Le goudron de Norvège, un additif peu utilisé bien que particulièrement efficace. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

  Bien évidemment, lorsqu'on prononce le mot "goudron", notre premier réflexe est d'éliminer  toute idée d'utilisation dans la compostion de l'amorce par référence au goudron de houille, lui-même confondu avec le bitume d'origine pétrolière.
  Le Goudron de Norvège est aussi appelé goudron de pin, goudron officinal, goudron végétal, poix liquide. Il est obtenu par carbonisation du pin à l'abri de l'air puis par distillation.


  DSCF0598 edited 

 

 

   C'est un produit visqueux et collant de couleur noire connu et utilisé depuis fort longtemps par les pêcheurs.

 

   Réputé pour être un remarquable attractif pour la tanche, son attrait ne se limite pas à cette seule espèce et tous les cyprinidés y sont sensibles.

 

 

 

    Quelques gouttes dans l'amorce suffisent mais inutile d'élaborer une composition particulièrement sophistiquée tant l'odeur est forte, plutôt agréable (A mon goût ) mais de nature à ce que les autres ingrédients ne servent pas à grand chose.

    Personnellement, il y a longtemps que je l'utilise et il a fallu que je trouve un commentaire de l'un de nos confrères pour recommander de l'essayer pour tous les cyprinidés lorsqu'on les recherche à fond, au posé.

    Je n'ai jamais essayé de mettre au point quelque technique que ce soit pour la pêche au feeder. J'ai d'autres pratiques. Par contre, à fond, avec une amorce lourde, le coup reste amorcé très longtemps.

DSCF0597_edited.jpg  DSCF0599_edited.jpg

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      OU TROUVER CE PRODUIT ?


   Pas dans les magasins d'articles de pêche que je sache. En tout cas, je n'en ai jamais vu mais ce produit est beaucoup utilisé dans d'autres disciplines, y compris sportives ou de nature.

    Les chasseurs en enduisent les troncs d'arbres pour que les sangliers, attirés par l'odeur, puissent se débarasser de leurs parasites en se frottant, mais, dans ce rayon, vous ne trouverez que des conditionnements en pots de plusieurs kilos.

    En équitation, le goudron de Norvège est abondamment utilisé comme antiseptique et comme protecteur des sabots...je crois !  De toutes façons, mes petites-filles, toutes deux fines cavalières, ne lisent pas mes articles alors je ne risque pas une querelle de techniciennes.

    Par contre, ce qui me suffit, est de savoir qu'au rayon "équitation" on trouve ce produit en conditionnement de 1 Kg et même moins. Je m'approvisionne tout simplement chez Décathlon.


     COMMENT L'UTILISER ?


- Avec précaution d'abord ! Mettez des gants, évitez d'inhaler les odeurs, protégez vos yeux et en cas d'ingestion accidentelle ( Ben, évidemment, on ne va pas s' en faire des tartines ! ), consultez immédiatement un médecin. 


- Si votre produit n' est pas assez liquide, il doit être dilué avec de l'eau bouillante. La dilution est facile et peut être évitée si l'on prend la peine de n'acheter que des petits conditionnements en tube ou en boite et de bien refermer le bouchon ou le couvercle.

- Consacrez un récipient à cet usage ainsi qu'une spatule en bois. Vous ne vous débarasserez pas de l'odeur pour d'autres utilisations.

 

   Quelles espèces rechercher ?

 

  Tous les cyprinidés, y compris la carpe et le barbeau. Cet ingrédient est préconisé pour la tanche mais, par expérience, je peux affirmer que tous les "blancs" y sont particulièrement sensibles. J'ai souvent pris de la brème, du chevesne et même du hotu.

G1.jpgG2.jpg

 

    

      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

G3.jpgG4.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

G5.jpgG6.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

    COMMENT PREPARER LE COUP ?

 

    Chaque utilisateur a sans doute sa méthode. Moi, je vais au plus simple et je ne m'en porte pas mal.

   Je fait tremper du pain que j'essore soigneusement puis que je lie avec une amorce lambda, le tout, je le répète, dans un seau uniquement réservé à cet usage. Les amorces "maison", peu sophistiquées font l'affaire. Je mets des gants "dits de chirurgien" puis j' incorpore un filet de goudron de Norvège dont la quantité est proportionnelle à ma quantité d'amorce.

     Je confectionne des boulettes que j'aplatis en galettes pour qu'elles dérivent peu au fond.

 

     J'aime la période qui s'annonce parce que j'aime la pêche au blanc. Le calme est assuré, beaucoup de nos confrères attendant l'ouverture du carnassier pour investir les coups que l'on entretient toute l'année. Le mois de mars dernier a été un vrai régal pour moi, ensoleillé et sec...Alors, pour cette saison, j'espère ...si la Marne veut bien se décider à s'éclaircir et à baisser pour découvrir mes places impraticables depuis des mois. 

 

       Quant à l'utilisation du goudron de Norvège, cher à notre ami GV, j'attends vos suggestions et vos remarques...comme d'habitude !

 

20/02/2013 07:26:38
over-blog.com : Vous avez reçu un commentaire

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par gv sur l'article Le goudron de Norvège, un additif peu utilisé bien que particulièrement efficace., sur votre blog La pêche en Seine-et-Marne, Marne et Grand Morin

Extrait du commentaire:
  Petit coucou en réponse.
 Je ne sais pas pourquoi je suis associé à la poix mais il est vrai qu'au depart je m'etais questionné sur ce produit au fil de mes lectures/decouvertes.
 Je ne retrouve pas dans quel commentaire j'avais pu en parler, c'est dommage.

voir le commentaire dans la zone d'administration ou sur votre blog

L'équipe de over-blog.com

© 2013 over-blog.com - Tous droits réservés

 

   Bonjour cher GV, 

  Vous retrouverez votre intervention, pertinente comme toujours, sur le forum, rubrique "Nos techniques, notre expérience" et j'ai répondu le 2 février dans cette même rubrique.

    Puis, comme je suis un utilisateur de cet additif, j'ai, tout naturellement écrit un article.

     Cordialement.

Tag(s) : #La pêche à la plombée, à fond

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :