"La pêche en Seine-et-Marne"

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

TAPEZ VOTRE MOT-CLE.

 

 

VISITEURS EN LIGNE 

 

           Hier

 1.301 Visiteurs  

 

  1er et 21 juillet 2017

 27.584 Visiteurs

 

DEPUIS LA CREATION

1.227.852 Visiteurs

   

TOTAL ARTICLES LUS 

19.881.570   

 

 

CONTACTS

Contact André MARINI

 

Cliquer sur la photo

Contact Président

Cliquer sur la photo

 

SOMMAIRE ACTIF

 

La pêche au coup, les amorces.

 

La pêche au coup, le matériel.

 

La pêche au coup, les additifs.

 

La pêche au coup, la pratique.  

 

La pêche du BROCHET au vif

 

La pêche du SANDRE au vif

 

TECHNIQUES ET MATERIEL pour la pêche au vif.

 

La pêche au leurre

 

La pêche au feeder

 

La pêche à la plombée

 

La pêche au pater-noster

 

La pêche au chènevis

 

Astuces de pêcheurs

 

Faune halieutique

 

Anguille menacée

 

Manifestations, concours

 

Correspondance

 

Divers

 

Réglementation

 

Jeux et quizs

">

JUMELAGE AVEC L'AAPPMA DE CRECY

LES PLUS QUE JE VOUS PROPOSE

LES "PLUS" QUE JE VOUS PROPOSE

 

VOIR LES AUTRES BLOGS DE André MARINI

 

NATURE POUR VOUS créé le 18 avril 2013

 

ASTUCES DE BLOGUEUR

 

JOUER A TOUS LES QUIZS PROPOSES PAR André MARINI

 

Toutes les vidéos de André MARINI sur DAILYMOTION

FLORILEGE DE BLOGS DE PECHEURS PASSIONNES

LES INGREDIENTS ET ADDITIFS DE L'AMORCE

25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 10:00

  Voici un article qui rappellera de bons souvenirs à mes copains désormais partis sous d'autres cieux. Sans doute se souviendront-ils des sourires et parfois des rires que mes prétendues inventions déclenchaient lorsque nous nous retrouvions au bord de l'eau, il y a de celà une bonne dizaine d'années maintenant.

  N'empêche que ce petit bricolage pour pêcheurs économes et nostalgiques a l'avantage de ne rien coûter et se montre particulièrement pratique et efficace pour détecter les touches des poissons méfiants, notamment du sandre.

   Bien entendu, la brutalité d'un barbeau ou d'un brochet ne nécessite pas d'aller chercher si loin, sauf si l' on a des origines montagnardes et la nostalgie du tintement des clochettes.  

MD1MD2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

    Prenez une tige métallique et donnez-lui la forme d'une potence à une extrémité. La seconde extrémité sera plantée en terre. 

 MD3MD4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Coupez quelques centimètres de tasseau et percez deux trous, le premier servant en enfiler ce morceau de bois sur la tige en métal. Le second se trouve à l'aplomb de l'extrémité de la potence.

MD5

 

 

 

Attacher un fil de pêche à l'extrémité de la potence, le passer dans le trou du tasseau, faire une boucle sous le tasseau puis terminer en attachant un poids à l'extrémité du fil. J'utilise une plombée de 15 grammes lorsque le courant n'est pas trop fort mais on peut évidemment adapter le poids de ce plomb aux conditions de pêche. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MD6MD7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      On voit que si l'on remonte la boucle au-dessus du trou du tasseau, il est possible de retenir le plomb en suspens. S'il se libère, il retombera et, pour être averti du declenchement du petit mécanisme, une clochette placée en-dessous avertira le pêcheur en produisant un tintement plus agréable que le son d'outre-tombe d'un détecteur du commerce.

       Dans le même temps, on relie un petit clou à tête à une épingle à cheveu par un fil de pêche. Il est prudent d'attacher l'épingle à cheveu à la potence métallique par un autre fil plus long afin de ne pas la retrouver dans l'eau à chaque déclenchement.

MD8MD9

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

    Remonter la boucle, passer le clou dedans avant de fixer l'épingle à cheveu sur le corps de ligne. La moindre tirée le dégagera et le corps de ligne sera libre.

MD10MD11

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

    Pincer l'épingle à cheveu sur le corps de ligne puis ouvrir l'anse de panier. Le poids de l'épingle à cheveu est suffisant pour le maintenir en légère tension et, à la moindre tirée, cette épingle suivra le départ du corps de ligne puis dégagera le clou, provoquant la chute du plomb. Le pêcheur sera averti de la touche et verra l'épingle à cheveu remonter. Interviendra alors le deuxième fil qui, lorsqu'il arrivera lui-même en tension, fera tomber d'autant plus facilement tomber l'épingle à cheveu que le poisson aura pris de l'élan et qu'elle pince très peu le corps de ligne qui se libère facilement.

     Le corps de ligne sera alors entièrement libre de se dévider de la bobine et de filer sous la tiréee du poisson.

     Veiller à positionner ce petit gadget du côté opposé à l'anse de panier ouverte et à ce qu'il n'y ait pas de brin d'herbe susceptible d'accrocher le fil qui se dévide.

MD12

    Le plomb est tombé, la clochette a averti le pêcheur, l'épingle a laissé filer le corps de ligne : Il ne reste plus qu'à s'occuper du poisson. Quant à réarmer en attendant un nouveau départ, c'est un jeu d'enfant.

     Ce petit système très facile à fabriquer et à utiliser convient parfaitement pour des touches méfiantes.

      Je l'utilise avec succès depuis de nombreuses annnées et le meilleur moyen de tester son efficacité est, comme toujours, de l'essayer. Comme ça ne coûte rien aux deux sens du terme, le seul risque que l'on court est d'être convaincu.

       Sans oublier que chaque tentative a ses limites, notamment s'il y a du vent ou un fort courant, suffisants pour déclencher ce mécanisme  hyper-sensible.

       Pour terminer, un croquis étant toujours très parlant, voici le gadget que je vous ai présenté dans les deux positions d'utilisation : Désarmée puis armée. 

nouvelle 

Publié par André MARINI - dans Trucs et astuces de pêcheurs
commenter cet article

commentaires

aristo 29/09/2014 15:52

super

André MARINI 29/09/2014 18:45

Et très simple à faire.Merci

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -