DANIELLE SIMONNET, ELUE DE PARIS, VEUT INTERDIRE LA PÊCHE DANS LA CAPITALE. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

 

Danielle SIMONNET, élue parisienne de "la France insoumise" soutient une pétition contre la pêche à PARIS lancée par l'association "Zoopolis" qui lutte pour la cause en région parisienne.

 

En fait, lorsqu'on lit la prose de Simonnet et celle de zoopolis on retrouve exactement la même trame, les mêmes expressions, voire les mêmes arguments en copier/coller

Dépêche AFP
Une élue parisienne de la France Insoumise veut interdire la pêche dans la Seine et les autres cours d’eau de la région parisienne.
Elle a déposé un vœu au Conseil de Paris qui fera l’objet d’un débat du 20 au 22 mars.

Madame SIMONNET refusant de quitter le LOGEMENT SOCIAL qu'elle occupe.

Madame SIMONNET refusant de quitter le LOGEMENT SOCIAL qu'elle occupe.

Journal MARIANNE du 26 octobre 2017.

Appartement de 83 mètres carrés, avec balcon, dans le quartier Saint-Fargeau (20e arrondissement de Paris).
Pour un loyer de 1.300 euros par mois, Danielle Simonnet s'en tire très bien.
Trop bien ? La conseillère de Paris, membre de la France insoumise (FI), est l'objet d'une nouvelle polémique immobilière, après les révélations du Parisien ce jeudi 26 octobre.
Malgré ses revenus confortables puisqu'un conseiller de Paris touche 4.190 € brut par mois, cette proche de Jean-Luc Mélenchon vit dans un logement de la Régie immobilière de la ville de Paris (RIVP) avec son conjoint, dont elle avait indiqué dans sa déclaration de patrimoine en 2015 qu'il gagnait 3.800 euros net par mois.

L'organisation déplore les dégâts psychologiques et physiques de la pêche sur les poissons qui subissent des «blessures» dues aux hameçons et «souffrent» à cause de la suffocation hors de l'eau et s'insurge contre le street-fishing, une pratique courante à Paris.

En se promenant sur les berges de Paris durant un temps ensoleillé, on peut apercevoir quelques street-fishers pratiquant le «catch and release» ou le «no-kill», ce qui signifie que les poissons sont attrapés puis remis immédiatement dans l’eau.

 

Un sport pour certains, un loisir pour d’autres : près de 7000 pêcheurs parisiens ont été recensés par la Fédération de la région parisienne pour la pêche et la protection du milieu aquatique.

 

Les spots sont nombreux à Paris entre le canal Saint-Martin, les quais de la Seine ou le lac Daumesnil. On y trouve, dans l'eau polluée, des black bass, des carpes ou encore des silures.

 

La campagne initiée par "Zoopolis" va beaucoup plus loin.

 

-Pétition ayant recueilli, à cet instant, 15.371 signatures.

 

-Affiches géantes dans les stations de métro montrant un poisson suffocant et accroché dans un filet de pêche. 

Surprenante Madame Simonnet, bien connue pour son aptitude à calmer les conflits, son ouverture d'esprit et son humour toujours de bon ton qui ne nous ont pas préparés à une telle montée au créneau.

 

Peut-être une mauvaise passe...Allez savoir !

 

Certes, je parle de passe mais, elle, parle de ses ovaires alors peut-être ne suis-je pas si loin de la vérité ?

DANIELLE SIMONNET, ELUE DE PARIS, VEUT INTERDIRE LA PÊCHE DANS LA CAPITALE.

Dans l'immédiat et dans l'attente que Simonnet fiche la paix à nos confrères parisiens, je vous demande instamment de SIGNER la contre-pétition mise en ligne par nos amis pêcheurs.

 

Vous savez, comme moi, qu'une mesure, si d'aventure elle était entendue, en entrainerait bien d'autres et pas à notre avantage.

 

En signant, vous manifestez votre solidarité mais vous garantissez aussi notre avenir.  

CLIQUEZ SUR LE LIEN, SIGNEZ, MAIS NE VERSEZ RIEN !

JE COMPTE SUR VOTRE SOUTIEN.

Tag(s) : #Correspondance

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :