L'ail aux ours est déjà bien grand ! Quelle saison se prépare ? - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

J' ai souvent eu l'occasion de mettre en valeur cette plante qui devient assez rare et constitue un additif de premier choix pour l'amorce.

Certes, en ce moment, l'état de nos rivières ne prédispose pas à aller passer une journée à la coulée, au bord de l'eau, mais cela change si vite que j'espère bientôt cesser de piaffer d'impatience.

En tout cas, la saison qui s'annonce risque, une nouvelle fois d'être particulière car certaines journées, nous avons bénéficié d'un temps printanier, au point que les végétaux ne savent plus où ils en sont.

Et cela risque d'être la même chose pour le poisson !

Toujours est-il que l'ail aux ours, cette plante à forte odeur d'ail qui n'attire pas que les brèmes, est déjà bien grande et c'est le moment d'en faire une récolte.

L'ail aux ours est déjà bien grand ! Quelle saison se prépare ?

Pourquoi récolter si tôt en saison ?

Ne doit-on pas attendre la floraison ?

C'est lorsque la plante est jeune qu'elle dégage le plus d'odeur et, pour l'avoir goûté aujourd'hui, si j'étais poisson, j'en serais friand.

La fleur n'apporte rien de plus car ce sont surtout les feuilles tendres qui sont le plus parfumées.

Donc, on cueille mais après ? L'odeur si attractive ne risque-t-elle pas de s'estomper ?

Et bien SI, justement !

-Cueillez en prenant soin de ne pas faire de la bouillie. Les plantes doivent être aussi intactes que possible.

-Placez-les délicatement dans un sac hermétique et fermez bien. Les sacs en plastique, comme pour toute denrée, ne sont pas trop recommandés mais, si vous n'avez que ça !

Attendez que les rivières soient praticables et sortez la quantité nécessaire qui sera broyée au moulin électrique.

Bien entendu, si la pratique que nous aimons tant est possible avant que la plante ne soit fanée, prenez de la fraîche !

L'ail aux ours est déjà bien grand ! Quelle saison se prépare ?

Je vous suggère un essai et c'est le but de cet article.

1-) Cueillez dès à présent (Les roses de la vie...oh pardon, ça c'est la Pléiade ! ) la plante jeune et conservez-la soigneusement.

2-) En saison de pêche, cueillez la plante forcément plus avancée.

Préparez deux fois la même quantité d'amorce et la même quantité d'additif nouveau et ancien (ça me reprend ! ça, c'est Victor Hugo dans la "Bataille d'Hernani !)  puis faites la différence.

Mais vous pouvez aussi faire comme moi !

Les années précédentes, j'en ai cueillies sur pied et maintenant, depuis trois ans, j'en ai à volonté dans mon jardin !

Tag(s) : #las additifs pour la pêche au coup.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :