Amis carpistes, connaissez-vous le LITSEA CUBEBA (LAURACEAE) ? - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

Sous-titre

EFFET DES FEUILLES DE LITSEA CUBEBA SUR LA CROISSANCE, L’IMMUNITE ET LA SURVIE DE LA CARPE COMMUNE.

Documentation                                              Expérimentation

* * * * *           5/5                                                         * * * * *        1/5

Amis carpistes, connaissez-vous le LITSEA CUBEBA (LAURACEAE) ?

Litsea cubeba ou verveine asiatique est un petit arbre (5-8 mètres) appartenant à la famille Lauraceae, largement distribuée dans le sud de la Chine, le Japon, Taiwan et en Asie du Sud-Est.

Une étude a été menée par 4 grands laboratoires, en France et en Asie sur la carpe commune, poisson de consommation humaine.

L’objectif était d'évaluer les effets biologiques induits par une alimentation enrichie avec la poudre de feuilles sur la croissance, l'immunité non spécifique et la survie de la carpe commune infectée expérimentalement, mais, surtout de diminuer, voire de supprimer, l'utilisation des antibiotiques. 

1 CIRAD, ISEM UMR 116, 73 rue JF Breton, F-34398 Montpellier, France

2 Hanoi University of Science and Technology. 1, Dai Co Viet, Hanoi. Vietnam

3 Vietnam National University of Agriculture. Trau Quy, Gia Lam, Hanoi. Vietnam

4 IRD, ISEM UMR 226 CC 065 Place Eugène Bataillon 34095 Montpellier cedex 05, FranceL4

Amis carpistes, connaissez-vous le LITSEA CUBEBA (LAURACEAE) ?

Les poissons ont été alimentés avec une addition de 0% comme GROUPE TEMOIN.

Les autres étant répartis en 3 groupes subissant une adjonction de 2%, 4% et 8% de poudre de feuilles. L'évaluation a eu lieu 21 jours plus tard.

 

Quels en sont les résultats ?

L'augmentation de l'appétit et, par vois de conséquence, le poids, ont augmenté d'un tiers pour le groupe traité à 4 pour cent et de 1/2 pour le groupe traité à 8 pour cent. Il n'y a pas eu d'augmentation significative par le groupe à 0 pour cent et 2 pour cent.

L'augmentation du lysozyme plasmatique a été significative pour tous les groupes traités.

L’activité hémolytique a été plus élevée pour les groupes nourris avec 4% et 8% de plantes.

L'activité antibactérienne a augmenté de manière significative pour la dose de 8% seulement.

Ces expériences ont été réalisées dans le but d'augmenter la production pour la vente et la consommation mais rien n'empêche une utilisation à 4 ou 8 pour cent pour augmenter l'appétit.

Par ailleurs, considérant tous les autres bienfaits, on sait que le poisson se dirige, d'instinct, vers ce qui lui est bénéfique.

On peut, sans inconvénient, remplacer la poudre par des huiles essentielles.

Tag(s) : #Les amorces pour la pêche au coup.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :