LA PECHE DU BROCHET AU VIF : La curiosité est un vilain défaut. - PÊCHE EN SEINE-ET-MARNE proposée par André MARINI

J'ai écrit la pêche au vif pour pouvoir classer cet article dans une catégorie existante. J'aurais plutôt dû écrire la pêche au mort.

J'ai souvent entendu dire que le brochet pouvait être tenté par un poisson mort, surtout un poisson de mer.

Alors, j'ai essayé en Marne avec un petit maquereau soigneusement tailladé comme le préconisent certains pêcheurs pour que l'odeur de la chair et de l'huile attire le carnassier.

LA PECHE DU BROCHET AU VIF : La curiosité est un vilain défaut.

Sincèrement, je n'y croyais pas mais j'aime cultiver les légendes et puis, à la pêche, je suis curieux comme une pie. Pour moi, cette bestiole odorante ne devait rester que jusqu'à ce que prenne un vif bien gaillard qui remplacerait avantageusement ce poisson que je préfère habituellement dans mon assiette.

Seulement voila, je n'ai même pas eu le temps de prendre un vif !

Départ, ferrage...ça tire au bout ! Pour moi, ce soir encore, c'est une histoire à dormir debout !

Et pourtant !

LA PECHE DU BROCHET AU VIF : La curiosité est un vilain défaut.

Ce n'est certes pas un monstre mais 74 cm, pour moi, petit pêcheur, ça vaut tout de même le coup de ligne.

LA PECHE DU BROCHET AU VIF : La curiosité est un vilain défaut.

Mais où a-t-il pu nicher ce maquereau de pacotille ! J'ai eu beau chercher...introuvable. Pourtant je l'avais loché à l'aiguille et même s'il n'est pas encore dans l'estomac, l' hameçon est piqué au bord de la gueule.

Je peux dire que j'ai cherché mais pas trop longtemps pour que ce sujet retrouve sa liberté en bonne forme.

LA PECHE DU BROCHET AU VIF : La curiosité est un vilain défaut.
LA PECHE DU BROCHET AU VIF : La curiosité est un vilain défaut.

Mon petit doigt me dit que mon détracteur privilégié va encore me balancer un commentaire assassin ! Comment peut-on exhiber une prise pleine de sang !

C'est honteux et je ne vais plus mériter ma réputation de pêcheur respectueux.

 

Mais POUCE, là je ne marche pas ! La dernière fois, c'était bien du sang mais celui que j'utilisais pour remplir mon leurre qui saigne alors que cette fois, je ne suis pas allé chercher ailleurs ce que j'ai dans les doigts !

 

LA PECHE DU BROCHET AU VIF : La curiosité est un vilain défaut.
LA PECHE DU BROCHET AU VIF : La curiosité est un vilain défaut.

Je l'avais bien dit que la curiosité était un vilain défaut !

Quant au maquereau, j'attends vos commentaires, amis pêcheurs parce que je n'en reviens toujours pas.

 

Avez-vous vécu pareille expérience ?

Tag(s) : #La pêche du brochet.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :