"La pêche en Seine-et-Marne"

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

TAPEZ VOTRE MOT-CLE.

 

 

VISITEURS EN LIGNE 

 

           Hier

 1.640 Visiteurs

Record absolu 

 

  1er et 24 juillet 2017

 32.140 Visiteurs

 

DEPUIS LA CREATION

1.232.408 Visiteurs

   

TOTAL ARTICLES LUS 

20.046.560   

 

 

CONTACTS

Contact André MARINI

 

Cliquer sur la photo

Contact Président

Cliquer sur la photo

 

SOMMAIRE ACTIF

 

La pêche au coup, les amorces.

 

La pêche au coup, le matériel.

 

La pêche au coup, les additifs.

 

La pêche au coup, la pratique.  

 

La pêche du BROCHET au vif

 

La pêche du SANDRE au vif

 

TECHNIQUES ET MATERIEL pour la pêche au vif.

 

La pêche au leurre

 

La pêche au feeder

 

La pêche à la plombée

 

La pêche au pater-noster

 

La pêche au chènevis

 

Astuces de pêcheurs

 

Faune halieutique

 

Anguille menacée

 

Manifestations, concours

 

Correspondance

 

Divers

 

Réglementation

 

Jeux et quizs

">

JUMELAGE AVEC L'AAPPMA DE CRECY

LES PLUS QUE JE VOUS PROPOSE

LES "PLUS" QUE JE VOUS PROPOSE

 

VOIR LES AUTRES BLOGS DE André MARINI

 

NATURE POUR VOUS créé le 18 avril 2013

 

ASTUCES DE BLOGUEUR

 

JOUER A TOUS LES QUIZS PROPOSES PAR André MARINI

 

Toutes les vidéos de André MARINI sur DAILYMOTION

FLORILEGE DE BLOGS DE PECHEURS PASSIONNES

LES INGREDIENTS ET ADDITIFS DE L'AMORCE

8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 19:03

  Lorsque je dis "saison", j'entends par là "saison du carnassier" puisque, comme chaque année, nous trompons l'attente de l'ouverture en traquant le blanc et le petit poisson. M'étant absenté quelques jours en province avant le 1er mai, je n'ai eu d'échos du Grand Morin et de la Marne qu'à mon retour et il semble que les résultats soient décevants...au moins pour ce que j'en sais !

  A ma connaissance, pas un seul brochet n'a été pris sur notre parcours alors que, pour avoir participé au début de l'hiver à la mise à l'eau de sujets de 2 étés, je sais bien qu'ils sont présents, même s'ils justifient d'être remis à l'eau sans condition en cas de prise.

  Et les sujets de 70, 75 ou 80 centimètres que j'ai pris en décembre et janvier, où sont-ils passés ?

  Allons-nous connaître une nouvelle année décevante au cours de laquelle, comme l'an dernier ou la saison encore précédente, nous avons eu, pendant des mois l'impression de pêcher dans un baquet ? 

   Les premiers alevins sont nés. Ils sont à peine visibles et bien malin qui pourrait dire à quelle espèce ils appartiennent. A titre de référence, souvenez-vous que les premiers avaient été annoncés le 25 avril 2009 pour la dernière saison, donc un peu plus tôt.

   Pendant ces quelques jours passés hors d'Ile-de-France, j'ai tenté ma chance dans le Lot et la Dordogne...sans succès, pas plus que mes collègues locaux et il a fallu que j'attende mon retour pour prendre un bec au rapala.

   La veille, dans le Grand Morin balayé par un épouvantable vent du Nord, non seulement j'avais essuyé une bredouille magistrale mais surtout sans voir un remous, sans un saut, sans une ride sur l'eau autre que celle du vent.

    Dans ces conditions, l'envie d'écrire s'émousse un peu d'autant que le temps prédispose plus à hanter le bord des rivières qu'à se manger les yeux devant un écran.

     Pour le plaisir...presque pour la forme, je vous présente le monstre à peine maillé qui s'est laissé tenter... ou plutôt énerver par mon "lucky strike" , poisson nageur à grande bavette qui n'a donné de résultat qu'en étant animé par des tirées brusques pour le faire plonger, suivis de longs arrêts jusqu'à ce qu'il remonte en surface et ainsi de suite. S'il s'agit de balancer puis de ramener en moulinant d'une façon régulière, autant rester à la maison.

 

Brochet.mai.2010

Photo-0342.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

       Voici l' objet du délit qui a donc rejoint ma collection de leurres preneurs.

      A chaque prise de brochet ou de sandre, je retire le leurre de la "circulation" et je constitue une boîte pour chaque année, ce qui, par conséquent, signifie que chaque objet n'a pris qu'une seule fois. On remarquera, au passage, que, dans la boîte de l'an dernier, le poisson nageur type "rapala" domine, suivi d'assez loin par le spinner bait.

     Au risque de me tromper, je reste persuadé que c'est encore le meilleur leurre, pour le prédateur et...pour le pêcheur, vu son prix et sa propension à rester au fond.

 

Photo-0343_edited.jpgPhoto-0344_edited.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Mais malgré celà, j'espère que la boîte que je constituerai cette année sera au moins aussi fournie que celle des années précédentes... Je l'ai déjà écrit, quand on aime, on ne compte pas !

 

     Maintenant, évidemment, j'attends de vos nouvelles parce que, dans ce domaine non plus je ne vois guère de touches ou de rides sur l'écran de mon ordinateur ! 

 

Publié par André MARINI - dans La pêche au leurre
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -