"La pêche en Seine-et-Marne"

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

TAPEZ VOTRE MOT-CLE.

 

 

 

Actuellement en ligne

 

1er au 17 septembre 

 21.035 Visiteurs

 

DEPUIS LA CREATION

1.315.060 Visiteurs

  

TOTAL ARTICLES LUS 

21.216.040   

 

 

CONTACTS

Contact André MARINI

 

Cliquer sur la photo

Contact Président

Cliquer sur la photo

 

SOMMAIRE ACTIF

 

La pêche au coup, les amorces.

 

La pêche au coup, le matériel.

 

La pêche au coup, les additifs.

 

La pêche au coup, la pratique.  

 

La pêche du BROCHET au vif

 

La pêche du SANDRE au vif

 

TECHNIQUES ET MATERIEL pour la pêche au vif.

 

La pêche au leurre

 

La pêche au feeder

 

La pêche à la plombée

 

La pêche au pater-noster

 

La pêche au chènevis

 

Astuces de pêcheurs

 

Faune halieutique

 

Anguille menacée

 

Manifestations, concours

 

Correspondance

 

Divers

 

Réglementation

 

Jeux et quizs

">

JUMELAGE AVEC L'AAPPMA DE CRECY

LES PLUS QUE JE VOUS PROPOSE

LES "PLUS" QUE JE VOUS PROPOSE

 

VOIR LES AUTRES BLOGS DE André MARINI

 

NATURE POUR VOUS créé le 18 avril 2013

 

ASTUCES DE BLOGUEUR

 

JOUER A TOUS LES QUIZS PROPOSES PAR André MARINI

 

Toutes les vidéos de André MARINI sur DAILYMOTION

FLORILEGE DE BLOGS DE PECHEURS PASSIONNES

LES INGREDIENTS ET ADDITIFS DE L'AMORCE

14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 07:38

Pour nous, pêcheurs, le preferendum thermique est particulièrement important mais...qu'est ce que c'est ?

 

PREFERENDUM THERMIQUE

 

"C'est la température optimale choisie par un animal de préférence à toute autre". Synonyme : THERMOPREFERENDUM
(Piéron 1973).

Mais le poisson est ectotherme, c'est à dire qu'il ne contrôle pas sa température interne et que celle-ci est à la température de l'eau. De ce fait, le preferendum thermique ne sera atteint que lorsque l'eau sera, pour chaque espèce, à la température idéale.


C'est à ce moment que le métabolisme sera au maximum et que le poisson sera le plus actif, à la recherche de nourriture.

 

Il y a donc lieu de rechercher le poisson là où la temprérature est la plus proche de son preferendum sans, pour autant, être sûr de faire de bonnes pêches mais si l'on n'en fait pas à cet endroit, il est certain que l'on n'en fera pas ailleurs.

On peut, à titre anecdotique, se souvenir que les pêcheurs d'hiver recherchaient le poisson à la sortie des canaux de refroidissement des centrales nucléaires, là où l'eau atteignait trois degrés de plus que l'eau courante.

 

Mais ce phénomène peut être modifié ou compliqué par d'autres facteurs extérieurs ou propres à l'espèce : Manque d'oxygène, espaces trop ouverts à la prédation, période de fraie.

 

NUANCES

 

-Période de fraie :

 

Le poisson, préoccupé par son instinct de reproduction ne mord pas ou mord peu, quelle que soit la température de l'eau, qu'elle se rapproche ou non de sa température idéale.

 

-Variations de température de l'eau en fonction des aléas météorologiques:

 

En période chaude, la légère diminution de température de l'eau le soir puis le matin, sont très favorables. Par contre, un refroidissement brutal du fait d'un changement de vent qui passe au nord est défavorable, d'autant qu'il s'accompagne toujours d'une variation de pression atmosphérique rapide. 

 

-Nécessité de faire des réserves: 

 

Lorsque approche la saison hivernale accompagnée d'un refroidissement de l'eau, la nécessité de constituer des réserves de graisse pousse le poisson à s'alimenter davantage même si la température de l'eau s'éloigne du preferendum. 

Mais là où les choses se compliquent vraiment, c'est qu'à chaque étape de son développement, embryonnaire, larvaire, juvénile puis adulte, le preferendum thermique est différent pour atteindre, en plus ou en moins, des températures létales.

Voici un tableau sur lequel on retrouve les températures minimum, maximum et létales pour différentes espèces à leur stade de développement.

Lorsque l'on consulte ce tableau, on se rend vite compte que les températures idéales de la fraie sont voisines de celles de l'embryon. C'est parfaitement logique puisque ces deux étapes se suivent et, pour le stade de l'embryon, les températures sont légèrement supérieures puisque plus avancées dans le calendrier. 

 

On remarquera aussi les températures mini et maxi très éloignées du preferendum pour le sandre et le brochet adultes.

Ce tableau, issu d'une étude particulièrement poussée menée en 2011 par L. Tissot, et Y. Souchon, donne une dimension supplémentaire à notre pratique de la pêche, à la seule condition de mesurer la température de l'eau en surface, à la thermocline et au fond.

 

Dans un autre article, j'ai déjà indiqué comment l'on pouvait, avec peu de matériel, mesurer la température des différentes couches d'eau. Il suffit de s'y reporter.

 

A défaut d'être un article relatif aux techniques et méthodes, il peut être recommandé pour la surveillance des plans d'eau et rivières afin de prévoir quelle sera l'évolution de la saison de pêche et des saisons à venir. En effet, c'est le PREFERENDUM THERMIQUE qui déclenche les différentes étapes de l'évolution de la faune et, par voie de conséquence, de la pêche.

 

La fraie, l'éclosion, l'apparition des alevins ne sont pas programmées à date fixe mais se déclenchent lorsque l'eau atteint les températures idéales.

 

Ces dernières années, du fait d'aléas auxquels la faune n'est pas préparée, nous avons assisté à des hausses et des baisses imprévisibles de température et de pression atmosphérique qui ont provoqué plusieurs périodes de fraie.    

commentaires

codebore 09/02/2017 18:18

bonjour l'ami sorcier!!
me voila de retour après une longue saison de pêche! et que vois je ? un superbe article! encore bravo!
je suis vraiment content car bcp de mes observations valident votre étude; mais vous avez réussi à mettre du sens à ma vision qui partait un peu dans tous les sens!... cette année j ai pêcher avec bcp d outils (bcp de choses trouvées sur votre site d ailleurs). Je me suis offert un écho-sondeur (excellent pour trouver les cassures et la profondeur des spots), un calendrier lunaire et un baromètre. Contrairement à mes habitudes j ai été moins "itinérant" et je me suis concentré sur 3 spot de pêches(deux en lac et un en rivière). bien que la saison n a pas été très prolifique, mes prises ont été bcp plus régulière (en une quarantaine de session je n ai pas atteint une seule fois les nouveaux quotas! inquiétant)
Pour finir j ai eu aussi l occasion de voir que les carnassiers se sont reproduit au moins deux fois cette année... la météo est complètement folle et il va falloir ruser à l avenir.
au plaisir de vous lire! passez une bonne journée "sorcier"!

codebore 10/02/2017 10:40

vous avez raison!
bien que les températures poussent les poissons à la reproduction, les lits des rivières ne débordent jamais plus que quelques jours voir quelques heures... ne laissant pas la possibilité aux poissons de pondre et encore moins aux embryons d éclore. En se qui concerne les pêcheurs et leur comportement, j ai l impression que dans mes coins il n y ait pas grand chose à signaler il y bcp d amelioration, et je n ai pas l "impression" qu il y ait foule!... par contre je soupçonne souvent du braconnage mais bon en ces heures difficiles... demain si je devais quitter la France avec rien et bien je vous garantie que je trouverai un plan d eau sympa pour nourrir ma famille...
bonne journée tout le monde

André MARINI 09/02/2017 20:12

Merci, mon ami.
Nous constatons aussi les fraies multiples pour quasiment toutes les espèces mais, à mon avis, rien d'étonnant.
C'est la température de l'eau qui la déclenche et elle fait le yoyo, surtout cette année où les crues de mai-juin, pour nous, ont abaissé la température de façon considérable.
C'est vrai que notre nature devient folle et malgré ces fraies multiples, le poisson diminue. Il y a tant d'autres facteurs !

boulette59 17/01/2017 08:13

sacrer article bravo

André MARINI 17/01/2017 09:24

Merci Boulette, je sais que j'ai affaire à un connaisseur.

Laurent 16/01/2017 19:27

Dédé,
Je t'ai dit que tu étais le Michel Duborgel du 21ème siècle.
Acceptes-tu ce compliment, maintenant ?

André MARINI 16/01/2017 19:39

Salut Laurent,
Je reçois ton message à l'instant. A croire que tu connais mes habitudes et que tu sais que je suis toujours en vadrouille l'après-midi et que, de ce fait, je ne touche pas l'ordi.
Certes tu m'as dit (et écrit) que j'étais le grand Michel mais même là, je te répète ce que je t'ai répondu.
Bien sûr, Monsieur DUBORGEL a été mon maître et on dit souvent que l'élève dépasse le maître. Mais là, oh que non ! Je n'arrive pas encore à la cheville de ce grand pêcheur.
J'ai passé trop de temps avec lui pour avoir cette outrecuidance et, crois-moi, ce n'est pas de la fausse modestie !
Bises à Sylviane.
DD

Léon LE CASTELET 16/01/2017 08:51

Bonjour Monsieur,
Nous serions également intéressés par les deux articles suivants:
-Influence de la lune sur le comportement des poissons
-Influence de la pression atmosphérique.
Nous prenons bonne note de votre souhait de ne pas être rémunéré et nous vous en remercions.
Toutefois, un lien sera établi vers votre site et nous ne manquerons pas de citer l'auteur ainsi que votre appartenance, en qualité de Secrétaire, à l'AAPPMA de Crécy la Chapelle, en Seine et Marne, FRANCE.
Il est certain que nous ferons appel à vous pour d'autres articles déjà écrits.
Par ailleurs, seriez-vous disposé à écrire, à notre demande, sur des thèmes que nous vous communiquerions ?
Respectueusement.
L.LE CASTELET

André MARINI 16/01/2017 19:23

Bonsoir Monsieur,
Vous pourrez disposer des articles cités que je vous fait parvenir en .pdf à l'adresse que vous m'avez communiquée.
Pour ce qui est d'une éventuelle rémunération, ceci ne s'accorde pas avec ma déontologie de partage.
Par contre, je vous remercie de citer l'AAPPMA de Crécy la Chapelle, d'autant que les actions menées et celles qui sont prévues pour 2017 la hissent au premier plan des AAPPMA françaises.
Pour d'autres articles déjà écrits ou à venir, il n'y a aucun problème à ce que je vous les fasse parvenir.
Par contre, pour ce qui est des articles à écrire dans votre revue, pourquoi pas mais à la condition que je les publie d'abord sur mon site, toujours sans rémunération ni gratification bien entendu et à condition que le thème s'accorde au goût de mes fidèles lecteurs et au mien.
Très cordialement
André MARINI

avanzini 15/01/2017 14:48

Messieurs bonjour
si je puis me permettre bravo, j'aime quand la qualité" du travail d'André est apprécier et commenter
je me dis au moins que certains pêcheurs sont des gens qui aime et savent intervenir.
cette façon d'agir donne un esprit de nous donner envie a continuer à l défendre la pêche
Serge

André MARINI 15/01/2017 18:51

Certes, nous avons parfois des déconvenues mais il y a heureusement une majorité de pêcheurs qui incite à poursuivre.
Je crois pouvoir dire en ton nom, Serge, que NOUS les remercions parce que c'est pour eux mais aussi grâce à eux que le monde des pêcheurs se porte bien et que nous sommes encouragés à aller de l'avant.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -