POUR MOI, LA PÊCHE A LA GRAINE A COMMENCE. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

C'est une période de l'année que j'attends toujours avec beaucoup d'impatience tant ce mode de pêche qui me tient depuis des dizaines et des dizaines d'années m'est cher.

Bien sûr, les réflexes sont un peu moins rapides, la vue est un peu plus basse et la souplesse n'y est plus trop mais j'arrive encore, avec la force de l'habitude, à tirer mon épingle du jeu.

Après trois jours de préparation du coup où je force de plus en plus sur le chènevis moulu dans l'amorce et sur la graîne entière à chaque coulée sans y pêcher, le tout agrémenté de quelques pains de chènevis de ma compostion le premier jour, le bal peut commencer.

Hier, c'était donc mon premier essai et j'ai retrouvé sans effort, le mode qui m'est si cher des retenues et des relachers, le tout sans oublier la pincée de grains à chaque tête de coulée.

Le résultat ne présage en rien des journées futures mais, pour une première, je ne suis pas mécontent et voici quelques specimens qui vont aller rejoindre leurs confrères dans l'étang réservé aux enfants de l'APN.

POUR MOI, LA PÊCHE A LA GRAINE A COMMENCE.

Le moins que l'on puisse dire est que "ça bouillonne" lorsque la bourriche est à peine sortie de l'eau.

On remarquera quelques vandoises, en général friandes de graine et si difficiles à prendre qu'on les appelle des "dards" tant elles sont rapides.

POUR MOI, LA PÊCHE A LA GRAINE A COMMENCE.

Au fur et à mesure que je sors la bourriche, je suis conforté dans ce que j'avais pressenti:  Ce sont des poissons en général d'assez petite taille.

POUR MOI, LA PÊCHE A LA GRAINE A COMMENCE.

Exceptés quelques beaux sujets et un sacré pépère qui m'a obligé à l'épuiser.

POUR MOI, LA PÊCHE A LA GRAINE A COMMENCE.
Tag(s) : #La pêche au chènevis

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :