LA PECHE AU CHENEVIS, GROSSEUR DU GRAIN ET METHODE DE CUISSON - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

Voici un échange de courrier avec un de nos lecteurs, ami du Nord qui mérite un article parce que je ne saurais trop insister sur l'importance de présenter un grain appétissant, sans, pour autant, passer plusieurs minutes à en faire tenir un à l'hameçon.

PREMIER MESSAGE DE PHILIPPE. 

J'ai pris plaisir à lire vos articles sur la pêche au chènevis, sa cuisson et son emploi... Je suis comme vous passionné par cette pêche; En fait je ne pêche qu'au chanvre comme on dit aussi dans ma région du Nord (Lille). Mon gros problème actuellement c'est que je ne trouve plus de chènevis qui germe convenablement (75 à 80% du grain mis à tremper).

Auriez-vous une adresse ou une marque particulière à me conseiller, j'imagine que le magasin de Mme Carrier à Clairac doit être fermée.

Philippe L.

 

Par courtoisie, je ne mets que l'initiale du patronyme de Philippe, mais il se reconnaîtra, notre échange étant récent .

 

 

 

Cannabis et chanvreCannabis et chanvre

Cannabis et chanvre

Quelle est vraiment la différence ? Pour la plupart d’entre nous, la confusion est bien présente puisqu'il s’agit de la même plante mais pas vraiment avec la même concentration en T.H.C.

Fort heureusement pour le poisson, pour nos rivières et pour nous, le chènevis est issu du chanvre.

LA PECHE AU CHENEVIS, GROSSEUR DU GRAIN ET METHODE DE CUISSONLA PECHE AU CHENEVIS, GROSSEUR DU GRAIN ET METHODE DE CUISSON

MA REPONSE

En effet, Madame Carrier n'est plus de ce monde puisque j'achetais le grain lors de mon adolescence et le temps a passé pour elle...comme pour moi ! A cette époque, je pêchais avec du 15 tant le grain qu'elle vendait "pour la pêche" et non "pour la cage" était gros

Aujourd'hui, j'achète tout simplement mon grain chez Décathlon où je trouve de la taille 4 alors que Pacific Pêche ou Mondial Pêche ne dépassent pas le 3.

 

 

Par contre, peut-être laissez-vous trop pré-tremper votre grain. Pour obtenir une bonne cuisson, les cosses ne doivent pas être ouvertes puisque vous connaissez, comme moi, les 3 secrets de la réussite:

- Garder l'élasticité des cosses pour qu'elles se referment bien sur le corps de l'hameçon, à l'exception de la hampe et de la pointe.

- Avoir un germe bien apparent pour aiguiser l'appétit de nos chers gardons.

- Escher avec un grain plus appétissant que la pincée que l'on jette en tête de coulée.

LA PECHE AU CHENEVIS, GROSSEUR DU GRAIN ET METHODE DE CUISSONLA PECHE AU CHENEVIS, GROSSEUR DU GRAIN ET METHODE DE CUISSON

Voici comment je procède souvent:

Je subtilise la petite boule métallique que ma femme utilise pour faire infuser son thé et je la remplis de grains qui ne serviront qu'à escher et je mets à cuire 2 petites minutes avant de mettre le reste mais avant la cuisson, mon grain n'est jamais ouvert.

En début de partie j'utilise celui qui a un peu plus cuit puis la journée passant, d'autres grains s'ouvrent. Vous pouvez aussi faire cuire du grain d'aussi grosse taille que vous pouvez trouver, enveloppé dans un chiffon bien noué puis ajouter, libre dans l'eau de cuisson, du grain plus petit que vous réserverez à l'amorçage.

Pour moi, j'ai toujours procédé ainsi :

- Pré trempage la veille au soir.

- Cuisson une dizaine de minutes en surveillant de façon à éteindre dès que les premiers germes apparaissent en nombre suffisant.

- Rincage à l'eau froide.

- Trempage dans l'eau froide en me rendant au bord de l'eau et je choisis TOUJOURS un grain dont le germe n'est pas sorti mais je le repousse vers l'extérieur avec la pointe de l'hameçon.

LA PECHE AU CHENEVIS, GROSSEUR DU GRAIN ET METHODE DE CUISSONLA PECHE AU CHENEVIS, GROSSEUR DU GRAIN ET METHODE DE CUISSON

REPONSE DE PHILIPPE

Je ne pratique pas de la même manière que vous pour le trempage et la cuisson, mais j'essaierai votre méthode...

Je suis allé aujourd'hui chez Décathlon mais il n'y avait plus que du chénevis d'amorçage. Un vendeur m'a déconseillé le chénevis monstre qui germe très mal et m'a dit qu'il utilisait lui même celui "d'amorçage" qui germe à 70/80 %...

Aussitôt rentré j'ai donc mis 80 g à tremper, on verra ce que cela donne.

Pour ma part voilà comment je m'y prends :

- Trempage entre 24 et 48 h (le plus souvent 48...)

- Cuisson; Après avoir ajouté un sucre dans l'eau et après que celle-ci soit montée à ébullition, je baisse ma plaque afin de garder un bouillonnement moyen pendant une dizaine de minutes.

A ce stade les graines s'ouvrent encore un peu mais plus tellement.

- Récupération du jus de cuisson que je met à refroidir, rinçage à l'eau froide des graines afin d'arrêter la cuisson.

- Conservation de celles-ci dans un récipient hermétique dans lequel je verse le jus de cuisson refroidi afin d'en couvrir les graines.

LA PECHE AU CHENEVIS, GROSSEUR DU GRAIN ET METHODE DE CUISSONLA PECHE AU CHENEVIS, GROSSEUR DU GRAIN ET METHODE DE CUISSON

La graine ouverte à moitié et le germe dépassant, je n'ai pas à écarter les coques mais simplement à piquer mon hameçon dans le haut de la graine et faire ressortir la pointe derrière le germe (d'autres piquent la graine à l'envers en passant par le bas de la graine et en ressortant la pointe de l'hameçon pour qu'elle arrive juste en face de l'extrémité du germe).

En fin de journée les graines restent fermes et ne se décrochent pas de l'hameçon.

J'utilise des hameçons crystal fins de fer à longues tiges de 18 à 20 et des ronds en 18...

Philippe L.

LA PECHE AU CHENEVIS, GROSSEUR DU GRAIN ET METHODE DE CUISSONLA PECHE AU CHENEVIS, GROSSEUR DU GRAIN ET METHODE DE CUISSON

MA CONCLUSION

Pour ma part, je suis heureux de cet échange de courrier qui est aussi et surtout un échange de méthodes, tout aussi justifiée l'une que l'autre.

Les amateurs de pêche à la graine, aussi passionnés que Philippe et moi par cette pêche spectaculaire ont forcément aussi leurs "trucs".

Pêchant avec du 16 et non du 18 puisque mon grain est plus gros, j'ai évidemment l'avantage d'attacher facilement mes hameçons moi-même puisqu'il s'agit d'une plus grosse taille.

Quant au grain de 4 au lieu du grain d'amorçage beaucoup plus petit, il est forcément plus facile à mettre en place mais à mon avis la seule vraie différence entre Philippe et moi réside dans le fait que l'envie d'une partie à la graine me prend souvent comme ça, un peu à l'improviste.

Pour cela, j'ai toujours un coup préparé et entretenu et quand ça me prend, je fais cuire un grosse poignée de chénevis, quelquefois même sans pré-trempage, et ma femme surveille la cuisson puis procède au rinçage pendant que je prépare mes affaires.

Depuis le temps, croyez-moi, elle a le coup d'oeil et le tour de main !

LA PECHE AU CHENEVIS, GROSSEUR DU GRAIN ET METHODE DE CUISSON
LA PECHE AU CHENEVIS, GROSSEUR DU GRAIN ET METHODE DE CUISSON

CHENEVIS ! CHENEVIS ! QUAND TU NOUS TIENS ! LA GRAINE DE

CHANVRE SERAIT-ELLE HALLUCINOGENE !

 

COMME ON POURRAIT DIRE EN AUTOMOBILE, VOICI LES RECOMMANDATIONS DU CONSTRUCTEUR ! 

 

Sur internet :

 

Graine Performance Baits Chènevis, STARBAITS. 

Ces graines sont issues d'une sélection particulière en terme de qualité. Elles ont un grand intérêt pour la pêche de la carpe en eschage ou en amorçage.

Disponible en sac de 3 kg.

Temps de trempage : 24H00
Temps de cuisson : 10 à 15 mn à ébullition jusqu'à apparition des premiers germes
Refroidir rapidement après cuisson.

LA PECHE AU CHENEVIS, GROSSEUR DU GRAIN ET METHODE DE CUISSON
Tag(s) : #La pêche au chènevis

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :