Comment se portent nos rivières et, surtout, nos amis pêcheurs ? - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

      Chacun son tour de France ! Moi, j'ai choisi de ne pas suivre l'itinéraire emprunté par les cyclistes mais plutôt de fixer le mien en fonction des rivières dans lesquelles j'espérais m'amuser un peu après mes piètres résultats en Marne et dans le Grand Morin.
       C'était surtout l'occasion de rencontrer des amis pêcheurs parce que je n'ai pas l'outrecuidance de prétendre qu'il suffit d'arriver, de s'installer, de pêcher et... de prendre.
      Ce n'est pas de ce petit périple dont j'ai l'intention de parler mais plutôt de la déception de nos collègues, en tous cas de ceux que j'ai rencontrés. Quelle misère ! 
 
   Paroles de pêcheurs de Loire  : Le sandre ? On se demande s'il y en a encore ! Les perches ? Ah, cette année, on cherche où elles peuvent bien être passées ! Le gardon ? On n'en voit pas encore mais chez nous, on pêche surtout au blé et un proverbe dit que "le gardon mord au blé lorsqu'il est coupé". Alors, on attend les moissons !
   Moi ? Capot.... Comme eux !
 

      Paroles de pêcheurs de la Dordogne : Cette année ? La cata ! Et pourtant, cette rivière est superbe et l'on y fait parfois des pêches de rêve mais cette année ce sont plutôt des pêches de cauchemards !
      Moi ? Capot.... Comme eux !

      







        Le Lot : Ah, celui-là, je le connais bien et depuis longtemps pour y avoir réalisé des pêches que l'on n'ose même pas raconter mais en arrivant, j'ai plus qu'un mauvais pressentiment : Pas un pêcheur sur les berges.
        J'ai tout de même essayé.
         Capot ! Mais, cette fois, pas comme les autres puisque j'étais seul !
        Cette année, les Lot-et-Garonnais sont comme les silures. Ils ne sortent que le soir et sur le coup de 19 heures, ça descend de partout...et ça remonte bredouille, comme moi !

    
      La Vienne ? En voilà une que je connais bien encore ! Surtout pour les prises de perches, à la cuiller. Certaines années, on croirait qu'il y en a une sous chaque rocher...et ce n'est pas ce qui manque dans le lit !
      Paroles de pêcheurs : Les perches ? Ah oui, les autres années !  (Je sais mais je sais aussi quelle politesse il faut rendre lorsqu'on est accueilli !).
       Le gardon ? Il se passe surement quelque chose de pas normal parce que l'on n'en voit presque pas et encore, du petit ! Mais alors, les hotus !
        C'est vrai, je n'ai jamais vu ça. Il y en a partout, le long des rives, à vue, et sans doute partout parce qu'ils sautent.
         Je vous vois venir ! Vous attendez que j'écrive "capot " et bien non... En une journée, j'ai pris un chevesne... à la cuiller mais je ne me suis pas essayé au hotu.

          Et bien dites donc, ça s'annonce mal comme bilan ! Je ne vous le fais pas dire ! Et pour sauver la tôle, je suis allé prendre un brochet dans le canal de liaison entre l'étang de Hourtin et  celui de Lacanau.

          Alors, amis pêcheurs, nos collègues de Province ne sont pas mieux servis que nous et eux n'y sont pas habitués ! 


  17/07/2009 09:54:17
over-blog.com : Vous avez reçu un commentaire
 

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par Ray sur l'article Comment se portent nos rivières et, surtout, nos amis pêcheurs ?, sur votre blog pecheurdumorin

Extrait du commentaire:
Un article excellent, on aurait même pu te suivre à la trace. Pour étoffer un peu, on peut rajouter une capote ou presque dans la Charente.
Par contre, ai vu des truites( belles) dans l'Yerre à la hauteur de Rosay et dans 15cm d'eau.
Mais de la à les prendre........

voir le commentaire dans la zone d'administration ou sur votre blog

L'équipe de over-blog.com

 
© 2009 over-blog.com. Tous droits réservés
Tag(s) : #Faune halieutique d'ici ou d'ailleurs

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :