LES SANDRES DU GRAND MORIN SONT ILS... - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

     Dans le numéro du  Pêcheur de France d’octobre / novembre Christophe BARLAT,  auteur halieutique connu et pêcheur reconnu, publie un article intitulé: 
                                        
                                               ’Ces sandres qui grignotent’’. 

      Voici ses premières lignes :

        ‘’Qui ne connaît pas cette situation ? Les sandres sont là, mais, même avec des ferrages appuyés, il n’y a rien à faire ! Impossible d’en piquer un ! Malgré un changement pour un leurre plus petit, le résultat est invariable ! C’est incompréhensible ! Comment font-ils pour ne pas se piquer, même de temps en temps, sur l’un des triples ?

    Cette coïncidence avec mon article de début septembre sur les sandres inferrables du Grand Morin me réjouit et les dires de l’auteur me rassurent : je finissais par douter de mes compétences de pêcheur !

    Par contre je n’avais jamais connu cette situation de façon aussi durable : un qui grignote, normal ; deux qui grignotent, on fait avec ; mais TOUS qui grignotent, on finit par se dire que ce ne sont que des petits et qu’il n’y en a pas un qui vaille que l’on continue à rechercher des adultes qui n’existent pas…croit on.

    Je l’ai déjà écris : les traces de canines relevées sur mes vifs n’étaient pas des dents de bébés sandres et m
algré les attitudes systématiquement sceptiques de mes interlocuteurs lorsque j’en parle, je persiste à dire que les fonds de notre cours d’eau abritent des sandres qui en étonneraient plus d’un …à condition de réussir à les prendre !

Le Garde pêche.     

Tag(s) : #La pêche du sandre

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :