"La pêche en Seine-et-Marne"

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

TAPEZ VOTRE MOT-CLE.

 

 

VISITEURS EN LIGNE 

 

           Hier

 1.640 Visiteurs

Record absolu 

 

  1er et 24 juillet 2017

 32.140 Visiteurs

 

DEPUIS LA CREATION

1.232.408 Visiteurs

   

TOTAL ARTICLES LUS 

20.046.560   

 

 

CONTACTS

Contact André MARINI

 

Cliquer sur la photo

Contact Président

Cliquer sur la photo

 

SOMMAIRE ACTIF

 

La pêche au coup, les amorces.

 

La pêche au coup, le matériel.

 

La pêche au coup, les additifs.

 

La pêche au coup, la pratique.  

 

La pêche du BROCHET au vif

 

La pêche du SANDRE au vif

 

TECHNIQUES ET MATERIEL pour la pêche au vif.

 

La pêche au leurre

 

La pêche au feeder

 

La pêche à la plombée

 

La pêche au pater-noster

 

La pêche au chènevis

 

Astuces de pêcheurs

 

Faune halieutique

 

Anguille menacée

 

Manifestations, concours

 

Correspondance

 

Divers

 

Réglementation

 

Jeux et quizs

">

JUMELAGE AVEC L'AAPPMA DE CRECY

LES PLUS QUE JE VOUS PROPOSE

LES "PLUS" QUE JE VOUS PROPOSE

 

VOIR LES AUTRES BLOGS DE André MARINI

 

NATURE POUR VOUS créé le 18 avril 2013

 

ASTUCES DE BLOGUEUR

 

JOUER A TOUS LES QUIZS PROPOSES PAR André MARINI

 

Toutes les vidéos de André MARINI sur DAILYMOTION

FLORILEGE DE BLOGS DE PECHEURS PASSIONNES

LES INGREDIENTS ET ADDITIFS DE L'AMORCE

23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 10:38

Grâce à nos échanges, à ses croquis et à ses photos, je vous présente aujourd'hui le montage pater-noster mis au point et utilisé par mon ami Serge LEGLISE.

 

Considérant que l'attractant a de l'importance, Serge a mis au point, en simple bricolage, un bouchon immergé ou en surface qui permet de le diffuser à proximité du vif qui évolue au bout de son montage. 

 

Le connaissant, s'il continue à l'utiliser, c'est qu'il obtient des résultats intéressants dans ses plans d'eau du Morvan.

 

Merci à lui de faire partager ses connaissances, ses essais et ses trouvailles.

 

C'est avec d'autant plus de plaisir et de satisfaction que je relaie bien volontiers nos échanges de courriers sur ce site car nous sommes de la même trempe des chercheurs du petit plus.

LE FLOTTEUR

 

Un simple bouchon de champagne percé en son milieu pour enfiler un coton tige permettant au fil de coulisser mais la particularité est qu'il creuse deux cavités sur les cotés, bourrées de mousse absorbante imprégnées d'attractant.

Fabrication terminée avec de la peinture rouge ou du vernis pour la visibilité.

LE PATER-NOSTER.

 

Serge n'utilise pas d'émerillon classique mais fabrique lui-même avec de la corde à piano gainée, un émerillon agrafe et un émerillon baril.

LA PLOMBEE

 

Un plomb Arlesey fixé au corps de ligne de plombée par un émerillon agrafe.

Voici tout son matériel non assemblé.

Voici maintenant le montage dans sa totalité, restant bien entendu qu'il s'apparente aux montages classiques avec pour différence qu'il a conçu et fabriqué lui-même, en retenant surtout les cavités dans le flotteur en liège qui sont gorgées d'attractant, donc plus prenantes.

 

A noter également qu'il prévoit un corps de ligne de plombée assez fin pour casser en cas de grosse prise avec laquelle la plombée deviendrait très gênante.

Publié par André MARINI d'après le montage de SERGE LEGLISE - dans Les montages en Pater-Noster
commenter cet article

commentaires

bruno 12/12/2016 22:49

Bonsoir

je vous écris tout d'abord pour vous redire un grand bravo pour ce blog pas comme les autres : )

j'ai testé le pater noster ca c'est plutôt bien passé excepté quelques emmelages au lancer mais je n'avais pas mis d'emerillon baril, puis au posé un peu aussi. la prochaine fois je testerai le pater noster inversé ! c'est en forgeant que l'on devient forgeron ; )

j'ai appris vraiment beaucoup de choses sur votre blog merci beaucoup
je consultais ce blog tous les jours mais je ne vais pas m'ennuyer vu la mine d'informations qu'il recèle.

et puis aussi bravo à vous d'avoir résisté aux maisons d'éditions , aux pubs , au respect de la nature que vous inculquer, et tant d'autres valeurs encore ; )

au revoir Mr Marini , merci encore et encore

André MARINI 13/12/2016 09:54

Merci Bruno
Je tiens cependant à rassurer les centaines de lecteurs qui m'ont accordé leur confiance et qui, très gentiment, m'ont demandé de ne pas suspendre les productions et de ne pas introduire de mot de passe.
Je me rends à leurs arguments puisque, depuis l'ouverture, je n'ai obéi qu'à la notion de plaisir et de partage, sans aucune considération financière.
Si ce site a su attirer puis retenir votre attention, j'en suis heureux et fier et, dans ce cas, je me soumets de bonne grâce à votre souhait de voir poursuivre les productions.
J'avais envisagé la fermeture pensant que l'intérêt s'épuisait mais je suis bien obligé de convenir que l'aimable levée de boucliers prouve le contraire.
Il y aura donc lieu de considérer mon annonce de restriction comme nulle et non avenue.
Merci à vous, Bruno, merci à vous tous, amis pêcheurs qui, par centaines, m'ont demandé de revoir ma décision.
Je me suis trompé dans mon appréciation, j'en conviens et je reste donc à votre service.
Encore Merci !

Bruno 24/11/2016 12:24

Bonjour
Est-il possible de lancer ce type de montage ( si oui comment fait on ?) ou alors on ne peut que le déposer ?
Merci beaucoup
Un très grand bravo pour votre blog !

André MARINI 25/11/2016 19:04

Lorsque vous lancez, le plomb, cassant ou non, part forcément en premier, entraînant le vif assez loin derrière et lorsque ce dernier prend sa position, le plomb est déjà au fond.
Par contre, ce qui peut arriver avec tous les montages pater-noster est que le vif se prenne dans le fil du HAUT et non le fil de plombée.
Pour éviter cela, il convient de bien contrôler son lancer, SOUS-MAIN, et de ne pas laisser trop de mou dans la ligne. Vous devez "sentir" la descente de votre plombée et là, il n'y a pas de problème.
Personnellement, je ne suis pas un grand "fan" du pater-noster SAUF s'il est inversé.
Pour tous les montages de ce type, cliquez sur le chapitre "la pêche au pater-noster et vous aurez tous les montages existants.
Je trouve intéressant, dans le montage dont Serge m'a adressé le croquis et des photos, est l'astuce qui consiste à fabriquer soi-même son bouchon et à le remplir d'attractant.

bruno 25/11/2016 17:53

Je voulais dire s’emmêler .
J'aimerai vraiment tester cette technique .
:)

bruno 25/11/2016 17:25

bonsoir
merci pour votre réponse mais je veux bien d’autres explications . En effet comment le bas de ligne cassant et le bas de ligne avec le vif font pour ne pas s’emmener sachant qu'ils pendent tout les deux vers le sol ? merci

André MARINI 24/11/2016 19:53

Bonjour,
Bien sûr !
C'est même très facile à condition, bien sûr que vous n'ayez pas une canne de 1 mètre.
Le bouchon est coulissant et redescend vers le pater-noster. Le stop-fil, quant à lui, s'enroule sur la bobine.
Quand le montage touche l'eau, en lançant, le stop-fil passe dans l'anneau terminal et bloque le bouchon qui remonte à la surface.
Je pense que Serge qui a eu l'idée de ce flotteur réservoir vous répondra plus précisément sur son montage.
Personnellement, je préfère le bouchon fixe avec un montage pater-noster très particulier mais même là, alors que j'ai plus de fil dehors, je lance sans aucune difficulté.
Si ce n'est pas clair, n'hésitez pas à le dire. Je vous ferai alors des croquis sur le forum. Sur le site, dans les commentaires, on ne peut mettre ni photo, ni croquis.
C'est d'ailleurs dommage et c'est pour cela qu'il y a un forum annexe.
Cordialement.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -