"La pêche en Seine-et-Marne"

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

TAPEZ VOTRE MOT-CLE.

 

 

 

Actuellement en ligne

 

1er au 17 septembre 

 21.035 Visiteurs

 

DEPUIS LA CREATION

1.315.060 Visiteurs

  

TOTAL ARTICLES LUS 

21.216.040   

 

 

CONTACTS

Contact André MARINI

 

Cliquer sur la photo

Contact Président

Cliquer sur la photo

 

SOMMAIRE ACTIF

 

La pêche au coup, les amorces.

 

La pêche au coup, le matériel.

 

La pêche au coup, les additifs.

 

La pêche au coup, la pratique.  

 

La pêche du BROCHET au vif

 

La pêche du SANDRE au vif

 

TECHNIQUES ET MATERIEL pour la pêche au vif.

 

La pêche au leurre

 

La pêche au feeder

 

La pêche à la plombée

 

La pêche au pater-noster

 

La pêche au chènevis

 

Astuces de pêcheurs

 

Faune halieutique

 

Anguille menacée

 

Manifestations, concours

 

Correspondance

 

Divers

 

Réglementation

 

Jeux et quizs

">

JUMELAGE AVEC L'AAPPMA DE CRECY

LES PLUS QUE JE VOUS PROPOSE

LES "PLUS" QUE JE VOUS PROPOSE

 

VOIR LES AUTRES BLOGS DE André MARINI

 

NATURE POUR VOUS créé le 18 avril 2013

 

ASTUCES DE BLOGUEUR

 

JOUER A TOUS LES QUIZS PROPOSES PAR André MARINI

 

Toutes les vidéos de André MARINI sur DAILYMOTION

FLORILEGE DE BLOGS DE PECHEURS PASSIONNES

LES INGREDIENTS ET ADDITIFS DE L'AMORCE

11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 15:19

La prise d'un beau specimen est toujours un événement et je n'ai pas manqué de faire état de la présence supposée de gros brochets en Marne.

 

Suppositions, certes, mais qui se sont transformées en certitudes après la performance de l'un de mes compagnons de pêche...et, de ce point de vue, nous sommes sans doute encore bien loin de la réalité.

 

                                     Qui sait ce qui "traîne" au fond" !

 

Pour autant, considérant la largeur et la profondeur de cette superbe rivière qui renaît enfin, il n'y a rien d'étonnant à ce que de beaux calibres passent presque inaperçus pour se faire prendre, comme ça, un jour par hasard alors qu'ils ont sans doute connu bien des mésaventures "piquantes", vu passer des kilos de ferraille et regardé danser des centaines de vifs.

 

           Pourtant, dans ce domaine, il n'y a pas de relation proportionnelle qui conduise à penser que les gros sujets ne hantent que les grandes rivières peu fréquentées.

 

J'en veux pour preuve la prise d'un sujet taquinant le mètre que j'ai "ramassé" au deuxième passage d'un poisson nageur, l'an dernier dans un petit affluent de la Dordogne n'excédant pas 1 mètre de profondeur sur la seule place pêchable d'un camping très fréquenté.

 

                                Allez y comprendre quelque chose !

 

Comme je n'ai pas le monopole de l' inattendu, il n'y a parfois pas besoin d'aller si loin pour vivre une aventure inoubliable dans une vie de pêcheur.

 

Je vous présente le Grand Morin, à Crécy-la-Chapelle en Seine-et-Marne, rivière que j 'ai beaucoup pêchée puisque je me suis même inspiré de son nom pour le titre de ce blog.

 

Avouez qu'à première vue, ce n'est pas l' Amazone et pourtant...Mis à part certains secteurs qui semblent un peu désertés par la faune halieutique sans que l'on comprenne pourquoi, on peut, certains jours, y faire des pêches mémorables.

 Mais du gros calibre ? Raisonnablement, peut-il être discret au point que l'on ne repère pas sa présence ?

 

   Le brochet, surtout ! Le moins que l'on puisse dire c'est que "ça huche quand il prend son envahi" comme diraient mes amis Fougerais!

 

Et pourtant, là comme ailleurs, qui sait ce qui se passe sous cette mytérieuse surface ! ça, on ne le sait pas mais quand ça sort, excusez du peu, il y a presque de quoi balancer la canne à l'eau et se sauver en courant.

 

           "Hardi mais pas téméraire, le gars" avez-vous sans doute pensé ?

 

                               Bon, je reconnais ! Mais vous, regardez !

  117 centimètres de longueur et une gueule à vous faire faire des cauchemards...Mais quel coup de ligne réalisé l'an dernier par notre heureux compère !

 

   Il y a tout de même des jours où l'on préfère être le pêcheur itinérant ou confortablement installé sur la rive plutôt que le malheureux gardon croisant la route d'une telle torpille, NON ?

Voilà, j' ai bouclé ma boucle et justifié le titre du blog "La pêche en Seine-et-Marne" puisqu' après vous avoir présenté un beau brochet de Marne je peux enchaîner avec un superbe poisson du Grand Morin et, peut-être, vous donner envie de tenter votre chance à Crécy-la Chapelle ou à Villiers-sur-Morin ?

 

       Je ne sais pas si vous prendrez du poisson mais j' ai au moins une certitude :

 

Vous serez bien accueillis et ça, c'est irremplaçable ! 

commentaires

Aristote 09/05/2016 15:30

Pourquoi il le relache pas sale fdp de merde si on te croise on te depouille ton matos

André MARINI 17/02/2017 11:46

Il s'agit d'un brochet pris par un autre pêcheur.
Malgré les propos injurieux et stupides, je ne me résoudrai à modérer les commentaires que s'ils sont racistes, xénophobes ou contraires à la loi.
En confidence, lorsqu'il m'est arrivé de prendre un spécimen de ce calibre, je l'ai toujours relâché après la traditionnelle photo sur laquelle je n'apparais jamais.
Mais je comprends parfaitement le pêcheur qui le garde et qui se fait photographier avec sa prise dans les bras.

Antoine MOREL 17/02/2017 10:23

Quel dialogue de haut niveau, je comprends pourquoi vous souhaitez garder l'anonymat !
Bravo pour cette belle prise, Mr Marini !
La pêche comme la chasse c'est naturel , les oiseaux pêchent et les brochets chassent. Ce qu'il faut condamner c'est la surpêche ou la surchasse des espèces en voie de disparition !

Loupiac 09/05/2016 18:21

Et moi si je te rencontre, je t'encule Aristote de mes couilles. Va te faire sauter chez tes pédales, pauvre salope de merde.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -