"La pêche en Seine-et-Marne"

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

TAPEZ VOTRE MOT-CLE.

 

 

 

Actuellement en ligne

 

1er au 17 septembre 

 21.035 Visiteurs

 

DEPUIS LA CREATION

1.315.060 Visiteurs

  

TOTAL ARTICLES LUS 

21.216.040   

 

 

CONTACTS

Contact André MARINI

 

Cliquer sur la photo

Contact Président

Cliquer sur la photo

 

SOMMAIRE ACTIF

 

La pêche au coup, les amorces.

 

La pêche au coup, le matériel.

 

La pêche au coup, les additifs.

 

La pêche au coup, la pratique.  

 

La pêche du BROCHET au vif

 

La pêche du SANDRE au vif

 

TECHNIQUES ET MATERIEL pour la pêche au vif.

 

La pêche au leurre

 

La pêche au feeder

 

La pêche à la plombée

 

La pêche au pater-noster

 

La pêche au chènevis

 

Astuces de pêcheurs

 

Faune halieutique

 

Anguille menacée

 

Manifestations, concours

 

Correspondance

 

Divers

 

Réglementation

 

Jeux et quizs

">

JUMELAGE AVEC L'AAPPMA DE CRECY

LES PLUS QUE JE VOUS PROPOSE

LES "PLUS" QUE JE VOUS PROPOSE

 

VOIR LES AUTRES BLOGS DE André MARINI

 

NATURE POUR VOUS créé le 18 avril 2013

 

ASTUCES DE BLOGUEUR

 

JOUER A TOUS LES QUIZS PROPOSES PAR André MARINI

 

Toutes les vidéos de André MARINI sur DAILYMOTION

FLORILEGE DE BLOGS DE PECHEURS PASSIONNES

LES INGREDIENTS ET ADDITIFS DE L'AMORCE

3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 14:55

    Depuis plusieurs sorties je traque le sandre ; tous les montages et les techniques que j’emploie lui sont destinés, que ce soit ma ligne flottante légère avec un vif, mes plombées inertes avec des poissons morts posés ou mon mort tracté avec une plombée tyrolienne, tout y passe avec le même résultat : des coups de dents mais des poissons impossibles à accrocher.  Je ferre des perches, des brochets,  mais ceux qui se contentent de laisser la trace de leurs canines sur mes poissons morts ou qui prennent mon vif et ne l’avalent pas me laissant ferrer dans le vide sont assurément des sandres, de quelle taille je n’en sais rien mais vu le calibre des gardons que j’emploie, même si c’étaient de petits sandres ils les avaleraient sans problème, de plus ils seraient beaucoup moins méfiants que leurs ainés et les traces de leurs dents ne seraient pas aussi larges !
J’en ai discuté avec un pêcheur
(celui qui voulait pêcher à la dandine depuis le pont), qui m’a dit avoir un copain spécialiste du sandre et qu’il allait l’inciter à venir faire un tour sur nos parcours afin de voir quels résultats il obtiendrait.
Si ce spécialiste me lit, qu’il sache que c’est avec plaisir que j’aimerais le rencontrer et c’est avec un grand intérêt que je souhaiterais avoir connaissance de ses prises pour pouvoir noter les différentes classes d’âges présentes dans notre cours d’eau.


Si d’autres spécialistes veulent relever le défi, ils seront également les bienvenus, qu'ils n'hésitent pas à me contacter : epinochegardepeche@hotmail.fr


Quant à moi je crois que je vais attendre le début de l’hiver pour essayer de tromper ceux qui me tiennent la dragée haute pour l’instant : lorsque la blanchaille commencera à se cacher, notre prédateur sera bien obligé de se montrer moins difficile... alors je serai là.


Le Garde pêche

 

Publié par Garde pêche - dans La pêche du sandre
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -