LA JOURNEE DU BROCHET EN MARNE - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

Hier après-midi, en Marne, le brochet semblait décidé mais il s'agissait de petits sujets de 57 centimètres, non maillés suivant la nouvelle réglementation.

 

Chose surprenante, ces deux sujets, pris à 1 heure d'intervalle, mesurent exactement 57 centimètres tous les deux. A croire que le premier, relâché, est revenu se faire prendre quelques instant après.

 

En fait, non, car je marque mes prises avec un petit bouton en laiton pris dans une nageoire avant de les relâcher.

PRISES

COMMENT RELACHER LES PRISES, MAILLEES OU NON

Il convient de ne JAMAIS remettre directement à l'eau un poisson piqué, quelle que soit son espèce.

 

En effet, le temps de décrochage, de mesure et photo ne doit pas excéder 2 minutes, d'où la nécessité, en no-kill, de toujours disposer, même pour rien, du matériel nécessaire.

 

Mètre, épuisette, dégorgeoir, appareil photos.

 

Même si l'animal n'a pas une taille impressionnante, utiliser l'épuisette a l'avantage de ne pas lui tirer sur la gueule.

 

Dès que ces '"formalités d'usage" sont remplies, ne jamais relâcher directement mais PLACER dans l'épuisette et remettre à l'eau jusqu'à ce que le poisson retrouve sa position de nage. Si nécessaire, agiter doucement l'épuisette pour le faire bouger.

 

Ne jamais libérer le poisson qui a repris ses esprits mais en abaissant légèrement le bord de l'épuisette, attendre qu'il la quitte de lui-même. 

LE MARQUAGE

 

Il ne prend qu'une seconde et consiste à fixer un petit bouton en laiton sur une nageoire de façon à pouvoir effectuer un suivi si l'on pêche souvent à la même place. Cette opération n'a d'intérêt que si l'on tient à jour un cahier de prises comportant la date, l'espèce, le poids, la dimension et, bien sûr, d'autres facteurs.

Tag(s) : #La pêche du brochet.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :