LE BICARBONATE DE SOUDE OU LE REMEDE MIRACLE CONTRE LES FONDS CORROMPUS. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

J'ai déjà parlé du bicarbonate de soude comme additif pour faire pétiller l'amorce et pouvoir ainsi suivre son déplacement lors de la dérive du courant.

 

On peut se rendre compte si la ligne reste dans ce que l'on met au fond.

 

Mais ce n'est pas la seule propriété de cette substance.

 

En plus d'être effervescente et de faire remonter des particules, elle a aussi des propriétés neutralisantes et désinfectantes.

 

En chimie,     Acide + base = sel + eau

 

J'ai souvent fait référence à l'accumulation d'amorce sur les coups sur-pêchés et aux conséquences de la transformation en acide de ce qui n'est pas consommé par le poisson.

 

Bien évidemment, la conséquence est la désertion du coup sur lequel on ne verra plus une touche.

 

Voici les substances susceptibles de produire de l'acide.

 

  • Le sucre blanc.
  • Les farines blanches et dérivés : pain blanc, biscottes, pâtisseries, pâtes, semoule, donc toutes les céréales.
  • Les huiles.
  • La farine de poisson.
  • Les œufs.
  • Les laitages.

 

On trouve beaucoup de composants de nos amorces.

Je vais citer un "truc" tout simple que j'ai beaucoup utilisé pendant mon adolescence, lorsque j'étais accroc de pêche à la graine ou lorsqu'il m'arrivait d'être invité sur le coup d'un pêcheur local de la rivière LOT.

 

Dans cette région, la pêche traditionnelle se fait au blé et les quantités déversées pourraient servir à engraisser tous les canards d'une basse-cour.

 

Mais, à l'époque, même sur mes coups à graine, il arrivait qu'en période d'étiage, le faible courant ne "nettoie pas le fond" et au lieu d'être attractive, la graine faisait office de repoussoir parce que lorsqu'elle fermente, bonjour les dégâts.

 


Le "truc" était on ne peut plus simple et peu onéreux et je l'utilise encore aujourd'hui.

 


Je composais une amorce avec un liant neutre et du bicarbonate de soude et je lançais les boulettes dans ma coulée.

 

On se procure facilement ce produit que l'on trouve même encore dans les pharmacies familiales.

 


Je peux dire que c'était efficace et après avoir laissé reposer le fond pendant deux jours, je pouvais recommencer à pêcher normalement.

Essayez, en saison et dites-moi ce que vous en pensez mais à force de vous suggérer des petits trucs et de ne pas avoir de retour, je vais finir par éditer un catalogue payant.

 

Le vieux pêcheur, parisien retraité, qui m'a refilé la combine à l'époque, ne connaissait pas cette formule ACIDE + BASE = SEL + EAU.

 

Celà ne l'empêchait pas d'être un pêcheur hors pair et c'est à lui que je dois d'avoir pris des milliers de gardons à la graine.

Tag(s) : #Trucs et astuces de pêcheurs

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :