DOUBLE-TERRE, BENTONITE ET LITOU - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

Après la période de crues que nous connaissons, le courant restera fort pendant un bon moment et c'est peut-être le moment de connaître les liants qui permettront à votre amorce d'aller rapidement au fond.

 

En effet, si vous pêchez 5 ou 6 mètres en amont des friandises que vous offrez aux poissons, vous risquez de ne pas voir beaucoup de touches. 

 

Pour ce qui me concerne, j'utilise très peu ces produits, sauf dans les conditions que je viens de décrire ou si je me trouve au bord d'une rivière qui court beaucoup

BENTONITE

 

C'est, de loin, le produit le plus collant qui existe et qu'il convient de n'utiliser que dans des courants extrêmement forts.

 

La bentonite est une argile colloïdale, ce qui explique sa capacité de rétention d'eau, dont le nom vient de Fort Benton dans le Wyoming aux États-Unis.

 

Elle possède diverses propriétés, notamment celle d'absorber les protéines et de réduire l’activité des enzymes

DOUBLE-TERRE

 

Du fait de l'extrême pouvoir collant de la BENTONITE, on l'utilise rarement seule et on la mélange bien souvent avec de la TERRE DE SOMME, brune ou noire l'hiver, de la TERRE DE RIVIERE ou de l'ARGILE.

 

C'est donc ainsi que l'on obtient la double-terre avec 90 pour cent de terre et 10 pour cent de bentonite.

 

Ce mélange présente un intérêt certain pour une eau courante mais les autres ingrédients ne doivent pas être trop riches sous peine de gaver le poisson dans une eau froide qui ralentit son métabolisme.

Reste le LITOU dans les produits que j'utilise.

 

Le litou est une terre fine et volatile, de couleur ocre orangé, utilisée comme collant mais aussi comme traçant.

 

C'est un produit très collant une fois mouillé et qui permet d'avoir un effet immédiat. Ensuite, il crée un nuage persistant au-dessus de l'amorce.

 

Proportion maximum: 100 grammes par kilo d'amorce.

 

On peut l'incorporer

- Dans l'amorce sèche.

- Dans l'eau de mouillage.

- Dans le mélange si l'effet traçant n'est pas assez soutenu.

Beaucoup de nos confrères utilisent la terre en toute saison.

 

Moi, je reste persuadé que lorsque l'eau commence à atteindre une température qui convient mieux au poisson en se rapprochant du preferendum thermique et où ils retrouvent un regain d'activité, il vaut mieux lier l'amorce avec un produit riche.

 

Par contre, lorsqu'en cette période nous pourrons recommencer à pêcher, je ne diminue pas la quantité d'amorce mais j'y introduis des éléments non nourrissants. 

 

CHACUN SA CHAPELLE !

Tag(s) : #Les amorces pour la pêche au coup.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :