"La pêche en Seine-et-Marne"

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

TAPEZ VOTRE MOT-CLE.

 

 

MOIS DE MAI 2016

29.246 VISITEURS

 

MOYENNE PAR JOUR

1.272 VISITEURS

 

DEPUIS LA CREATION

790.989 VISITEURS

 

 

CONTACTS

Contact administrateur 

 

Cliquer sur la photo

 

Contact Président

Cliquer sur la photo

 

SOMMAIRE ACTIF

 

La pêche au coup, les amorces.

 

La pêche au coup, le matériel.

 

La pêche au coup, les additifs.

 

La pêche au coup, la pratique.  

 

La pêche du BOCHET au vif

 

La pêche du SANDRE au vif

 

TECHNIQUES ET MATERIEL pour la pêche au vif.

 

La pêche au leurre

 

La pêche au feeder

 

La pêche à la plombée

 

La pêche au pater-noster

 

La pêche au chènevis

 

Astuces de pêcheurs

 

Faune halieutique

 

Anguille menacée

 

Manifestations, concours

 

Correspondance

 

Divers

 

Réglementation

 

Jeux et quizs

Recherche Par Mot-Cle Sur Le Site

LES PLUS QUE JE VOUS PROPOSE

LES "PLUS" QUE JE VOUS PROPOSE

 

VOIR LES AUTRES BLOGS DE André MARINI

 

NATURE POUR VOUS créé le 18 avril 2013

 

ASTUCES DE BLOGUEUR

 

JOUER A TOUS LES QUIZS PROPOSES PAR André MARINI

 

Toutes les vidéos de André MARINI sur DAILYMOTION

Articles Recents

ALBUMS PHOTOS

Concours de Crécy 2014

Album du concours de pêche du 22 juin 2014

Prises 2013

Album des prises illustrant les articles 2013

Les petits Vairons créçois

Atelier Pêche Nature. Les petits Vairons sont là, quel que soit le temps !

Les copains d'abord

FLORILEGE DE PRISES

PRISES EN SEINE-ET-MARNE

FLORILEGE DE BLOGS DE PECHEURS PASSIONNES

LES INGREDIENTS ET ADDITIFS DE L'AMORCE

1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 19:18

   En période de fermeture du brochet, nos pêches se limitent à la pêche à la coulée, au feeder ou à la plombée, à fond.

   Sauter de l'une à l'autre en fonction de notre humeur mais surtout du temps et de l'état de nos rivières si fluctuant d'un jour à l'autre, est une acrobatie bien agréable.

    La pêche au coup ? Je ne m'en prive pas !

    La pêche au feeder ? C'est encore et toujours un régal, même en ce moment où l'on peut toucher de gros gardons au maïs en attendant que les barbeaux se décident à mordre.

    Reste la pêche à fond, à la plombée plus traditionnelle, avec un montage plus résistant qu'au feeder parce que si les chevesnes sont souvent les premiers à se manifester, les carpes et les belles tanches ne sont pas en reste.

     Quelle que soit la méthode que j'utilise, je recherche toujours la facilité...( Je n'ai pas écrit la simplicité ! ) qui permet de lancer à longue distance sans s'emmêler, de changer de plombée en un clin d'oeil en fonction du courant capricieux et de changer presqu'aussi vite de bas de ligne en fonction du poisson recherché et de l'esche utilisée.

      Je vous présente donc le montage que j'utilise pour pratiquer ce mode de pêche avec des cannes assez robustes et du 30 centièmes sur la bobine, voire du 35 centièmes. 

      Partant du bas, un bas de ligne très court d'une dizaine de centimètresde attaché à un noeud baril par un noeud cuiller, l'autre oeillet du noeud baril sera attaché au fil par un noeud cuiller également. Comme je l'ai écrit plus haut, je recherche la facilité en éliminant tout ce qui est de nature à accrocher le bas de ligne au moment du lancer. Je proscris donc l'agrafe ou les noeuds boucle dans boucle.  

P1

 

Le noeud baril auquel sera attaché le bas de ligne, puis en remontant, un amortisseur souple et un tube anti emmêleur rigide d'une quarantaine de centimètres.

 

 L'avantage du bas de ligne court est qu'il ne peut pas s'accrocher à la plombée au moment du lancer et je peux vous garantir que ce là ne gêne absolument pas la touche, au contraire, même !

  

    

 

   

 

 


 

 P2-copie-1

 

 

 

A l'autre bout du tube rigide, un porte-plomb constitué d'un corps qui peut parfaitement recevoir le tube, d'un capuchon en caoutchouc venant recouvrir l'ergot dans lequel le plomb sera glissé et un dernier petit morceau de tube qui empêchera le plomb d'attraper l'arrière du corps de ligne au moment du lancer.   

 

 

       P3-copie-1

L'avantage de ce petit système est de pouvoir changer rapidement de plombée, ce montage supportant sans broncher 20, 30, 60, 80 grammes mais comme vous pouvez le voir, je peux monter jusqu'à 100 à 140 grammes en Marne. Dans ce cas, évidemment, pas question de pêcher au quiver !         

 

 

 

 

 

  L'ASSEMBLAGE, MAINTENANT

  -Rentrer d'abord le petit tube rigide terminal dans le capuchon sans aller trop loin de façon à ce que vous puissez recouvrir votre ergot porte-plomb.

-Rentrer le long tube anti-emmêleur dans le logement prévu à cet effet dans le corps du porte-plomb.  

P4-copie-1

P5-copie-1  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P6-copie-1

 

 

    

 

 

 

 

 

Il ne vous reste plus qu'à glisser le plomb dans l'ergot qui sera lui même recouvert par le capuchon.   

 

 

 

 

 

 

 

P7-copie-1

 

 Votre montage est prêt. Il ne reste qu'à confectionner le bas de ligne avec un hameçon à boucle ou à palette, au cheveu ou pas mais celà mérite d'autant plus un autre article qui j'ai quelques petits trucs bien pratiques et efficaces que je me suis promis de vous faire partager. 

 

 A BIENTOT, DONC... EN ESPERANT QUE LES SOUCIS DE OVER-BLOG SOIENT TERMINES DU FAIT DES ELECTIONS EN ITALIE.... VOUS VOYEZ CE QUE JE VEUX DIRE ET SURTOUT DE QUI JE VEUX PARLER ?

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -