PREPARATION DE L'AMORCE: CONSEILS D'UN SPECIALISTE RECONNU. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

  











    Cet article, premier d'une série à paraître, concerne la préparation des amorces.
   Avant de publier nos recettes personnelles auxquelles chacun d'entre nous apporte sa touche individuelle, voici le conseil de Jean-Claude POIRET, spécialiste reconnu dont la réputation n'est plus à faire et à qui, vous l'avez remarqué, je fais souvent référence.
    Vous pouvez retrouver ce paragraphe sur son site en cliquant sur le lien suivant:

http://www.jcpoiret.com/bapw/index.html?page=peche/amorces_appats/amorces.htm

Préparation de l'amorce:

     Ajoutez l'eau à l'amorce petit à petit. Attention à ne pas détremper l'amorce ! Elle deviendrait inutilisable, sauf en rajoutant de l'amorce sèche. Donc, ne pas mélanger tout votre paquet d'amorce, gardez-en un peu pour sécher éventuellement votre mélange.

      Mélangez vigoureusement, laissez reposer quelques minutes pour que l'amorce absorbe l'eau. Ensuite, tamisez pour supprimer les grumeaux et aérer l'amorce.

       Ne pas amorcer trop, vous risquez de gaver les poissons qui ne mordront pas à votre hameçon.

       Pour rendre l'amorce plus collante ajoutez de la farine de blé ou du PV1.

       Pour la pêche des petits gardons préparez une amorce à base de maïzena (farine de maïs) et de pain.
   Si vous souhaitez fabriquer vous même vos amorces,
voici quelques recettes .

       Je vous recommande la lecture du Grand livre des appâts, esches et amorces.
       Attention ce livre n'est plus publié et c'est vraiment dommage car il est plein d'enseignements. Si vous en trouvez un en brocante n'hésitez pas à l'acheter.
                                                                                               D'après Jean-Claude POIRET

        Viendront ensuite, dans des articles à paraître, nos pratiques personnelles, restant bien entendu que les amorces du commerce ont fait leurs preuves et que l'on peut souvent s'en satisfaire mais ainsi va le pêcheur !    
        Sa quête est permanente, d'autant que si les composants de base peuvent être identiques, un ou plusieurs ingrédients ajoutés selon la saison, les habitudes des poissons, la configuration des lieux, la profondeur et le courant peuvent apporter ce petit plus qui, sans faire crier au miracle, transformera une journée catastrophique de pêche en journée plus agréable ou l'on peut décider quelques récalcitrants. 

Tag(s) : #Les amorces pour la pêche au coup.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :