LA PECHE AU VIF: Ouverture réussie en nombre mais bien modeste en taille. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

  Beaucoup d'entre nous étaient présents en ce dimanche d'ouverture du brochet. Le temps s'y prétait malgré un vent persistant de nord-est et la difficulté à prendre des vifs de taille susceptible d'attiser la convoitise des prédateurs.

  Dimanche, un seul départ avec, pour vif, un gardon de bonne taille esché par le dos sur un hameçon de triple zéro. On peut, dans ce cas, espérer avoir affaire à un adversaire de taille respectable mais que non : Un brochet, certes, mais d'une petite soixantaine de centimètres, piqué au bord de la gueule, donc vite décroché et remis à l'eau.

  Lundi, rien à faire. Il ne reste plus, dans ce cas, qu'à tenter sa chance avec des ablettes, en ligne de fond placée au large pour tenter un sandre ou une perche.

  Dans ce cas, hameçon simple de 6 monté sur un bas de ligne en fluorocarbone de 20 centièmes. Corps de ligne en 25 centièmes. Quelques touches significatives de la méfiance du sandre mais une seule prise à peine maillée. 

   Mardi, on y retourne, toujours avec la même technique et les mêmes esches...en espérant ne pas tomber sur quelque gros bec qui ne manquerait pas de couper le bas de ligne...Surpise ! Une touche très prononcée et dès le ferrage, il est clair qu'il ne s'agit pas d'un sandre ! 

Photo-0951.jpgPhoto-0948.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       J'utilise très volontiers des moulinets à mouche qui laissent le fil se dérouler sans résistance mais il faut bien celà pour cette modeste prise de 60 centimètres.

      Bon, on décroche, on réoxygène, on remet délicatement à l'eau après avoir placé le sujet dans l'épuisette et attendu qu'il ait repris une bonne position de nage, on esche à nouveau et...surprise...la canne plie et le moulinet libère du fil au moment où le plomb arrive au fond.

       Y aurait-il toute la famille sur le coup ? Après tout pourquoi pas puisque la deuxième prise est presque calibrée ! Espérons que, si suivant il y a, ce soit le grand-père, comme au jeu des 7 familles !

Photo-0950.jpgPhoto-0949.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       Mais dans cette affaire, ce qui me semble le plus surprenant, c'est que les deux sujets d'hier ont été pris pris avec un bas de ligne en fluorocarbone de 20 centièmes et sans être coupé (Ben évidemment, sinon je ne pourrais pas avoir photographié ! ).

      J'ai toujours pensé que le concepteur qui mettrait au point un fil polyvalent permettant de pêcher à la fois le brochet et le sandre ou la perche sans risquer, pour le premier, de se faire sytématiquement couper et pour les deuxièmes de ne pas voir une seule touche, n'aurait pas de souci à se faire pour l' avenir de ses finances...à condition de ne pas brider lorsqu'il s'agit d'un brochet mais n'y aurait-il pas, là, matière à réflexion ?

      Enfin, comme je l'ai écrit, en nombre, c'est respectable mais quand les gros sujets vont-ils se décider à sortir ? Moi qui n'utilise que de très gros vifs, je viens, pour la première fois, de faire une entorse de taille à mon éthique !

       Les alevins sont sortis...Reste à savoir de quelle espèce tant ils sont petits. Peut-être reverrons-nous bientôt les gardons se refaire une santé que j'espère boulimique !

Tag(s) : #La pêche du brochet.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :