L' ELODEE DENSE: UNE PLANTE OXYGENATRICE MIRACLE EN CETTE PERIODE. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

N'en déplaise à moi-même, mon hypothèse concernant la présence de plantes immergées, non visibles de la surface, s'est avérée juste.

Certes l'échosondeur m'a bien aidé pour détecter la présence des poissons mais j'ai maintenant la certitude que l'élodée dense est un véritable repaire à poissons lorsque l'eau manque d'oxygène.

L' ELODEE DENSE: UNE PLANTE OXYGENATRICE MIRACLE EN CETTE PERIODE.

Elodée dense

Type : Vivace

Taille adulte (H): 0.5m

Période de floraison : juillet, août

Utilisation : Plante de bassin

L'Elodea densa est une plante immergée ou flottante à longues tiges ramifiées couvertes de petites feuilles. Elle porte de jolies petites fleurs blanches.

C'est une très bonne plante oxygénatrice.

Pêchant donc au ras de l'herbier invisible du ponton bien que situé à 30 ou 40 cm de lui, j'ai, en un temps record, accumulé les touches.

D'abord les gardons dont un specimen présente une taille que l'on ne s'attend pas à trouver à moins d'un mètre de la berge.

A ceux-ci se mêlent des perches de toutes tailles en quantité, preuve qu'avec les gardons se trouve le fretin qui constitue le garde-manger des perches

L' ELODEE DENSE: UNE PLANTE OXYGENATRICE MIRACLE EN CETTE PERIODE.

Puis survient la première casse sur du 10 centièmes, ce qui n'a rien d'étonnant.

Evidemment, je comprends très vite qu'il s'agit de barbeaux que, jusqu'à présent, je n'avais pas vus quel que soit l'endroit où je les cherchais.

Presqu'aussitôt, premier départ et après un bon combat, j'amène ce diable à l'épuisette. 

 

L' ELODEE DENSE: UNE PLANTE OXYGENATRICE MIRACLE EN CETTE PERIODE.

Remise à l'eau de la canne eschée au bouquet d'asticots et second départ.

L' ELODEE DENSE: UNE PLANTE OXYGENATRICE MIRACLE EN CETTE PERIODE.

Il s'agit d'une bête splendide de 4 bons kilos.

Mais cela n'est pas terminé pour autant. Après une demi-heure d'attente, la canne m'est presque arrachée des mains tant la touche est violente. 

Un nouveau joli poisson arrive à l'épuisette, un peu plus gros que le premier, alors que je remets systématiquement à l'eau.

L' ELODEE DENSE: UNE PLANTE OXYGENATRICE MIRACLE EN CETTE PERIODE.

Et de trois quand survient une tirée violente.

Encore un ? Ce n'est pas possible !

L' ELODEE DENSE: UNE PLANTE OXYGENATRICE MIRACLE EN CETTE PERIODE.

Et de quatre ! Je pense donc que la partie est terminée quand une nouvelle touche brutale survient.

A la façon de se défendre, je comprends que ce n'est pas un barbeau, même si la photo écrase un peu ce très joli poisson.

L' ELODEE DENSE: UNE PLANTE OXYGENATRICE MIRACLE EN CETTE PERIODE.

Il s'agit d'un beau chevesne.

Et dire que je leur cours après depuis plusieurs jours et qu'ils sont là, presqu'à mes pieds, au point que je pêche avec une canne de 4 mètres mais bien solide.

En tous cas, j'ai appris quelque chose que j'espère bien vous faire partager !

Lorsqu'après un été chaud et sec, l'eau se refroidit et perd sa saturation en oxygène, ainsi que je l'ai indiqué dans l'article qui précède de peu, les poissons, gros et petits, se réfugient dans les herbiers réputés pour oxygéner l'eau et rien ne peut les déloger.

Je comprends mieux maintenant, pourquoi, quelques jours avant, j'ai pris, coup sur coup, un brochet de 92 centimètres et un de 85 centimètres !

Le garde-manger est bien fourni, le brochet est là !

Alors me direz-vous: Il n'y a rien de nouveau là-dedans ! Les poissons aiment les herbiers et s'y tiennent !

Je répondrai OUI, MAIS à condition que la saturation en oxygène soit égale à ce qu'elle devrait être et pas dans n'importe quel herbier, en tout cas, pas n'importe quelle plante.

Et là, j'ai déjà prouvé qu'elle était largement inférieure !

Cherchez des poissons dans un herbier de littorelles ! A part les carpes pour frayer et les rotengles pour se cacher, vous ne trouverez pas grand chose !

 

En conclusion de cet article, mais dans un autre évidemment, je répertorierai toutes les plantes aquatiques capables de s'adapter à un milieu sauvage et qui sont réputées pour leur fort pouvoir d'oxygénbation.

J'ai demandé à mon ami, Jean-Jacques CHALVIN, grand spécialiste, de me donner son avis sur cette plante dite Elodée dense.

Sa réponse, très argumentée et sans appel, nous en apprend long sur ce végétal qui serait donc peu connu en e au libre mais largement utilisé en aquariophilie.

" Originaire d'Amérique du sud des zones subtropicales du Brésil,Argentine,Uruguay ou cette plante peut atteindre 2 à 4m de long si son besoin de lumière est satisfait, elle supporte de relatifs écarts de température mais si celles ci dépassent les 25 degrés les ennuis commencent.Si sous l'action de la lumière,elle produit des bulles de gaz densément disposées le long des feuilles:le co2 utile pour l'oxygénation ,Son extension peut provoquer de graves déséquilibres dans les eaux ouvertes en colonisant la totalité du biotope et provoquer la disparition des espèces indigènes si les eaux se réchauffent elle brunit et pourri et fermente causant de graves problèmes d'eutrophisation.Donc une plante utile en aquarium mais à contrôler avec la plus grande vigilance dans les étangs et cours d'eau. Nous parlons ici de l'élodée dense ( Egeria densa ) parce que sa cousine d'Amérique du nord Elodée du Canada ou peste d'eau est quant à elle un véritable fléau.Il est fort problable que le taux d'oxygène dissous en marne est déficiant et que le regroupement des poissons sous les Elodées leur apportent un apport.Signalons également qu'un simple brin s'enracine à vitesse grandV donc messieurs les aquariophiles ne tentez pas le diable en déversant vos residus dans les eaux libres d'autres l'ont fait avant et nous connaissons après les poissons chats les silures et autres pestes qui commencent a pulluler dans certains secteurs...la nature se débrouille bien toute seule. "

Tag(s) : #La pratique de la pêche au coup.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :