LA PECHE AU LEURRE : Les leurres souples, un accessoire désormais présent dans toutes les boites à pêche. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

   Pour moi la saison de pêche itinérante débute vraiment puisque les journées douces se font plus rares. De plus, j' aime profiter de cette période qui s'étend de la fin de l'automne à la fermeture du brochet d'autant que l'approche de la fraie incite les carnassiers à faire des réserves en vue des "vaches maigres" qui débuteront bientôt.

  Nos amis inconditionnels qui ne pratiquent souvent que ce mode de pêche n' ont point besoin de revue de détails : Ils sont prêts depuis longtemps. Après tout, chacun a parfaitement le droit au choix de ses préférences.

   J'ai donc ressorti la sacoche à leurres que je n'ai qu'occasionnellement utilisée durant ces quelques derniers mois pour revoir ma panoplie de leurres souples.

    Cet accessoire fait désormais partie intégrante du matériel que l'on utilise du fait de son coût encore inférieur à celui des poissons nageurs, de la multiciplité des formes, des couleurs où l'imagination semble ne pas avoir de limites mais surtout, parce que ça marche !

    Au passage, je pense que vous avez fait la même remarque que moi: Leur prix, presque dérisoire il y a deux ou trois ans, augmente à la vitesse grand V. La rançon de la gloire se traduit toujours par la rançon du porte-monnaie du pêcheur !

     Après ce constat qui n'étonnera personne, je vous présente mes préférés sachant qu' à la pêche, il faut y croire pour que ça marche !


     LA FORME: Comme tout le monde, j'ai tout essayé...avec plus ou moins de bonheur...pour ne retenir que les leurres qui brassent l'eau, soit parce que leur corps est annelé, soit parce qu'ils sont munis d'une queue qui émet des vibrations en tournant.

     Sans doute ne me suis-je pas attaché aux virgules ou aux finesses parce qu'ils ne me réussissent pas mais de tous les moyens de détection que possèdent les prédateurs, la perception des vibrations demeure le sens le plus sophistiqué et, sans pour autant négliger la vue et la perception olfactive c'est celui que je privilégie en cette période.

       Serai-je le seul ? Oh que non !

       La popularité des leurres "Reins" ou la sortie du "skeleton" de chez Delalande à grand renfort de publicité en sont l'illustration.

shads-fat-rockvibe1.jpgbublig-shad2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                De chez "Reins", le Fat Rockvibe Shad puis, à droite, le Bubbling Shad.


sandra3skeleton4.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                

                                    La gamme "Sandra" puis le "Skeleton" de chez Delalande.

         

G-Tail-Saturn.jpg

   

 

 

 

    J'y ajoute la gamme G.Tall Saturn de chez "Reins" avec d'autant plus de plaisir qu'hier, pour ma première sortie depuis plus d' un mois, j'ai pris à deux reprises avec l' un de ces modèles dans une eau très teintée par les pluies récentes.

 

       Pour moi, cette gamme présente l'avantage du corps annelé et de la queue qui tourne lorsqu'on ramène, autrement dit, réunies en un seul les deux configurations que je recherche. 

 

 

 

 

 

    J'émets cependant une réserve pour le skeleton, annoncé comme révolutionnaire et, à ce titre, loin d'être donné. Si les concepteurs ont eu une bonne idée en collant des yeux prohéminents, encore faudrait-il qu'ils tiennent un peu plus que deux ou trois lancers.

     J'ai toujours attaché beaucoup d'importance au corps annelé, au point que j'ai longtemps fabriqué moi-même en chauffant une lame de scie à métaux et en faisant les entailles mais il faut être d'une telle précision qu'évidemment, comme tout le monde, je recherche désormais d'autant plus la facilité que les revendeurs ont enfin compris qu' une part importante de marché leur échappait.

     Bien qu'attiré par la gamme "Reins" je ne suis pas un adepte de l'achat en ligne. J'ai donc attendu de pouvoir acheter en magasin, ce qui est désormais possible.

      LES YEUX : J'ai récemment lu qu'un panel de pêcheurs interrogés faisait état d'une plus grande réussite avec des yeux à coller, imitant les yeux naturels, qu'avec de simples points de peinture tels qu'ils sont représentés sur les têtes plombées. Affaire à suivre...ou plutôt à essayer ! 


                   Voici présentées les cinq familles vers lesquelles vont mes préférences.

          

LA TAILLE ET LA COULEUR: 

    Pour ce qui concerne la taille, tout dépend du poisson recherché. Pour le brochet, je préfère le 12 cm et le 7,5 cm pour le sandre.

      Quant à la couleur, je commence toujours par notre référence :

       - Eau claire et luminosité  importante : Couleur discrète naturelle, voire imitative.

     -Eau  teintée et  visibilité faible : Couleur qui flashe : blanc pur, fire tiger, jaune fluo ou chartreuse.
       -Eaux très troubles : Couleurs très sombres (noir ou violet).

     Comme tout le monde, je n'hésite pas à transgresser cette règle même si elle semble globalement se vérifier en nombre mais à la pêche, il y a tant d' exceptions qui la confirment !

 

L' ANIMATION :

     C'est une clé incontestable de la réussite.

    Le pêcheur doit être en contact permanent avec son leurre et l'animation doit être une suite d'ondulations, lentes et souples si l'on recherche le brochet, plus sèches et courtes si l'on recherche le sandre mais là, attention aux chocs sur le fond. Il sannoncent un acrochage à plus ou moins brève échéance.

      Proscrire la tirée suivie d'un fil complètement détendu. Imaginez que, dans ce cas, la tête plombée entraîne brutalement le corps souple vers le bas...Comme naturel, il y a mieux...Encore que...Il nous est arrivé à tous de prendre au moment où, le leurre s'étant posé sur le fond, la tirée pour le décoller déclenche l'attaque.

 

EN CONCLUSION :

     Etant un peu collectionneur et surtout totalement fondu, je garde un leurre qui a pris un brochet ou un sandre et je ne l'utilise plus. Il reste sagement dans une boîte et j'en constitue une chaque année ou tous les deux ans.

     Le leurre souple a toute sa place dans notre panoplie mais je vous présente ma collection 2008-2009-2010. Le moins que l'on puisse dire c'est que le poisson nageur reste très largement majoritaire. Certes, il est hors de prix mais au train où vont les choses, on peut se demander si les vagues "trucs" baroques mous ne vont pas bientôt les rattraper.


Preneurs-2009-2010.jpg

Tag(s) : #La pêche au leurre

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :