NECESSITE OU PLAISIR: BESOINS NUTRITIONNELS DES POISSONS. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

 

Au risque d'être contredit, j'affirme que les poissons, à la différence des humains, ne se nourrissent pas par PLAISIR mais par NECESSITE.

 

Pour nous, c'est les deux.

Pour eux, c'est uniquement la nécessité sans notion de plaisir.

 

Toutefois, des expériences menées sur des carrassins montrent qu'il existe un plaisir "hédonique" dont la composante "cognitive" est obtenue par le conditionnement et l'accoutumance mais c'est la seule.


A ce titre, on ne doit pas négliger l'amorçage régulier au même endroit ou le bruit répété des grains de chènevis ou de maïs qui, touchant l'eau, éveillent la notion cognitive et rassemble les poissons.

Mais pour le reste, vous pouvez leur présenter tous les parfums que vous voulez et toutes les amorces possibles, s'ils ne contiennent pas, A CET INSTANT, les éléments qui correspondent à leurs besoins, vous n'aurez pas de touches.

 

Et c'est là qu'est la difficulté parce qu'en fonction des saisons, du courant, de la nature de l'eau, de la température, de l'ensoleillement... ces besoins sont différents d'un plan d'eau à l'autre et même à l'intérieur du même plan d'eau

 

Depuis longtemps déjà, je compose mes amorces moi-même et, pour cela, je suis un lecteur assidu du nourrissage des poissons d'élevage car c'est là, pour des raisons économiques faciles à comprendre, que sont réalisées les études approfondies.

 

Concernant la pêche de loisir, je n'en connais pas de sérieuses, reposant sur des bases scientifiques et des expériences.

QUELS SONT LES ELEMENTS INDISPENSABLES AUX POISSONS.

1)-LES SUCRES OU GLUCIDES OU HYDRATES DE CARBONE.

  • Le glucose
  • Le saccharose ou sucre ordinaire.
  • Le lactose ou sucre d'origine animale.
  • Le fructose.
  • Le sorbitol.
  • Le mannose.
  • l'amidon,
  • les fibres végétales comme la cellulose.
  • les farines de crustacés comme la chitine.

L'immense avantage des hydrates de carbone, en dehors de constituer un apport énergétique important, est de pouvoir être assimilés très rapidement.

 

Cependant, quel que soit le glucide choisi, il ne doit pas dépasser 10 à 25 pour cent d'une amorce en fonction des saisons.

 

On peut incorporer un ou plusieurs glucides, par exemple le glucose C6 H12 O6 immédiatement utilisable par l'organisme et le saccharose C12 H22 O11 à condition que le total ne dépasse pas 10 à 25 pour cent.

2)-LES LIPIDES OU ACIDES GRAS.

 

On ne gardera que les acides gras POLY-INSATURES ou acides gras oméga 3 et on délaissera les acides gras saturés
 

A-De source végétale

 

-Huile de lin

-Huile de chanvre

-Huile de chia

-Huile de fénugrec

-Huile de romarin.

-Huile de citrouille

 

B)- De source marine

 

-Huile de poisson

-Huile de krill

 

Les poissons ont un besoin vital d'acides gras de la série w3 (Oméga 3) qui sont dits acides gras essentiels administrés sous forme liquide pour faciliter leur digestion.

 

On délaissera les acides gras POLY-SATURES qui ne se présentent sous forme liquide que lorsqu'ils sont à la température du corps d'un animal à sang chaud alors que les poissons, animaux à sang froid, les digèreront très mal. 

 

Le débat reste ouvert chez les pisciculteurs mais la tendance générale est d'apporter plus d'énergie sous forme lipidique dans la ration pour économiser les protéines chères et génératrices de pollutions azotées.

 

Cependant, quelle que soit l'huile contenant l'acide gras poly-insaturé choisi, elle ne doit pas dépasser 10 à 30 pour cent d'une amorce en fonction des saisons.
 

On peut utiliser plusieurs acides gras POLY-INSATURES, pourvu que leur total ne dépasse pas 10 à 30 pour cent.
Considérant que les huiles proposées ont d'autres vertus, digestives, laxatives, ouvrant l'appétit, c'est même recommandé.
Par exemple
Huile de chanvre + huile de romarin
Huile de fénugrec+ huile de romarin
Huile de chanvre + huile de citrouille

3)-LES PROTEINES OU ACIDES AMINES

 

Les biochimistes distinguent deux groupes d'acides aminés constituant les protéines :


A)-Les acides aminés non indispensables qui peuvent être synthétisés à partir d’une chaîne carbonée et les acides aminés essentiels, indispensables, que les animaux ne peuvent synthétiser et qu'ils doivent, par conséquent, trouver dans leur nourriture.


B)-Liste des acides aminés ESSENTIELS, indispensables aux poissons

¤ Arginine,
¤ Histidine,
¤ Isoleucine,
¤ Leucine,
¤ Lysine,
¤ Thréonine,
¤ Tryptophane,
¤ Valine,
¤ Méthionine,
¤ Phénylalanine.

 

Les protéines ou acides aminés peuvent être apportés par différentes matières premières:

 

-Farines de poisson,

-Farines végétales comme la farine de soja

-Farines animales comme la viande ou le sang.

 

Mais la digestibilité des protéines varie de 60 à 90 pour cent selon leur origine, les plus digestes étant les farines de poisson TRAITEES A BASSE TEMPERATURE.


Cependant, quelle que soit la farine contenant l'acide aminé essentiel choisi, elle ne doit pas dépasser 40 à 55 pour cent d'une amorce en fonction des saisons.

On peut utiliser plusieurs farines contenant des acides aminés essentiels, pourvu que leur total ne dépasse pas 40 à 55 pour cent.
Par exemple,
Farine de soja + farine de poisson
Farine de blé ou chapelure + farine de krill
Chènevis moulu + farine animale

EN RESUME, COMPOSITION IDEALE D'UNE AMORCE.

 

COMPOSANT                                                                                POURCENTAGE

 

-1 ou plusieurs glucides ou sucres ou                                 10 à 25 pour cent

hydrates de carbone

 

-1 ou plusieurs lipides ou acides gras                                  10 à 30 pour cent

mais pour les poissons on ne retiendra

que les acides gras POLY-INSATURES

 

-1 ou plusieurs protéines ou acides aminés                        40 à 55 pour cent

mais on ne retiendra que les acides aminés

ESSENTIELS.

 

COMMENTAIRE

 

1er exemple, en période froide:

 

j'augmente la proportion des lipides puisque le métabolisme est ralenti et que les poissons se déplacent le moins possible mais je diminue les acides aminés essentiels.

 

GLUCIDES                                                    LIPIDES                                  PROTEINES

 

25 pour cent                                              30 pour cent                           45 pour cent

 

2ème exemple, en période chaude

 

Le métabolisme est au maximum et le poisson se déplace beaucoup.

Je diminue la proportion des lipides au profit des protéines

 

GLUCIDES                                                    LIPIDES                                  PROTEINES

 

25 pour cent                                               20 pour cent                          55 pour cent

 

 

J'espère ne pas vous avoir trop ennuyés en vous présentant ma base de recherche qui, comme vous pouvez vous en douter, n'est qu'une approche.

Je précise que je ne suis même pas autodidacte mais simple auto-testeur dont la passion pour la pêche me fait parfois aller très loin dans ma recherche des meilleures amorces et des meilleures techniques.

 

Mais posez-vous tout de même une question !

 

LA COMPOSITION DES AMORCES EST-ELLE ECRITE SUR LES PAQUETS QUE VOUS ACHETEZ ?

 

NON ?

 

ALORS, POURQUOI ?

Tag(s) : #Les amorces pour la pêche au coup.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :