"La pêche en Seine-et-Marne"

QUE CHERCHEZ-VOUS ?

TAPEZ VOTRE MOT-CLE.

 

 

 

Actuellement en ligne

 

1er au 17 septembre 

 21.035 Visiteurs

 

DEPUIS LA CREATION

1.315.060 Visiteurs

  

TOTAL ARTICLES LUS 

21.216.040   

 

 

CONTACTS

Contact André MARINI

 

Cliquer sur la photo

Contact Président

Cliquer sur la photo

 

SOMMAIRE ACTIF

 

La pêche au coup, les amorces.

 

La pêche au coup, le matériel.

 

La pêche au coup, les additifs.

 

La pêche au coup, la pratique.  

 

La pêche du BROCHET au vif

 

La pêche du SANDRE au vif

 

TECHNIQUES ET MATERIEL pour la pêche au vif.

 

La pêche au leurre

 

La pêche au feeder

 

La pêche à la plombée

 

La pêche au pater-noster

 

La pêche au chènevis

 

Astuces de pêcheurs

 

Faune halieutique

 

Anguille menacée

 

Manifestations, concours

 

Correspondance

 

Divers

 

Réglementation

 

Jeux et quizs

">

JUMELAGE AVEC L'AAPPMA DE CRECY

LES PLUS QUE JE VOUS PROPOSE

LES "PLUS" QUE JE VOUS PROPOSE

 

VOIR LES AUTRES BLOGS DE André MARINI

 

NATURE POUR VOUS créé le 18 avril 2013

 

ASTUCES DE BLOGUEUR

 

JOUER A TOUS LES QUIZS PROPOSES PAR André MARINI

 

Toutes les vidéos de André MARINI sur DAILYMOTION

FLORILEGE DE BLOGS DE PECHEURS PASSIONNES

LES INGREDIENTS ET ADDITIFS DE L'AMORCE

19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 09:30

    Je vous ai récemment présenté tous mes montages "feeders". Pour vous y reporter, vous n'aurez même pas besoin de changer de page puisqu'il vous suffira de descendre 2 ou 3 articles plus bas.

    Comme à nous tous, il m' arrive parfois que le feeder accroche l'arrière du corps de ligne ou que le bas de ligne se prenne dans le feeder ou dans le tube au moment du lancer. J'ai cherché le moyen d' éliminer cet inconvénient et je vous présente une petite modification que j'ai testée jeudi et vendredi, loin de m'imaginer que je trouverai un tel confort.

as1.jpgas2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    La première photo reprend le montage déjà présenté et que nous connaissons tous avec un tube de 8 cm, un porte-agrafe, une agrafe rapide et un feeder réservoir.

    La seconde photo montre le petit bricolage auquel je me livre sur le feeder réservoir. Je perce un petit trou dans lequel je glisse un petit anneau fabriqué par mes soins, gaîné pour la protection du fil en cas de frottement puis rentré dans le trou que je pratique dans le feeder. A l'intérieur, l'excédent de fil de cuivre est simplement rabattu et collé, lui assurant une grande solidité.

  as3.jpgas4.jpg

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

    Concernant maintenant le tube, j'ajoute un porte-agrafe à l'autre extrémité, ce qui me permet d'obtenir un montage parfaitement équilibré sans géner le remplissage du réservoir.

     Je ne m'attendais qu'à éliminer l'inconvénient du risque d'accrochage du corps de ligne par le feeder au moment du posé mais je ne m'attendais pas à obtenir un tel confort au lancer. Le feeder reste parfaitement en ligne et à 25 mètres, la précision est remarquable. De plus, lorsqu'il arrive au fond entrainé par le poids, le bas de ligne glisse le long du tube ou le long du réservoir sans que rien ne risque de le retenir ou de l'accrocher.

as11.jpgas12.jpg

      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

   Voici, à gauche, le second montage léger que j'ai présenté dans l'article précédent, avec un tube plus long et un bas de ligne court. De la même façon que précédemment, je place un deuxième anneau et une agrafe rapide sur le tube.

as13.jpgas14.jpg

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       

 

     Voici ce que j'obtiens, la seconde photo indiquant la position du feeder pendant sa trajectoire de lancer.

      Ce petit rien me permet :

1) De placer le premier anneau plus haut sur le tube puisqu'il n'y a plus de risque de prise du corps de ligne en arrière.

2) De ce fait, je gagne de la longueur et je peux, soit mettre un tube plus court donc moins sujet au frottement du fil à l'intérieur, soit augmenter la longueur du bas de ligne...soit les deux !

     En tout cas, celà fait deux jours que je pêche comme celà et le meilleur moyen de se convaincre du confort ainsi gagné est, comme toujours, d'essayer soi-même.

     Ce petit plus peut se pratiquer avec un feeder-réservoir comme avec un feder-cage.

     Avec un feeder-cage, il n'y a même pas besoin de modifier le réservoir puisqu'on peut l' accrocher très facilement à n'importe quel endroit. Il n'y a pas plus de risque d'accrochage du bas de ligne puisque la cage est remplie d'amorce. De ce fait, le bas de ligne glisse et ne se prend pas dans les mailles.      

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -