache de Monsieur FAUX, Chef de l'ONEMA.

Tag(s) : #Les amorces pour la pêche au coup.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :