LA PÊCHE AU COUP. On peut réaliser de très belles bourriches avec l'amorçage automatique. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

Bien entendu, la condition est que l'on soit le seul à pêcher à un endroit où avec des compères qui utilisent votre installation pour pratiquer le même type de pêche.

 

Il est cependant évident que, mis à part le passage d'un prédateur, le poisson reste figé sur le coup, attendant une manne qui tombe du ciel. Il suffit alors de pêcher dans la coulée et, de temps en temps, de jeter une petite pincée d'asticots pour les affoler un peu.

 

Pas d'amorçage autre et vous êtes plus que tranquilles pour une bonne partie.

Reste ensuite à utiliser la même esche en prenant bien soin de remonter la plume si nécessaire car le poisson monte chercher ce qui s'échappe par les trous.

 

Maintenant, à vous de jouer.

 

Voici les photos prises après une pêche d'après-midi avant que les orages et le niveau de l'eau ne viennent perturber toute cette mécanique pourtant bien enclenchée.

On remarquera que le gardon qui se trouve le plus au-dessus porte les traces d'attaque d'un brochet. En voici un qui revient de loin.

Tag(s) : #La pratique de la pêche au coup.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :