PATER-NOSTER. Tous les montages pour la pêche au vif décollée du fond. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

A la demande de nos lecteurs, le présent article reprend les différents montages de type pater-noster qui demeurent les plus lus sur ce site.

 

Il reste bien entendu que ce sont uniquement les montages que j'utilise et que je ne prétends, en aucun cas, dresser un inventaire exhaustif.

 

LE MONTAGE PATER-NOSTER A FLOTTEUR FIXE :

 

Le matériel :

 

D'abord, un bouchon fixe, un émerillon pater-noster, un émerillon agrafe puis la plombée.

 

Ensuite, le bas de ligne fixé à l'anneau perpendiculaire et qui pour moi, présente toujours la particularité d'être constitué d'une vingtaine de centimètres de tresse puis d'un émerillon baril puis de la crinelle portant l'hameçon.

 

En créant un point supplémentaire de rotation sur un montage assez rigide, j'évite ainsi que le vif ne vrille la crinelle.

 PNFIXE1

PNFIXEBdL

 

CROQUIS COMPLET DU MONTAGE PATER-NOSTER A FLOTTEUR FIXE

PN11

 

Avantages :

 

1) Avec ce montage, il est possible de pêcher dans toutes les conditions ou presque et tous les carnassiers, du brochet au sandre pour peu que la taille du flotteur, la plombée et le bas de ligne soient adaptés.

 

2) Le "posé" de la ligne est très facile en jetant "sous main". Au moment de la descente rapide du plomb, le vif sera entrainé à la suite sans emmêlage.

 

3) Il est possible de pêcher à la distance et à la profondeur voulues, le flotteur tirant le vif vers le haut et l'empêchant de rechercher les obstacles alors qu'à la ligne flottante on ne peut pêcher que sous la pointe de la canne et qu'au posé au fond, le vif ne manquera pas de profiter de la moindre plante aquatique....au mieux !

 

Inconvénient :

 

A mon sens, il n'en existe réellement qu'un mais de taille !

 

Pour avoir longtemps utilisé ce montage à mes débuts, j'ai vite compris que le poids de la plombée créait une inertie vite ressentie par le carnassier qui lâche le vif...

 

Loupé inévitable !

 

Il m'arrive, comme à chacun d'entre nous, de consulter parfois des sites spécialisés et je suis toujours étonné de voir que ce montage-type est présenté comme tel sans que l'on introduise un remède pourtant fort simple à l'inconvénient que je viens de décrire.

 

Remède :

 

"La plombée perdue" autrement dénommée "le plomb cassant."

PNI2

PNI4

Il suffit de remplacer la plombée par un poids, boulon, gros écrou, pierre, petit cube de ciment...., attaché avec du fil de couturière qui sera suffisamment résistant pour maintenir le vif qui cherche à se dégager mais qui ne résistera pas à l'attaque brutale d'un brochet.

 

Pour l'avoir testé, un fil de couturière supporte 3 à 400 grammes de poids mort mais pas plus.

 

Lorsque j'ai l'occasion de faire du ciment, j'en prépare un peu plus que j'étale dans un tiroir à glaçons de vieux réfrigérateur.

 

Avant séchage, je glisse dans chaque cube un morceau de fil de cuivre recourbé formant anneau.

 

Après démoulage, j'en ai pour toute la saison.

 

Lorsqu'on relève la ligne et que le fil de couturière casse, le remplacement est si rapide qu'il serait dommage de se priver d'une petite astuce qui multiplie par 3 ou 4 les concrétisations.

 

J'avoue ne pas comprendre les raisons pour lesquelles la plupart des prétendus spécialistes ne recommandent pas ce petit artifice que l'on utilise si fréquemment dans ce type de montage mais aussi dans bien d'autres (Le barbeau au fromage, par exemple...).

 

En conclusion de ce premier montage, voici le croquis de sa position pêchante.

PN111.jpg

LE MONTAGE PATER-NOSTER A FLOTTEUR COULISSANT :

 

Le matériel :

 

Un stop-fil, un flotteur coulissant, un émerillon pater-noster, un émerillon agrafe, une plombée.

 

Le bas de ligne tel que je l'ai précédemment présenté.

PNCoulissant1.jpg

PNCoulissantBdL.jpg

CROQUIS COMPLET DU MONTAGE PATER-NOSTER A FLOTTEUR COULISSANT

PN22.jpg

Avantages :

 

1) La longueur de fil entre l'émerillon pater-noster et le flotteur est plus importante que pour le montage précédent, ce qui laisse le rend un peu plus sensible mais là encore, l'inertie du plomb se fait assez vite sentir.

 

2) Le flotteur étant sous la surface mais visible, la touche est mieux détectée.

 

Inconvénients :

 

1) Le lancer n'est pas très aisé, en tous cas moins que le précédent.

 

2) Avant d'être vraiment en action de pêche, il doit y avoir plusieurs mises à l'eau d'essai pour positionner le stop-fil afin qu'il retienne le flotteur visible mais légèrement sous la surface.

 

S'il est à plat sur l'eau, son utilité est nulle parce qu'il ne jouera pas le rôle de "bouée", tirant le vif vers le haut.

 

3) Lorsqu'on ramène, le stop-fil passe dans les anneaux et se positionne sur le tambour du moulinet avec le fil mais après quelques jours d'utilisation, il perd de son élasticité et modifie la profondeur de référence en étant retenu par les anneaux dans lesquels il doit passer à chaque lancer.

 

4) Comme dans le montage précédent, l'inertie du plomb se fait très vite sentir.

 

Remède :

 

Encore la plombée perdue en remplaçant le plomb par un poids tenu par du fil de couturière et là, vous aurez un montage de premier ordre parce que vous verrez immédiatement la touche.

PNI2

PNI3

 

En conclusion de ce deuxième montage, voici le croquis de sa position pêchante.

 

PN222.jpg

LE MONTAGE PATER-NOSTER A FLOTTEUR COULISSANT ET A BAS DE LIGNE COULISSANT :

 

Autant annoncer tout de suite la couleur: C'est celui que je préfère !

 

Matériel :

 

D'abord, un stop-fil, un bouchon coulissant, un passe-fil sur lequel est collé un

anneau, un emerillon agrafe, une plombée.

 

Ensuite, toujours le même montage pour le bas de ligne.

Photo 0728

PNI-Bas-de-ligne.jpg 

CROQUIS COMPLET DU MONTAGE PATER-NOSTER A FLOTTEUR COULISSANT ET A BAS DE LIGNE COULISSANT.

PN33

Avantages :

 

1) Lors de la touche, le bas de ligne puis le fil libre glissent dans le tube jusqu'à ce que le flotteur vienne en buttée. Le plomb ne se fait sentir que bien plus tard.

 

2) Le flotteur étant immergé juste en-dessous de la surface, la touche est immédiatement visible.

 

Inconvénients :

 

1) Nécessité de faire quelques "posés" à vide pour régler le stop-fil de façon à ce qu'il retienne le flotteur juste en-dessous de la surface pour être visible.

 

2) Même si la plombée ne se fait sentir que bien plus tard, elle peut occasionner des "loupés" lorsque le carnassier a "pris" les quelques mètres de fil qui coulissent dans le tube.

 

Remède:

 

Vous l'avez deviné : Cette fois encore, "la plombée cassante" en remplaçant le plomb par un poids attaché avec du fil de couturière !

PNI2

PNI3

 

En conclusion de ce troisième montage: Le croquis en action "pêchante".

PN333.jpg

LE MONTAGE PATER-NOSTER INVERSE :

 

Dénommé ainsi parce que le flotteur se trouve situé après le plomb.

 

Matériel :

 

D'abord, un flotteur lesté comportant un anneau dans sa partie inférieure.

 

Ensuite, un flotteur lesté, un tube anti-angle sur lequel est enfilé un anneau supportant l'émerillon agrafe et la plombée, un émerillon pater-noster.

 

Le bas de ligne sera indentique aux précédents mais fixé droit de l'émerillon pater-noster et non à l'anneau perpendiculaire.

 

Il est préférable de placer un amortisseur entre l'extrémité droite du tube et l'anneau gauche de l'émerillon.

PNI1.jpg

PN4BIS-copie-2.jpg

CROQUIS COMPLET DU MONTAGE PATER-NOSTER INVERSE.

PN44.jpg 

Avantages:

 

1) Offre peu de résistance au moment de la touche.

 

2) Donne une grande liberté d'évolution au vif, permettant ainsi d'explorer toutes les couches d'eau.

 

3) Touche bien visible par enfoncement du bouchon immergé près de la surface.

 

Inconvénients :

 

1) Lancer assez malaisé du fait du bouchon lesté qui pend au bout de 1, 50 mètre de fil.

 

2) Les possibilités d'évolution du vif obligent à ne pas placer deux montages de cette nature trop proches l'un de l'autre sous risque d'emmêlage.

 

En conclusion de ce dernier montage, le voici en position pêchante :

PN444.jpg

Tag(s) : #Les montages en Pater-Noster

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :