"La pêche en Seine-et-Marne"

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

TAPEZ VOTRE MOT-CLE.

 

 

VISITEURS EN LIGNE 

 

           Hier

 1.640 Visiteurs

Record absolu 

 

  1er et 24 juillet 2017

 32.140 Visiteurs

 

DEPUIS LA CREATION

1.232.408 Visiteurs

   

TOTAL ARTICLES LUS 

20.046.560   

 

 

CONTACTS

Contact André MARINI

 

Cliquer sur la photo

Contact Président

Cliquer sur la photo

 

SOMMAIRE ACTIF

 

La pêche au coup, les amorces.

 

La pêche au coup, le matériel.

 

La pêche au coup, les additifs.

 

La pêche au coup, la pratique.  

 

La pêche du BROCHET au vif

 

La pêche du SANDRE au vif

 

TECHNIQUES ET MATERIEL pour la pêche au vif.

 

La pêche au leurre

 

La pêche au feeder

 

La pêche à la plombée

 

La pêche au pater-noster

 

La pêche au chènevis

 

Astuces de pêcheurs

 

Faune halieutique

 

Anguille menacée

 

Manifestations, concours

 

Correspondance

 

Divers

 

Réglementation

 

Jeux et quizs

">

JUMELAGE AVEC L'AAPPMA DE CRECY

LES PLUS QUE JE VOUS PROPOSE

LES "PLUS" QUE JE VOUS PROPOSE

 

VOIR LES AUTRES BLOGS DE André MARINI

 

NATURE POUR VOUS créé le 18 avril 2013

 

ASTUCES DE BLOGUEUR

 

JOUER A TOUS LES QUIZS PROPOSES PAR André MARINI

 

Toutes les vidéos de André MARINI sur DAILYMOTION

FLORILEGE DE BLOGS DE PECHEURS PASSIONNES

LES INGREDIENTS ET ADDITIFS DE L'AMORCE

25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 10:20

   Préparer son coup de pêche  consiste d'abord à jeter quelques grosses boulettes d'amorce destinées à se déliter lentement pour fixer le poisson puis à procèder par "rappel" dès que les touches diminuent.

   Dans nos rivières surpêchées d' Ile-de-France, il n'est parfois pas question de préparer son coup plusieurs jours à l'avance au risque de trouver la place occupée lorsqu'on a décidé de venir se faire quelques parties. Dans ce cas, il ne reste plus qu'à s'installer à la place libre puis à amorcer dès l'arrivée avant de préparer son matériel. 

   Ce n'est, certes, pas la meilleure façon de voir rapidement des touches comme celà se produit sur un coup régulièrement entretenu où, au bout de quelques jours, seul le bruit de l'amorce qui touche l'eau rassemble le poisson .

    Mais puisqu'il faut bien faire "avec" à certains moments, le meilleur moyen d'être rapidement "opérationnel" est de préparer ses boulettes d'amorçage à l'avance, si possible la veille, puis d'amorcer à l'arrivée.

        BC1BC2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

         

    

 

    

        Préparer les farines.

     Avant d'incorporer les esches animales qui ont perdu de leur fraicheur, les passer à l'eau bouillante afin que l'esche frétillante de l' hameçon soit plus attractive.

      Applatir les boulettes pour qu'une forme de "galette" leur permette de ne pas rouler au fond.

       Puis les placer dans un sac plastique avant de les mettre au congélateur pour éviter qu'elles ne se corrompent, surtout si elles sont préparées quelques jours avant.

BC5.jpg

BC6.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   En arrivant sur le coup,  couler deux ou trois boulettes fraiches pour obtenir un effet rapide puis, dans la foulée, quelques boulettes congelées  qui mettent environ 40 minutes à se déliter dans une eau à 10 degrés. Comme, en ce moment, cette températeure n'est pas encore atteinte, la durée de "vie" est sans doute plus longue.

 

Commentaire :

    Avec 588 pages consultées hier, jeudi 24 février 2011, le record d'audience de ce blog a failli tomber. Pour l'heure, le record du 30 janvier 2011 avec 608 pages consultées tient encore...mais ne demande qu' à être battu.

   Amis lecteurs, près de 60 pages sont à votre disposition, sans compter les modules. Pour votre confort, n'hésitez pas à utiliser le sommaire qui classe les articles par thême.

Publié par André MARINI - dans Trucs et astuces de pêcheurs
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -