Signalé en amont depuis plusieurs années, l'ASPE est arrivé en Seine-et-Marne. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

J'ai été questionné il y a 4 ou 5 ans par des pêcheurs des environs de Chalons, donc bien en amont de notre département,

"Avez-vous pris des Aspes, poisson carnassier qui se développe à grande vitesse chez nous ? "

J'avoue que, sur le coup, je ne savais même pas de quoi il s'agissait !

J'avais bien remarqué, de temps en temps, une chasse qui ne ressemblait pas à celle du brochet mais si rare que je n'y ai pas vraiment prêté attention.

Ce n'est qu'après ce questionnement que j'ai compris qu'une espèce nouvelle, encore peu nombreuse, entreprenait de coloniser nos eaux.

Il s'agissait exclusivement de la rivière MARNE où ce cyprinidé agissait avec une méthode bien particulière.

Caché sous un paquet d'algues, il bondissait sur les poissons rassemblés puis poursuivait sa route jusqu'à la prochaine cache.

J'ai donc répondu à mes interlocuteiurs qu'il était probable que quelques rares sujets soient déjà présents.

Signalé en amont depuis plusieurs années, l'ASPE est arrivé en Seine-et-Marne.

Sa taille est généralement moins imposante que dans son aire d'origine qui comprend les Balkans et le bassin du Danube,

Chez nous, il peut atteindre jusqu'à 80 ou 90 cm  pour un poids de l'ordre de cinq kilogrammes, mais au vu de sa présence récente à l'ouest du Rhin on n'a pas encore suffisamment de recul et il est probable que dans un futur proche on observe des spécimens de plus grande taille.

Signalé en amont depuis plusieurs années, l'ASPE est arrivé en Seine-et-Marne.

Vous l'avez compris et peut-être expérimenté, il s'agit d'un carnassier chassant essentiellement des poissons blancs de petite taille  comme les jeunes gardons, les vandoises et surtout les ablettes dont il est le prédateur privilégié.

 

Sa bouche étant quasiment dépourvue de dents, il gobe ses proies en entier puis les broie avec ses dents pharyngiennes.

Signalé en amont depuis plusieurs années, l'ASPE est arrivé en Seine-et-Marne.

Sa particularité est d'être un cyprinidé, chasseur, ce qui, me semble-t-il, est unique.

Par contre, lorsque vous aurez goûté à sa défense, vous n'oublierez pas ses rushs et ses sauts spectaculaires.

Comme pour beaucoup d'autres poissons, lors de sa reproduction, il colle ses oeufs à des obstacles immergés.

Signalé en amont depuis plusieurs années, l'ASPE est arrivé en Seine-et-Marne.

Comme c'est un cyprinidé, ne vous faites pas trop d'illusions sur la qualité de sa chair mais sa défense vaut le coup de ligne.

Tag(s) : #Faune halieutique d'ici ou d'ailleurs

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :