LA PÊCHE AU SANG - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

Contrairement à certaines idées reçues, la pêche au sang, comme amorce ou comme esche, n'est interdite par aucun texte.

 

C'est pourtant la pêche la plus prolifique qui soit et qui a d'ailleurs un double effet;

-Attirer le poisson fourrage qui en raffole.

-Attirer le prédateur qui peut, bien entendu, n'être pêché qu'en saison.

 

Lorsque j'étais enfant, je pêchais au bout d'un tuyau de déversement d'un abattoir et c'était l'endroit prisé par tous les pêcheurs locaux du fait d'une concentration importante de poissons. Entre nous, nous disions même que pour prendre de l'eau, il fallait écarter les poissons.

Bien sur, les temps ont changé et se procurer du sang frais n'est pas forcément chose facile mais on peut toujours avoir recours au sang déshydraté qui en conserve toutes les propriétés. 

Voici la liste des produits que vous trouverez en ligne

Pour ce qui me concerne, j'utilise plus volontiers du sang de porc que du sang de boeuf en raison de sa composition.

POUR 100 GRAMMES

calories 76 kcal.

graisse 0,20 g.

cholestérol 40 mg.

sodium 207 mg.

hydrates de carbone 0,06 g.

sucres 0,06 g.

protéine 18,50 g.

vitamine A 30 ug.

calcium 6,30 mg.

fer 42 mg.

vitamine B30 60 mg.

LISTE NON EXHAUSTIVE

AMORCE:

 

L'utilisation comme amorce est particulièrement simple.

 

Comme liant : 200 grammes de sang déshydraté par litre d'eau.

Comme amorce: 1 Kg de sang en poudre auquel on ajoute du PV1.

 

Le sang a la particularité d'éveiller les poissons par eau froide. On pourrait même dire qu'il les excite et c'est sans doute, de très loin, le meilleur ingrédient pour les faire sortir de leur léthargie hivernale.

 

En été ou même lorsque l'eau atteint 14 ou 15 degrés, l'efficacité est la même avec la particularité d'attirer le prédateur.

ESCHE

 

C'est plus délicat, évidemment, car il faut le faire tenir au bout de l'hameçon.

 

Dans ce cas, je me procure du sang frais, liquide. IMPOSSIBLE, pensez-vous ?

Voici comment je procède:

 

Je verse un fond de sang d'environ 1/2 centimètre dans un récipient plastique carré puis je place, sur le sang, soit du coton hydrophile effiloché, soit de la gaze à pansement puis je verse à nouveau une petite couche de sang sur le coton ou la gaze.

 

Il suffit de laisser un peu sécher et le sang se découpe parfaitement avec une lame à rasoir ou un cutter bien coupant. Il suffit d'accrocher le carré à l'hameçon, il tient parfaitement. 

 

ATTENTION, la conservation n'est pas de longue durée, 3 jours au maximum.

 

Conserver au frais, au réfrigérateur, dans l'endroit le plus froid et ne sortir que la quantité nécessaire à une partie de pêche. Au réfrigérateur, on peut conserver une semaine.

Mais il y a encore un meilleur moyen que j'ai trouvé dans un endroit où l'on utilise le sang comme nourriture animale avec nécessité de le conserver.

Ne jamais oublier que l'on trouve les meilleures recettes dans les élevages et, en particulier, dans les élevages de poisson.
C'est la raison pour laquelle je me rends assez souvent dans les laboratoires et dans les piscicultures.

C'est d'une incroyable efficacité et même si le sang perd sa couleur, il reste aussi attractif avec la particularité d'être encore plus riche en calcium du fait de l'adjonction de la chaux.

 

Chaux vive:  1 gramme pour 100 grammes de sang

 

Chaux éteinte: 3 grammes pour 100 grammes de sang.

Avouez que ce n'est pas bien difficile à trouver !

Mais là où est l'astuce suprême du pêcheur au sang, est de prendre du sang en poudre, de le diluer à raison de 200 grammes par litre d'eau puis d'ajouter la chaux à raison de 12 grammes de chaux vive ou de 36 grammes de chaux éteinte. 

Si je résume:

 

Pour constituer vos esches que vous roulerez en boules, la grosseur étant proportionnelle au poisson recherché :

 

-1 litre d'eau

 

-200 grammes de sang déshydraté

 

-12 grammes de chaux vive

 

 OU

 

-36 grammes de chaux éteinte

Tag(s) : #La pratique de la pêche au coup.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :